Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gilles Kraemer

Gilles Kraemer

envoyé spécial à Bruxelles.

To the happy few. Inutile de franchir les Alpes, vers Roma, Napoli ou Firenze chères à Stendhal. Direction la capitale de l'Europe. "Le syndrome" vous pourrez aussi l'éprouver dans les allées de la BRAFA, la Brussels Art Fair ! 

Gogotte, époque oligocène. Grains de quartz et carbonate de calcium. Forêt de Fontainebleau. 29 000 €. Une Gogotte, d'une taille plus importante, est affichée 85 000 € © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, BRAFA, 23 janvier 2020. Artancient, Londres.

Trois exceptionnels œufs d'oiseaux-éléphants ou Aepyornis maximus. 17ème siècle ou avant. Madagascar. Prix 350 000 € © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, BRAFA, 23 janvier 2020. Artancient, Londres.

Si un un prix était décerné au meilleur stand de l'étonnement & de la curiosité, ce serait pour le Kunstkammer bluffant d'Artancient, habitué de BRAFA et de TEFAF.

Carlo Scarpa (Venise 1906-1978 Sendaï). À gauche, Coupe dite Laccato rosso e nero, modelo 3710, 1940. Exécutée entre 1944 et 1955. Ø 23 cm.. Vetraria Venini, Murano. Prix 150 000 €. À droite, autre création de Scarpa, Vase A fili, modelo 4568, 1942. Exécutée entre 1945 et 1955. H. 12 cm. Ø 15,5 cm.. Prix 28 000 € © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, BRAFA, 23 janvier 2020. Galerie Marc Heiremans.

Cette coupe de Carlo Scarpa, extrêmement rare, fut présentée à la XXIIe Biennale de Venise, en 1940. Je renverrai à la vente Arts décoratifs du XXe siècle, étude Gros & Delettrez, 7 novembre 2018 au cours de laquelle une coupe Laccato nero e rosso fut adjugée 89 600 € frais compris ainsi qu'un vase Laccato nero e rosso présenté à la XXIIe Biennale de Venise, 1940, fut adjugé 128 000 € frais compris www.gros-delettrez.com/lot/93430/9442948 

Pour en connaître un peu plus, retour en arrière pour deux expositions aux Stanze del Vetro à Venise. Carlo Scarpa. Venini 1932 - 1947, commissariat de Marino Barovier, 29 août 2012- 6 janvier 2013. Elle retraçait le parcours de création de Carlo Scarpa dans ces années pendant lesquelles il fut directeur artistique de la Vetraria Venini. Ces deux créations, présentées à BRAFA, furent montrées à cette exposition vénittienne . La vetreria M.V.M Cappelin e il giovane Carlo Scarpa. 1925-1931, commissariat de Marino Barovier, 10 septembre 2018-6 janvier 2019. Elle mettait pour la première fois en lumière l'importance de la vetreria M.V.M. Cappellin, dans les années vingt et trente, grâce à l'intervention du jeune architecte vénitien Carlo Scarpa au côté de Giacomo Cappellin. La vetreria Cappellin en activité de 1925 à 1931 fut fondée par Giacomo Cappellin, après la cessation de sa collaboration avec Paolo Venini à la V.S.M. Cappellin Venini & C. Marc Heiremans présente d'autres créations dont un vase Mosaico zanfirico, modelo 3854, 1954 de Paolo Venini (1895-1959) et deux vases de Fulvio Bianconi (1915-1996) Spicchi, couleurs Stoccolma, vers 1953 et A fasce verticali, couleurs Stoccolma, vers 1951.

Attribué à Martin Carlier (1653-après 1700), Le Tibre, Rome, vers 1685-1690. Bozetto en terre cuite. 32 x 24 x 16 cm.. © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, BRAFA, 23 janvier 2020. Gallery Desmet, Bruxelles.

Martin Carlier sera pensionnaire à l'Académie de France à Rome, de 1676 à 1680, directoriat de Charles Errard.

 

 

 Henri Matisse (1869 - 1954), Nu agenouillé, 1919. Huile sur toile. 35,3 x 26,8 cm.  //  Le pied, 1952. Bronze à patine brune foncée. 30,3 x 13 x 8 cm. Base : 18 cm. de large. Signé des initiales et numéroté sur le haut de la base : H.M.3. Porte la marque du fondeur au dos de la base : C.VALSUANI CIRE PERDUE. Provenance : Pierre Matisse, New-York. Pierre-Noël Matisse, Paris.  //  Diego Giacometti (1902-1985), Table-feuilles, c 1980. Modèle bas aux grenouilles et oiseaux. Bronze à patine brune verte et fonte au sable. 46 x 57,2 x 57 cm.. Signé DIEGO et monogrammé sous la queue de l'oiseau et THINOT fondeur Paris entre la coupelle et l'oiseau perpendiculaire. EPREUVE D ARTISTE sous l'oiseau perpendiculaire. Offert par l'artiste à son fondeur Lucien Thinot, puis dans la descendance © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, BRAFA, 23 janvier 2020. Hélène Bailly Gallery, Paris.

Pour la table de Giacometti, je renvoie à l'ouvrage de Daniel Marchesseau, Diego Giacometti. Sculpteur de meubles, 2018, éditions du Regard.

Geer van Velde (1898-1977 Cachan), Composition, 1963. Huile sur toile.  162 x 162 cm.. Signée des initiales « GvV » en bas à droite © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, BRAFA, 23 janvier 2020. Galerie de La Présidence, Paris.

Geer van Velde naît à Lisse en Hollande, comme son frère cadet Bram (beaucoup plus connu du grand public) avec lequel il partage ses débuts dans la peinture. En 1925, il se fixe définitivement à Paris. Grande délicatesse de tons de gris, une abstraction, réseau de lignes délimitant les plans, succession d’aplats colorés qui révèlent une longue réflexion sur la lumière. A partir des années 60, sans rejoindre le radicalisme de Mondrian, Geer dissocie les fonds des surfaces chromatiques pour suggérer une lente remontée vers l’infini. Retour en arrière avec l'exposition Bram et Geer van Velde. Deux frère, un nom consacrée par le musée des Beaux-Arts de Lyon à ces artistes, au printemps & à l'été 2010.

Charles Artus (Étretat 1897 - 1978 Le Havre). À droite, petit modèle du Canard coureur indien, 1926. Bronze signé ‘CH. ARTUS’. Cachet du fondeur C. Valsuani. L. 9 x H. 21,5  x P.7 cm.  // À gauche, grand modèle du Canard coureur indien, 1926. Bronze. Socle en marbre. Cachet du fondeur C. Valsuani. Fonte entre 1927 et 1929. H. 55,5 x L. 18,5 x P. 16 cm. © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, BRAFA, 23 janvier 2020. Galerie Xavier Eeckhout, Paris.

Xavier Eeckhout convoque sur son stand les plus belles espèces animales réalisées par les grands maîtres sculpteurs du début du XXème dont Charles Artus. Élève de Navellier à l’âge de 21 ans, puis praticien de Pompon en 1921, Artus observa les animaux dans la ménagerie de Navellier ainsi qu’au Jardin des Plantes. En 1922, il s’installe son propre atelier au 212 rue de Vaugirard. Dès les débuts de sa collaboration avec Pompon, Artus s’engagea dans l'avant-garde, devenant sociétaire de la Société des Artistes Animaliers Français, puis secrétaire du Groupe des Douze (douze sculpteurs animaliers français). La Seconde Guerre mondiale eut raison de cette émulation artistique des artistes animaliers. Artus fut contraint de revenir à Étretat dans la demeure familiale, qui lui servit d’atelier et de lieu d’exposition. C’est dans cette villa Bligny qu’il passa les dernières années de sa vie, avant de mourir à l’hôpital du Havre.

Édouard Vuillard (1866 - 1940) Misia au compotier, c. 1896   //  La couturière à l'étoffe mauve, effet de nuit, 1890   //  Misia en col de fourrure, c. 1900//  Au café, c. 1894-1895. Provenance : atelier de l’artiste, collection Misia Sert, succession Misia Sert pour tous ces dessins © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, BRAFA, 23 janvier 2020. Galerie Pentcheff, Marseille.

En 1891, Vuillard rencontre Thadée Nathanson, directeur de la Revue Blanche. Celui-ci lui consacre une exposition dans ses locaux, lieu de rencontres entre intellectuels et artistes. 

Voici le mur de Misia, née Marie Sophie Olga Zénaïde Godebska à Saint-Pétersbourg en 1872. Elle tourne la tête des célibataires mélancoliques qui l'entourent : Vuillard, Bonnard, Vallotton, Romain Coolus. Trois mariages & trois divorces dans d'impossibles amours. Fut-elle vraiment heureuse ? Thadée Nathanson, son cousin par alliance épousé en 1893. Alfred Edwards en 1905 dont elle divorce en 1909. José Maria Sert rencontré en 1908, épousé en 1920, dont elle divorcera en 1927. Devenue presqu'aveugle et dépendante à la morphine, elle meurt en 1950. Le musée d'Orsay consacra une exposition à celle que Gabriel Chanel surnommait Madame Verdurinska, à l'été 2012 : Misia, reine de Paris.

BRAFA 2020 - Brussels Art Fair

jeudi 23 janvier  collectionneurs pour un dîner de 1 900 couverts

vendredi 24 janvier regard des connoisseurs

samedi 25 janvier, regard des collectionneurs

26 janvier - 2 février, de 11h à 19h, regard du public

www.brafa.art/fr

BRAFA I avec #Christo & Guy Pieters & #ArcdeTriomphe www.lecurieuxdesarts.fr/2020/01/une-brafa-2020-litteralement-emballee-

BRAFA II www.lecurieuxdesarts.fr/2020/01/brafa-2020.bruxelles.to-

Jean-Michel Othoniel (1964), Collier rouge ambre, 2017. Murano. 175 x 60 x 18 cm © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, BRAFA, 23 janvier 2020. Simon Studer Art associés, Genève.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

In situ, stand de Marc Heiremans, Anvers © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, BRAFA, 23 janvier 2020.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article