Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gilles Kraemer

 

 

Gilles Kraemer.

 

AWARE. Archives of Women Artists, Research & Exhibitions. Soutenus par le ministère de la Culture et le CHANEL Fund for Women in the Arts and Culture, les prix AWARE pour les artistes femmes seront remis en mars 2020, pour la 4e édition. Celle-ci se fera dans les salons du ministère de la Culture.

Le prix AWARE pour les artistes femmes naquit du constat des femmes largement sous-représentées parmi les artistes célébrés par les récompenses du monde de l’art. Ceci change maintenant. Comme exemple, les quatre artistes nommés pour la 20ème édition du Prix Marcel Duchamp - décerné à l'automne 2020 - sont deux hommes et deux femmes. www.lecurieuxdesarts.fr/2019/12/nomination-des-quatre- 

Quatre rapporteurs ont chacun présélectionné un duo d’artistes, nommées respectivement au prix AWARE (artistes ayant commencé leur carrière depuis dix ans au plus) et au prix AWARE d’honneur (artistes ayant commencé leur carrière depuis plus de trente ans). Les rapporteurs de l'édition 2020 sont Élise Atangana (commissaire et productrice d’exposition indépendante), Cédric Fauq (commissaire d’exposition au Nottingham Contemporary, au Royaume-Uni), Yoann Gourmel (curateur au Palais de Tokyo et commissaire indépendant) et Barbara Sirieix (curatrice indépendante et autrice). Ils présenteront et défendront le travail des artistes devant un jury de 7 personnalités du monde de la culture. 

Présidé par Emma Lavigne (présidente du Palais de Tokyo), ce jury se compose d'Hou Hanru (directeur artistique du MAXXI-Museo nazionale delle arti del XXI secolo, Rome), Léopold Meyer (président des amis du musée national d'Art Moderne-Centre Pompidou), Camille Morineau (co-fondatrice et présidente d’AWARE), Pascal Neveux (directeur du Frac Provence-Alpes-Côte d’Azur, Marseille, président du CIPAC, fédération des professionnels de l’art contemporain), Claire Le Restif (directrice du Centre d’art contemporain d’Ivry-le Crédac) & Béatrice Salmon (directrice du Cnap, Centre national des arts plastiques).

Les quatre artistes émergentes au Prix AWARE 2020 sont Bianca Biondi (1986, Johannesburg), nommée par Yoann Gourmel, Tiphaine Calmettes (1988, Ivry-sur-Seine), nommée par Élise Atangana, Josèfa Ntjam (1992, Metz), nommée par Barbara Sirieix & Ghita Skali (1992, Casablanca), nommée par Cédriq Fauq.

Bianca Bondi vit et travaille à Paris. Pluridisciplinaire, sa pratique implique l’activation d’objets et se développe souvent en lien avec le lieu dans lequel elle intervient. Elle a été finaliste de la bourse Révélations Emerige 2015, du prix Le Meurice pour l’art contemporain 2018 et du prix Découverte des Amis du Palais de Tokyo 2018. www.lecurieuxdesarts.fr/2018/10/et-le-du-11e-prix-

Tiphaine Calmettes vit et travaille à Paris. Évolutives, ses sculptures et ses installations créent de nouveaux modes de coexistence entre des éléments a priori distincts. Elles ont été montrées à La Panacée MOCO (Montpellier), au CAC La Traverse (Alfortville), au Kunstwerk Carlshütte (Büdelsdorf, Allemagne), à l’École normale supérieure de Lyon, avec la Biennale de Lyon 2019. En 2020, elle expose au Centre céramique contemporaine La Borne (Henrichemont), au Centre international d’art et du paysage de l’île de Vassivière (Beaumont-du-Lac). Elle est également en résidence aux Laboratoires d’Aubervilliers.

Josèfa Ntjam développe une pratique transversale, liant la vidéo, l’écriture, l’installation et le photomontage. Elle présente aussi des lectures performées, dans l’intention d’incarner l’écriture. Son travail a notamment été montré au Hordaland kunstsenter (Bergen, Norvège), à la Biennale de Lyon 2019, au GENERATOR Projects (Dundee, Écosse), au Bootleg avec DOC! (New York, États-Unis), au Zentrale (Bâle, Suisse), au Palais de Tokyo et à Bétonsalon (Paris).

Ghita Skali est actuellement en résidence à De Ateliers (Amsterdam, Pays-Bas), après avoir étudié à la Villa Arson (Nice) et aux Beaux-Arts de Lyon. Ses projets se nourrissent d’anecdotes apparues dans les médias, puis occultées, qui révèlent des relations au pouvoir fondées sur des mythologies et reflètent des systèmes de croyance et d’autorité tout autant qu’elles expriment l’ironie. Son travail a récemment été montré à l’Été 78 (Bruxelles, Belgique), au Project Space Festival (Berlin, Allemagne), au Triangle (Marseille), au 18 (Marrakech, Maroc), ainsi qu’à la Fondazione Sandretto Re Rebaudengo (Turin, Italie). 

L’artiste recevant le prix d’honneur bénéficie d’une dotation de 10 000 € et de la publication d’un entretien inédit à paraître en 2021. La collection d’entretiens est réalisée en partenariat avec Manuella Éditions pour l’ensemble des artistes lauréates du prix d’honneur depuis sa création. Le premier volume, une discussion entre Nil Yalter (lauréate ex-aequo du prix d’honneur 2018) et Fabienne Dumont, est paru en novembre 2019, en parallèle avec son exposition TRANS/ HUMANCE au MAC VAL à Vitry-sur-Seine

L’artiste émergente lauréate du prix bénéficie d’une acquisition au sein des collections du Cnap et d’une aide à la production pour la réalisation d’une exposition monographique dans le réseau d.c.a (Association française de développement des centres d’art contemporain) et/ou Platform (regroupement des Fonds régionaux d’art contemporain).

En 2019, pour la 3e édition, Jacqueline de Jong reçut le prix d’honneur & Hélène Bertin fut lauréate du prix. Une exposition monographique de cette dernière est programmée au centre d'art contemporain Le Creux de l'enfer, à Thiers, cet automne 2020, commissariat de Sophie Auger-Grappin.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article