Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gilles Kraemer

Dernière exposition, avec celle d'Abdekader Benchamma, programmées toutes deux par Sandra Patron, directrice à l'époque du Mrac - Musée régional d'art contemporain Occitanie/Pyrénées-Méditerranée de Sérignan, ceci depuis 2014. Elle dirige le CAPC - musée d’art contemporain de Bordeaux, depuis le 16 septembre 2019

www.lecurieuxdesarts.fr/2019/07/sandra-patron-nommee-a-la-direction-du-capc-musee-d-art-contemporain-de-bordeaux-

Le titre de cette Mesure du monde part de l'ouvrage de Romain Bertrand Le détail du monde, l'art perdu de la description (2019) dans une exploration de la perte de la connaissance du monde, de la nature.

Appelés dans cette monstration, de jeunes artistes, influencés par la science-fiction mais aussi par la mise à distance entre soi et l'objet dont les œuvres se placent dans les espaces du bas et du haut de cette institution, entre deux ambiances, dans un commencement de la nuit, de l'obscurité, pour se terminer avec le jour.

Rapport entre le macro et le micro-scopique pour une ré-invention du regard de l’ambiguïté. La représentation du monde joue entre la géométrie et la représentation des forces telluriques de la nature.

Vue de l’exposition collective La mesure du monde, salle du bas. Au premier plan, Volcans, fleuves et deltas, 2009, paysage contemplatif et œuvre réactivée de Pierre Malphettes (né en 1970 à Paris). Sur le mur de face, Hexamiles (extract), 2019, douze impressions sur papier de Batia Suter (née en 1967 à Bülach, Suisse). Sur le mur de gauche, Field, 2017, tirage au charbon direct sur papier de Caroline Corbasson (née en 1989 à Saint-Etienne)  © Mrac Occitanie, 2019, photographie Aurélien Mole.

Vue de l’exposition collective La mesure du monde, salle du haut. Au premier plan de Pierre Malphettes (né en 1970 à Paris), L'écoulement du sable 11-19, 2019. Dans un rapport entre le macro et le mini dans une géométrie fractale, imaginons un paysage de montagne avec une ligne de crêtes dans cette relation maîtrise / aléatoire dans l'écoulement de sables blanc et noir. Production Mrac Occitanie © Mrac Occitanie, 2019, photographie Aurélien Mole.

Gilles Kraemer

envoyé spécial

La mesure du monde.

Dove Allouche, Marie Cool & Fabio Balducci, Caroline Corbasson, Attila Csörgő,Edith Dekyndt, Hugo Deverchère, Julien Discrit, Roberto Evangelista,Anne-Charlotte Finel, Mark Geff riaud, Joan Jonas, Pierre Malphettes,Masaki Nakayama, Otobong Nkanga, Elisa Pône, Linda Sanchez, Stéphane Sautour,Daniel Steegmann Mangrané, Batia Suter, Francisco Tropa, Keiji Uematsu,Capucine Vandebrouck, Adrien Vescovi, Maya Watanabe, Lois Weinberger.

23 novembre 2019 - 19 avril 2020

Commissariat Sandra Patron & Clément Nouet

MRAC / Musée régional d'art contemporain Occitanie / Pyrénées-Méditerranée - 34 410 Sérignan

http://mrac.laregion.fr/

Pas de catalogue.

& aussi exposition Fata Bromosa. Abdelkader Benchamma. Du 23 novembre 2019 au 19 avril 2020.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article