Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gilles Kraemer

 

Béatrice Salmon © photographie ministère de la Culture / Claude Closky / CNAP.

 

Franck Riester, ministre de la Culture, a nommé Béatrice Salmon directrice de l’Établissement public du Centre national des arts plastiques par arrêté en date du 24 octobre 2019 publié au Journal Officiel du 31 octobre 2019. Elle a pris ses fonctions le 1er novembre 2019, remplaçant Yves Robert, en poste depuis septembre 2014. Depuis janvier 2018, elle était directrice adjointe, chargée des arts plastiques, au sein de la Direction générale de la création artistique (DGCA).

 

Titulaire d’un DEA d’histoire de l’art et d’archéologie, Béatrice Salmon a exercé en 1984 les fonctions de directrice du FRAC - Fonds régional d’art contemporain de Bretagne (Rennes) puis de conseillère pour les arts plastiques à la DRAC de l’ancienne région Centre (1987-1988), avant d’être nommée inspectrice principale de la création artistique à la Délégation aux arts plastiques (1988-1992), où elle fut en charge du programme de la commande publique.

En 1992, elle rejoint le Centre Pompidou comme conservatrice au cabinet d’art graphique du Musée national d’art moderne.

De 1995 à 2000, à Nancy, elle a occupé le poste de directrice du Musée des Beaux-arts puis celui de directrice du développement des musées de la ville.

 

Nommée directrice des muées de l'Union centrale des arts décoratifs en 2000 - les Arts décoratifs, le musée des Arts Décoratifs -, elle resta 13 années à la tête de cette institution. Elle  y conduisit un chantier de rénovation de grande ampleur, aboutissant à sa réouverture en septembre 2007.

Elle a été conseillère de coopération et d'action culturelle à l'ambassade de France à Bruxelles, de 2013 à 2017. 

 

Le Centre national des arts plastiques est l'opérateur du ministère de la Culture qui agit dans le champ des arts plastiques et du design. Il assure la gestion du Fonds national d'art contemporain. Béatrice Salmon mettra en œuvre le projet de relocalisation du Cnap sur un site unique à Pantin à l'horizon 2022 - bâtiment conçu par l'agence BRUTHER, architecte et DATA, architecte - permettant de réunir les services et les réserves des collections - actuellement situées dans des sites distincts - qui seront en partie mutualisées avec celles du Mobilier national.

 

Gilles Kraemer

d'après le communiqué de presse du 13 novembre 2019 et archives du ministère de la Culture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article