Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gilles Kraemer

 

Ker-Xavier Roussel, L'après-midi d'un faune, vers 1930 (détail). Peinture à la colle sur toile. 200 x 300 cm.. Beauvais, MUDO, musée de l'Oise © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, juillet 2019, musée des impressionnismes, Giverny, Eure.

Dans la famille des Nabis, je demande Ker-Xavier Roussel et Édouard Vuillard, les beaux-frères qu'une amitié indéfectible unit. Ils se connaissent depuis leur enfance, depuis 1882, puisqu'ils fréquentèrent le proustien lycée Condorcet. Avec Pierre Bonnard et Maurice Denis. En 1893 Marie, la sœur d'Édouard, épouse Ker-Xavier (1).

Ker-Xavier Roussel, La terrasse, vers 1892. Huile sur toile. 36 x 75 cm.. Paris, musée d'Orsay © RMN-Grand Palais (musée d'Orsay) / Hervé Lewansowski.

In situ section Mystères bucoliques, exposition Ker-Xavier Roussel. Jardin privé, jardin rêvé © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, juillet 2019, musée des impressionnismes, Giverny, Eure.

Moins connu que ses camarades de lycée, Ker-Xavier Roussel (Lorry-lès-Metz, Moselle 1867 - 1944 L'Étang-la-Ville) bénéficie d’une sensible exposition à Giverny, après celle avec son beau-frère, en 1968 à l'Orangerie des Tuileries et celle de 1994 à Saint-Germain-en-Laye. Forte de 93 numéros, commissariat de Mathias Chivot auteur du catalogue raisonné (en cours) de l'œuvre de Ker-Xavier, cette exposition en cinq sections se démarque par le nombre de prêts de collections privées. D'où de nombreuses révélations, particulièrement celle de la section Planète noire - des œuvres sur papier de collections privées avec l'exception du musée Van Gogh d'Amsterdam et de la BnF Paris -.

 

Ker-Xavier Roussel, illustration pour Le Centaure de Maurice de Guérin, s.d.. Lithographie en noir et blanc. 20,9 x 15,7 cm.. Collection particulière © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, juillet 2019, musée des impressionnismes, Giverny, Eure

Face à cette série d'estampes, d'encres noires et de pastels, "un cauchemar füsslien et une obscurité hugolienne", il s'agit "d'un autre pan de sa personnalité, tout aussi réel mais insoupçonné", confidentiel, hormis les illustrations de Le Centaure de Maurice de Guérin. Indubitablement, il aime Odilon Redon et Pierre Puvis de Chavannes.

Qui connaissait jusqu'à présent cet "insondable Ker-Xavier Roussel" comme le caractérise Mathias Chivot, nous le présentant comme "nietzschéen, passionné de musique, pas seulement un nabi, un politique intéressé par l'anarchie, un grand amateur de poésie, lisant l'allemand dans le texte, récitant l’Odyssée"?

L'on est bien loin des qualificatifs "délicieux, exquis, délicat, nuancé, aimable" accompagnant sa peinture, "son art inclassable à l'origine de l'oubli relatif de l'artiste" comme le souligne Isabelle Cahn, le qualifiant dans son texte du catalogue comme "mal aimé", lui qui fut surnommé "papillon" dans sa jeunesse! Rarement un artiste aura été aussi souvent équivoque [...] Ses grands paysages sont bien la douce métaphore d'une contestation radicale, Le manifeste pictural de l'anarchie " ajoute Mathias Chivot tentant de définir un portrait de Ker-Xavier qui ne "peut être qu'en creux", lui si disert dans sa conversation mais si secret dans ses écrits.

In situ section L'Essence des mythes, exposition Ker-Xavier Roussel. Jardin privé, jardin rêvé. De gauche à droite. Automne. Étude pour la décoration du Kunstmuseum Winterthur, 1916. Collection particulière / Le Jardin des Hespérides, vers 1919. Collection particulière / L'Arbre doré, vers 1919-1920. Collection particulière © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, juillet 2019, musée des impressionnismes, Giverny, Eure. 

Personne n'avait évoqué "la possibilité, pourtant laissée par l'artiste, d'une autre lecture, moins simpliste et plus politique, qui implique que son art soit à double fond - plaisant au-dehors et subversif au-dedans. [...] Défier l'ordre bourgeois par le truchement d'une peinture destinée à plaire à cette même bourgeoisie commanditaire à dû être un paradoxe exquis aux yeux de Roussel". Voici cette lecture pertinente proposée par le musée des impressionnismes de Giverny. Roussel tombe le masque, dévoile sa double personnalité. Janus dans son comportement, il aime placer ses personnages dans des décors bucoliques, ceux de la région parisienne ou du Midi, mais ce sont des lieux de violences, de rapts, où nymphes et mortelles fuient satyres et dieux. De la lecture ovidienne, de son appétence pour la mythologie, il n'en retient que le versant sexuel, "le délice que suscite le spectacle des corps".

Ultime toile de Ker-Xavier Roussel, Fontaine de Jouvence, 1944. Huile sur toile. 81,5 x 115 cm.. Musée de la Jacannette, L’Étang-la-Ville © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, juillet 2019, musée des impressionnismes, Giverny, Eure.

Xavier Roussel, L'après-midi d'un faune, vers 1930. Peinture à la colle sur toile. 200 x 300 cm.. Beauvais, MUDO, musée de l'Oise © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, juillet 2019, musée des impressionnismes, Giverny, Eure.

Gilles Kraemer

envoyé spécial

Ker-Xavier Roussel. Jardin privé, jardin rêvé

27 juillet - 11 novembre 2019

Musée des impressionnismes - Giverny - Eure

Commissariat Mathias Chivot

Le visuel de la couverture du catalogue représente Le pêcheur, vers 1890-1891. Huile sur toile. 22 x 15 cm.. Collection particulière. Textes d'Isabelle Cahn Ker-Xavier Roussel, le mal-aimé, Mathias Chivot L'insondable Ker-Xavier Roussel & Valérie Reis Flamboiement, mouvement, danse ! 168 pages. 130 illustrations. Co-éditions musée des impressionnismes / Gallimard. Prix 29 €.

www.mdig.fr 

 

 

Le visuel de la couverture du catalogue représente un détail de La soupe d'Annette, 1900 de Vuillard. Huile sur carton contrecollé sur panneau parqueté. 35,2 x 61,8 cm... Collection du Centre Pompidou, legs Gramont, 1955. Dépôt au musée de L'Annonciade, Saint-Tropez. 

(1) Édouard Vuillard & Ker-Xavier Roussel, portraits de famille

5 juillet - 3 novembre 2019

Musée de Vernon - Vernon - Eure

Commissariat Mathias Chivot

Comme à Giverny, cette exposition se caractérise par des prêts provenant majoritairement de collections privées. 43 œuvres graphiques et peintes de Vuillard et Roussel et un ensemble inédit de 30 photographies originales de Vuillard. 

Catalogue. Textes de Mathias Chivot Ensemble et Effacer la durée. Madame Vuillard dans l'objectif de son fils. 72 pages. Prix 14,90 €.

www.vernon27.fr/la-ville/culture/musee

Anonyme, Édouard Vuillard, Ker-Xavier Roussel et son frère Henri à Nanteuil-le-Hardouin. Ca 1888. Photographie, épreuve originale à la gélatine argentique. Exposition Édouard Vuillard & Ker-Xavier Roussel, portraits de famille © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, juillet 2019, musée de Vernon, Eure.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article