Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gilles Kraemer

Nicolas Florian, maire de Bordeaux, a nommé Sandra Patron à la direction du CAPC musée d’art contemporain. Directrice du Mrac - Musée régional d'art contemporain Occitanie/Pyrénées-Méditerranée - de Sérignan depuis 2014, elle prendra ses fonctions de ce centre d'arts plastiques contemporains - créé en 1973 par Jean-Louis Froment - à partir du 16 septembre 2019.

Sandra Patron © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, novembre 2016, Mrac Sérignan.

Sandra Paron succède à María Inés Rodriguez, directrice du lieu depuis 2014, reconduite en février 2017. Le départ très rapide de celle-ci, en mars 2018, suscita une lettre ouverte à la ministre de la Culture Françoise Nyssen, publiée dans le quotidien Libération (vendredi 9 mars 2018), signée par des  personnalités de premier plan du monde de l'art contemporain, en France et à l'étranger, attachées au CAPC et à la programmation de sa directrice. 

https://next.liberation.fr/arts/2018/03/09/lettre-ouverte-apres-l-eviction-de-maria-ines-rodriguez-directrice-du-capc-de-bordeaux_1634966 

Depuis février 2019, María Inés Rodriguez a été nommée conservatrice adjointe pour l’art moderne et contemporain, en même temps que Julia Bryan-Wilson, au Museu de Arte de São Paulo (MASP), au Brésil

Daniel Buren, Rotation, 2006. Travail in situ sur les fenêtres du Mrac © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 20 mai 2016.

Sandra Patron dirige le Mrac de Sérignan depuis septembre 2014 où elle a menée un projet d’extension de grande qualité incluant de nouveaux espaces d’expositions, de nouvelles réserves, une commande in situ à Bruno Peinado. Cette institution a bénéficié d'un dépôt conséquent du Cnap.

A la tête de du Mrac, elle a soutenu le travail de Lubaina Himid, Simon Starling, Lourdes Castro, Ulla Von Brandenburg ou Pierre Leguillon. 

www.lecurieuxdesarts.fr/2017/01/casser-le-piano-dans-une-troisieme-dimension-entre-andrea-buttner-et-flatland-

www.lecurieuxdesarts.fr/2014/03/mrac-languedoc-roussillon-des-mots-dans-l-espace-pour-peter-downsbrough.html

 

Bruno Peinado, Il faut reconstruire l'Hacienda, ou comment moins par moins égal à plus, œuvre pérenne sur la façade de l'extension du Mrac Languedoc Roussillon Midi Pyrénées, 2016 © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, visite presse, 20 mai 2016.

http://www.lecurieuxdesarts.fr/2016/06/bruno-peinado-s-affiche-a-la-poste-mrac-serignan.html  

De 2013 à 2016, elle fut membre de la commission d’acquisition du Cnap (Centre national des arts plastiques).

Elle a été membre du comité de sélection du Pavillon de France à la 58e Biennale de l'art de Venise 2019, artiste Laure Prouvost.

Elle fut membre du jury du 1er édition du prix Occitanie - Médicis, prix créé par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et la Villa Médicis - Académie de France à Rome. L'objectif de ce prix, consacré à la jeune création, est la découverte, la promotion et le soutien des talents émergents d’Occitanie sur la scène internationale grâce à une étroite collaboration avec la Villa Médicis. http://www.lecurieuxdesarts.fr/2018/06/abdelkader-benchamma-laureat-de-la-1ere-edition-du-prix-occitanie-2018-sejournera-a-la-villa-medicis.html

Abdelkader Benchamma (né en 1975 à Mazamet) fut le premier lauréat. Il a bénéficié d'un séjour de 3 mois à la Villa Médicis, de novembre 2018 à janvier 2019. Il a exposé ce printemps (16 mars - 19 mai 2019) à Paris, la galerie Templon lui consacrant une exposition personnelle Engramme. Accompagnant l'ouverture du MOCO, il participe à 100 artistes dans la Ville avec une œuvre publique Cosma, 2019, visible place Salengro à Montpellier. Cette installation est réalisée à partir d’incrustations de plaques de marbre de Rabat (Maroc) et de Saint-Pons-de-Thomières (Hérault) complétée de peintures réalisées sur le sol de la place. Il exposera au MRAC à l’automne 2019.

 

" Depuis 2018, un travail de fond, piloté par la Direction Générale des affaires culturelles de la Ville de Bordeaux, a permis de réaffirmer les priorités du CAPC, lieu de création en matière d’art contemporain dont la fréquentation est en hausse de 18% depuis 1 an..

Celles-ci sont l'articulation du lieu autour d’une vision du monde et d’une pensée critique reflétant son temps et l’époque dans laquelle les programmations s’inscrivent; de l'affirmation de la présence d’artistes vivants au centre du projet et développer les créations in situ réalisées dans la nef du musée ; de la programmation des typologies d’expositions portant un regard sur l’époque, monographiques ou collectives, proposant une hétérogénéité harmonieuse et accompagnée d’une programmation culturelle de manière à diversifier également les publics ; de la poursuite de l’approche décloisonnée de la création, qui dépasse le champ des arts visuels et qui fait partie de l’ADN du lieu depuis qu’il a été fondé et enfin du soutien de la jeune création et de la création émergente."

Gilles Kraemer et d'après le communiqué de presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article