Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Marie-Christine Sentenac

Le prix de dessin contemporain du Cabinet de dessins a été décerné le 14 juin 2019 par l’association Le Cabinet des amateurs de dessins des Beaux-Arts de Paris.

Solène Rigou © photographie Marie-Christine Sentenac, juin 2019.

La lauréate Solène Rigou, distinguée parmi les cinq étudiants nommés, a reçu un chèque de 2 500 €; une ou plusieurs de ses œuvres iront rejoindre les 25 000 feuilles qui font de la collection d’arts graphiques des Beaux-Arts de Paris la plus importante en France après celle du Louvre. Depuis sept ans ce prix a permis de distinguer parmi de jeunes talents les artistes de demain. Solène Rigou est en quatrième année dans l’atelier de Jean-Michel Alberola. Elle met en image ses souvenirs dans une sorte de journal qui retrace les moments importants de sa vie. Dans 6 et 7 octobre à côté du livre de Merleau-Ponty L’œil et l’esprit sont mis en scène un crâne d’animal trouvé lors d’une ballade dans la campagne, une pomme, les noix ramassées lors de ce week-end... Ces "madeleines" objets parfois anodins, à la fois rempart contre l’oubli et autoportrait émotionnel.

Shina Lee en cinquième année dans l’atelier de Guillaume Paris a reçu un accessit ainsi que Ludovic Nino élève de sixième année dans l’atelier de Tim Eitel. Shina Lee s’inspire de la philosophie orientale et cherche l’équilibre dans les lignes qu’elle trace : réseaux, rythmes plus ou moins réguliers qui deviennent des paysages. Ludovic Nino, d’origine martiniquaise, aime à se pencher sur l’histoire et les sites caribéens. Cinq grands panneaux impressionnants représentent le canal de Beauregard au Carbet témoin d’une révolte d’esclaves. Dommage que les œuvres n’aient été exposées que le jour de la remise des prix.

Vue de l'exposition Jérôme Zonder, Cabinet des dessins Jean Bonna, École nationale supérieure des Beaux-Arts © photographie Marie-Christine Sentenac, juin 2019.

Le Cabinet des dessins Jean Bonna, dans le cycle consacré aux artistes diplômés de l’école, accueille cette année Jérôme Zonder (né en 1974), internationalement reconnu. Loin de l’univers étrange et inquiétant qui caractérise son travail (à partir de photographies ou de documentation trouvée sur Internet), il a fait poser dans son atelier ses proches. Dix-huit portraits dont trois monumentaux dessinés au doigt (empreinte), à la poudre de fusain et de graphite. Portraits frontaux (dont une magnifique Frida Kahlo ) dans une sorte de pointillisme, noirs denses et gris légers.

Marie-Christine Sentenac

Jérôme Zonder. Portraits

15 mai - 29 juin 2019

ENSAB - Cabinet des dessins Jean Bonna

75006 Paris

Catalogue

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article