Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gilles Kraemer

 

Mattia Preti detto Il Cavaliere Calabrese (Taverna 1613 - 1699 Malte), Saint Sébastien. Peinture sur toile. 127 x 101 cm..

La Fondation Bemberg annonce qu'elle vient d'acquérir une œuvre de Mattia Preti. Tableau acheté  lors d'une vente aux enchères. (1) Né en 1613 en Calabre, Mattia Preti se forma auprès de son frère aîné Gregorio dans la Rome des années 1630. Son style, hérité du caravagisme, évolua au milieu des années 1640, après ses séjours à Venise où il étudia les compositions du Tiziano et de Paolo Veronese et à Bologne où il vit celles des Carracci et du Guerchino. A son retour à Rome en 1646 il travailla pour le pape Innocent X (Giovanni Battisti Pamphilj, je renvoie au portrait de ce dernier par Velázquez) ainsi que pour d’autres mécènes. Il réside à Naples de 1653 à 1660, ensuite à Malte. Une carrière se déroulant sur les lieux de l'aventure humaine de Caravage (Rome, Naples, Malte). 

Sant'Andrea della Valle, Rome © Le Curieux des arts, Gilles Kraemer, mai 2018. Il décora la partie inférieure de l'abside de Sant'Andrea della Valle (fresques du Martyr, de la Crucifixion et de l'Ensevelissement de Saint André, 1650-1651). 

Mattia Preti detto Il Cavaliere Calabrese (Taverna 1613 - 1699 Malte), Sant'Andrea issato sulla croceLa crocefissionne del santo; La sepoltura di Sant'AndreaSant'Andrea della Valle, Rome © Le Curieux des arts, Gilles Kraemer, mai 2018. 

John T. Spike, spécialiste de l’artiste, date cette toile de sa période romaine vers 1650-1652, la mettant en rapport avec les pendentifs de la coupole de l’église San Biago à Modène, où les quatre évangélistes nus sont comparables à cette figure. On y perçoit les influences que Preti a réinterprétées. Ce tableau de dévotion se distingue par la position du saint, face à l’arbre auquel il est attaché et non dos à lui. Preti abandonne l’image d’un Sébastien raide, immobile, subissant son sort, C’est un athlète au torse puissant, en mouvement, qui ne reste pas statique malgré les flèches qui criblent son dos. Le modèle est un nu sculptural dont la puissance dramatique est contenue dans le visage baigné d’un rayon de soleil et tourné vers le ciel. L’ensemble est marqué par un fort contraste de clair-obscur, de détails réalistes, de rémanences caravagesques : la trace du bronzage de son cou, les ongles noirs ou le sang coulant sur ses hanches. 

Mattia Preti detto Il Cavaliere Calabrese (Taverna 1613 - 1699 Malte), La crocefissionne del santoSant'Andrea della Valle, Rome © Le Curieux des arts, Gilles Kraemer, mai 20218. 

Preti a peint ce sujet à plusieurs reprises, lors de son séjour napolitain puis de son installation à Malte. Le retable le plus spectaculaire, qui lui fut commandé en 1657 pour l’église San Sebastiano de Naples, montre le martyr assis, le corps écartelé (Museo di Capodimonte, Naples).

Saint Sébastien sera présentée à la Fondation toulousaine à partir du 26 juin 2019. La collection Motais de Narbonne, un ensemble de peintures françaises et italiennes des XVIIe et XVIIIe siècles y est exposée jusqu'au 2 juin 2019 après l'avoir été au musée des Beaux-Arts d'Orléans.

Gilles Kraemer (d'après le communiqué)

(1) Ce tableau a été adjugé 559 360 € frais compris (460 000 € prix marteau) sur une estimation de 80 000 - 120 000 €. Sept enchérisseurs, originaires des Etats-Unis, de Belgique, d’Angleterre, d’Italie et de France furent très actifs. "C’est l’un des plus beaux résultats enregistrés pour ce peintre italien dont les œuvres se vendent généralement autour de 80 000 euros, avec un record à plus d’un million d’euros obtenu en 2008 à New York pour une toile monumentale figurant David jouant de la harpe devant Saül", détaille la commissaire-priseur, maître Charlotte Pascal. De qualité muséale, cette toile provenait d’une collection particulière de la région du Languedoc. 

Ce tableau, de grandes dimensions (208 x 301 cm.) dont il est fait état fut vendu en janvier 2008 chez Sotheby's New York. Il fut adjugé, dans son estimation de 2 000 000 - 3 000 000 $, soit 2 169 000 $  (1 464 521 € frais compris). 

www.sothebys.com/en/auctions/ecatalogue/2008/important-old-master-paintings-including-european-works-of-art-n08404/lot.104.html

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article