Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gilles Kraemer

 

Livre d'heures de Marie-Antoinette. Volume de la bibliothèque du comte d'Artois au palais du Temple. Annoté quelques heures avant son exécution. 16 octobre 1793 © Bibliothèque municipale de Chalons-sur-Marne-en-Champagne. Photo Studio Roche. 

Du manuscrit d'Auguste Blanqui (1805-1881) L'Éternité par les astres conservé à la Bibliothèque nationale de France, naquit l'idée de cette exposition. Continuant le combat idéologique  pendant son enfermement au fort du Taureau dans la baie de Morlaix en 1871, ses écrits en portent la trace, d'une écriture microscopiques sur des feuillets transparents. Il fallait savoir déjouer l'attention des geôliers rappelle Laurence Le Bras commissaire de Manuscrits de l'extrême.

Conçue en quatre chapitres, mis en espace par Nathalie Crinière - c'est elle qui signa la présentation des ventes de la bibliothèque Pierre Bergé à Drouot-Richelieu www.google.com/search?q=première+vente+à+Paris+pierre+berge+bibliothèque+ - entre Péril, Prison, Passion et Enfermement, cette exposition explore ces situations radicalement différentes mais liées par l'extrême solitude dans laquelle  un individu fait face aux bouleversements. Comme le souligne la commissaire "chacun de ces écrits, à sa façon, témoigne de cette urgence à dire dans laquelle se trouve plongé l'être aux prises avec les soubresauts de son destin [...]. Ils sont le reflet d'un mouvement spontané de la parole ou, à tout le moins, d'une pensée qui s'énonce dans l'urgence .". S'y ressentent "la vibration d'un moment", "la tentative désespérée de dire l'indicible".

Aucun parcours imposé dans cette démonstration mêlant  sensible et impensable, joie et cruauté. Des anonymes, des inconnus, des illustres, tous sont convoqués dans ces situations extrêmes, se retrouvent tous au même niveau tel Mallarmé le poète anéanti par la mort de son fils Anatole âgé de 8 ans. 

Instant de Péril. Marie-Antoinette au moment où elle est déjà dans sa mort tente un contact symbolique dans l'ultime trace écrite d'un au revoir à ses enfants " Ce 16 8bre à 4h 1/2 du matin / mon dieu ayez pitié de moi ! / mes yeux n'ont plus de larmes / pour pleurer pour vous mes pauvres / enfants ; adieu, adieu !".

Jean-Dominique Baudy (1952-1997), Le Scaphandre et le Papillon, manuscrit, juillet-août 1996. Alphabet. Collection Claude Mendibil © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, visite presse, 2019. 

Le poilu, dans le sentiment d'une mort quasi assurée, garde sur lui une lettre destinée à être adressée à sa famille, donnant ses consignes dans une projection post morten. Dans une tentative du ressenti du feu du combat, Victor Tardieu  exprime la canonnade par des points de diverses grosseurs dans une lettre à son fils Jean le 5 juillet 1916. Clignant uniquement sa paupière droite, atteint du syndrome de l'enfermement, Jean-Dominique Baudy  ne peut plus communiquer qu'ainsi, il délivrera de la sorte son texte écrit dans sa tête Le Scaphandre et le Papillon.  "Le livre compte près de 140 pages, soit 200 000 clignement de l’œil". 

Duc de Saint Simon, Mémoires, années 1710-1712. Une ligne hiéroglyphique de croix et de larmes symbolise ses mois de deuil, entre janvier et juillet 1743 ©  photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, visite presse, 2019.

2 h du matin. Nathalie Sarraute, agenda pour le 1er semestre 1985 (décès de son mari samedi 2 mars). Département des Manuscrits. BnF. Avec l'aimable autorisation des ayants droit de Nathalie Sarraute.

Passion s'exprime de diverses façons. La douleur du deuil, le vide absolu pour le duc de Saint Simon se traduit dans la mort de son épouse Gabrielle de Lorges pour laquelle il exprimait un amour absolu par l'interruption pendant 6 mois de toute continuation de la rédaction de ses Mémoires. La seule trace sur une ligne : quelques dessins de larmes et de croix.

Nathalie Sarraute, dans son agenda, note "2 heures du matin". Qu'écrire de plus ? Deux traces de larme sont visibles dans le journal de Marie Curie, souvenir de sa vie avec Pierre. Dans la passion amoureuse règne la difficulté de s'exprimer, une aporie. Le désir se dessine, dans un rapport de soumission pour le poète Marcel Lecomte recopiant des phrases. Plus incroyable ou incompréhensible, Paul Celan adresse cinq lettres le même jour à son épouse Gisèle qu'il a tentée d'égorger.

Victor Hugo. Carnet de séances spirites, texte dicté dans le noir par les esprits. Procès-verbal de la séance du 4 juin 1855. Département des Manuscrits. BnF.

Vue de l'exposition Manuscrits de l'extrême  ©  photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, visite presse, 2019.

Possession, l'état de ce que l'on vit ou d'où l'on revient. Cocteau après sa cure de désintoxication exprime ce qu'il vit, essayant de revenir sur les rives que la drogue lui avait fait quitter. Le démon des ursulines possédées de Loudun, le spiritisme développé par Victor Hugo à Jersey, l'état hypnotique chez Robert Desnos permettent une expression différente mais, à chaque fois l'écrit est nécessaire. Henri Michaux sous l'effet de la mescaline laisse courir le crayon pour des dessins et des mots rejoignant l'internement psychiatrique d'Antonin Artaud exprimé graphiquement. 

Vue de l'exposition Manuscrits de l'extrême © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, visite presse, 2019.

Dans les moments de prison, partie de l'exposition la plus glaçante et perturbante par l'insoutenable de tous ces destins, tout  support est bon, le bois, le tissu. L'épingle remplace le crayon. Latulle écrit avec son sang. L'écriture devient microscopique. Il faut à tout prix rassurer les siens alors que la situation est inquiétante, proche parfois de la mort. Dans le convoi de la déportation, dans des billets jetés du train,  Simone et Marie Alizon tentent de rassurer leur père. Pour Alfred Dreyfus, dans l'île du Diable, l'écriture lui est nécessaire pour conserver ses esprits. Jean Cassou pendant son incarcération en 1941-1942, compose de mémoire 33 sonnets qu'il transcrira au crayon. Des déportés d'Esterwegen composent sur du papier hygiénique leur journal.

Chaise en bois trouvée au siège de la Gestapo, 84, avenue Foch, Paris. Au-dessous figure une inscription apposée par un résistant (1942-1944)  Photo © Paris - Musée de l'Armée, Dist. RMN-Grand Palais / Marie Bruggeman.

Objet le plus insoutenable - l'on est loin de la considération poétique de savoir si un objet inanimé a une âme - une chaise du siège de la Gestapo à Paris sur laquelle une main anonyme a écrit une phrase d'espoir. "En toute amitié à mes /  camarades féminins et masculins / qui m'ont précédé et qui me / suivront dans cette cellule- / Qu'ils conservent leur foi /  Que Dieu évite ce / calvaire à ma bien aimée / fiancée -". Signature illisible.  Témoignage glaçant. 

Gilles Kraemer

Manuscrits de l'extrême. Prison Passion Péril Possession

9 avril - 7 juillet 2019

BnF François Mitterrand - Paris XIIIe 

Commissariat Laurence Le Bras

www.bnf.fr/fr/francois-mitterrand

Catalogue sous la direction de Laurence Le Bras. 208 pages. 100 illustrations. BnF éditions. Prix : 29 €. 

©  photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 2019.

Ne pas oublier aussi l'exposition Le monde en sphères, du 16 avril au 21 juillet 2019. 2 500 ans d'une histoire des sciences et des représentations du ciel et de la Terre, d'un monde sphérique clos centré sur la Terre à celle d'un univers infini en perpétuelle évolution. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article