Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gilles Kraemer

 

Astello by Thierry Massant et Jean Boggio, Cabinet Nomade. (détail). Remerciements Serrurerie Fontaine. 

Jean Boggio est le serrurier de nos rêves. Pour la maison Fontaine fondée en 1740, intervenant toujours à Versailles - elle restaure  actuellement les espagnolettes de la chambre du roi et des divers cabinets autour de la cour de marbre du château - ce conteur-poète intarissable raconte une nouvelle histoire née de ses mains d'orfèvre-joaillier. Il a déjà travaillé avec cette maison presque tri-centenaire, dont les fenêtres des salles d'exposition s'ouvrent, clin d'œil, sur le musée des Arts Décoratifs. Cette institution a mécéné à l'automne 2018 les 30 ans de son atelier. Elle a créé avec Astello by Thierry Massant un merveilleux Cabinet Nomade plaqué intérieurement d'érable sycomore et extérieurement d'une ébène de macassar, somptueux meuble sur lequel Boggio a laissé son monde végétal courir. 

Jean Boggio, bouton boule sur rosace de la collection Jungle. Remerciements Serrurerie Fontaine.

 

Plus de cinquante ans après la dernière collection signée Dominique pour le paquebot France, la maison Fontaine renoue avec cette tradition; elle a passé commande à Jean Boggio.

Son  nouveau rêve, c'est le palmier, " ma madeleine de Proust " souligne-t-il. Né sous le soleil, aimant cet arbre emblématique des pays lointains, il se souvient des palmiers de Versailles vus à l'âge de 10 ans.

Pour Fontaine, il raconte une histoire, dont chaque mot, forgé par la main de l'homme est unique par sa ciselure. Dans la contrainte des trois temps : présent, passé, futur de cette institution il s'est glissé, respectueux de la tradition et du savoir-faire, y ajoutant " sa patte ". " J'ai écouté mes désirs mais aussi les contingences de cette maison ". Un œuvre à quatre mains. 

Vingt pièces naquirent, dans l'évocation du jardin extraordinaire, de l'improbable jardin perdu, une nature calme, sage. Nul marmouset habituel au monde ludique de Jean pour troubler cette jungle. Y règne le silence. Pourquoi ? " À chacun de s'approprier mon travail. J'offre une histoire. À chacun d'y forger son histoire ".

Jean Boggio, plaque de propreté ajourée de la collection Jungle © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 2019, remerciements Serrurerie Fontaine.

 

L'objet le plus étrange ? Une plaque de propreté, une dentelle de jungle, permettant de voir le bois de la porte et y laisser son imagination s'y perdre.

Jean Boggio nous a prêté les clefs de nos rêves. De ses rêves.

Gilles Kraemer

Jean Boggio, collection Jungle © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 2019, remerciements Serrurerie Fontaine.

Astello by Thierry Massant et Jean Boggio, Cabinet Nomade. Remerciements Serrurerie Fontaine. 

www.decofontaine-paris.com/fr/collections.html

jeanboggiofrance.com/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article