Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gilles Kraemer

 

Témoin. Projet de Nicolas Tourte pour HYAM. 2019 (détail). Courtesy l'artiste.

En alternance avec son prix biennal dédié à un jeune artiste d'un pays méditerranéen - en 2018 à Abdelaziz Zerrou - HYam offre une carte blanche à un artiste français sur le thème de l'insularité. Hydra for Artists of the Mediterranean  produira son  œuvre, à hauteur de 10 000 €, exposée tout l'été dans l'espace public - la place Makouria, au cœur du village d'Hydra - de cette île située au sud d'Athènes, face au Péloponnèse.

Cette première carte blanche a été confié à Nicolas Tourte (né en 1977 à Charleville-Mézières), vivant à Lille. Représenté par la galerie parisienne Laure Roynette, il a travaillé pour la maison Hermès. Il a participé à des expositions à la Chapelle de l’Oratoire à Clermont-Ferrand, au château d’Hardelot, à La Piscine à Roubaix, à l’ESAM de Caen, au salon Camera Camera à Nice... En 2018, Nicolas Tourte a exposé à Taipei, Barcelone, Beyrouth, Katowice, Rome...

Portrait de Nicolas Tourte © Christophe Loiseau.   

Association créée en 2014 par la journaliste Pauline Simons, HYam accompagne les artistes émergents issus des pays de la Méditerranée, les aidant à acquérir une meilleure visibilité sur la scène internationale. 

Lieu de référence de l'art contemporain, circuit des "connoisseurs" pendant la période estivale, l'île d'Hydra accueille de nombreuses expositions. La Deste Foundation for contemporary art de Dakis Ioannou exposera l'américaine Kiki Smith. Le musée historique d’Hydra mettra à l’honneur les travaux du photographe français Pascal Blondeau, un hommage à David Hockney et une sélection rétrospective du peintre grec Nico Stefanou. 

Nicolas Tourte, A la loupe. Installation vidéo. 2012. Courtesy l'artiste et le site de la galerie Laure Roynette, Paris.

Gilles Kraemer  (d'après dossier de presse)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article