Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gilles Kraemer & Antoine Prodhomme

Semaine du dessin 2019 à Paris. Quelques feuilles anciennes proposées par les maisons de ventes. 

Giovanni Francesci Barbieri detto Guercino (Cento 1591-1666 Bologna),   Charité romaine : Cimon et Pero. Plume et encre brune et lavis, dans des traces d'encadrement à l'encre brune. Porte une ancienne attribution à la plume et encre brune en bas à gauche : Guercino. 216 x 170 mm.. Photographie service de presse Sotheby's Paris / Art Digital Studio. Vente Sothebys' Paris. Jeudi 28 mars 2019, Une collection particulière.  Estimation : 20 000 - 30 000 €. Adjugé 41 250 €, frais compris.

Ce dessin est en relation avec le tableau de Cimon et Pero du Guerchin (collection Schoeppler à Londres), commandé à l’artiste par la marquise Bentivoglio comme cadeau à monseigneur Mazarin lorsqu’il était nonce apostolique en France. Le tableau est mentionné dans le livre de compte du Guerchin : est indiqué un paiement de 66 scudi, reçu par le peintre le 23 août 1639 pour un tableau dont le sujet est signalé comme une "Carità romana". Il représente Cimon condamné à mourir de faim en prison et qui fut nourri par sa fille Pero qui l'allaitait.

Giovanni Domenico Tiepolo (Venise 1727-1804), Etude de tête d'un amérindien. Pierre noire, rehauts de craie blanche sur papier bleu. 294 x 201 m.. Photo service de presse Sotheby's Paris/ Art Digital Studio. Vente, Sothebys' Paris. Jeudi 28 mars 2019, Une collection particulière.  Estimation : 20 000 - 30 000 €. Adjugé 25 000 €, frais compris.

Attribué à Pierre Mignard (Troyes 1612-1695 Paris) , Feuille d’études de têtes de jeunes hommes et d’angelots d’après Corrège. Contre-épreuve de pierre noire retouchée et craie blanche sur papier beige. 290 x 470 mm. Collé en plein sur un montage ancien, petites taches de projection sur le côté gauche le long du bord. Numéro « 42 » à la plume au verso du montage. Provenance : Collection Spencer, son cachet en bas à droite. Photo service de presse.   Maison de ventes De Baecque & Associés, Drouot. Mercredi 27 mars 2019, Estimation : 8 000 -12 000 €. Non vendu.

Cette feuille regroupe des têtes de jeunes hommes et d’angelots d’après les figures peintes par Corrège dans L’Assomption de la Vierge, pour la coupole du Duomo de Parme. Mignard se rendit à Parme en 1653 lors de son voyage vers Venise. 

François Lemoyne (Paris 1688-1737), Étude d'un cavalier casqué tenant une lance. Pierre noire, craie blanche et estompe sur papier beige. 366 x 197 mm.. Collection Jean Bonna. Photo service de presse Christie's Paris. Vente Christie's Paris. Mercredi 27 mars 2019. Estimation 70 000 - 100 000 €. Adjugé 81 250 €, frais compris

Étrange trajectoire  de ce peintre reçu à l'Académie en 1718, qui résida en Italie en 1723 et se suicida. Ce dessin est une étude pour l'une des 140 figures, celle du porte-drapeau de son tableau Tancrède et Clorinde (1722). Il s'agit de la bataille dans laquelle Tancrède reconnaît dans son adversaire la sarrazine Clorinde dont il est amoureux, l'un des épisodes de La Jérusalem céleste du Tasse. Ce tableau lui fut commandé par le financier Pierre Jacques Onésyme Bergeret de Grancourt, appartint au financier Grimod de La Reynière avant d'être acquis par le musée de Besançon en 1850. Ce musée des beaux-arts et d'archéologie qui vient de rouvrir pourrait-il être intéressé par cette étude ? http://www.lecurieuxdesarts.fr/2018/12/le-musee-des-

Pierre-Adrien Pâris (Besançon 1754-1819), Vue des temples de Vesta et de la Sybille à Tivoli.  Sanguine. 546 x 400 mm.. Collection Jean Bonna. Photo service de presse Christie's Paris. Vente Christie's Paris. Mercredi 27 mars 2019. Estimation 15 000 - 20 000 €. Adjugé 15 000 €, frais compris.

Le musée de Besançon pourrait-il être intéressé aussi par cette sanguine ? Il se peut que Pâris copie librement une contre-épreuve du dessin à la pierre noire de François-André Vincent représentant ce site. Pensionnaire à l'Académie de France à Rome, Pâris y rencontra le financier Bergeret. 

Pâris fut directeur intérimaire de l’Académie de France à Rome du 11 février au 22 avril 1807, assurant la transition entre la mort inattendue de Joseph-Benoit Suvée et l’arrivée de Guillaume Guillon Lethière.

Charles Le Brun (Paris 1610-1690) et son atelier. Tête de soldat persanPierre noire, sanguine, craie bleue, lavis brun et gris, lavis de sanguine, estompe. 700 x 513 mm. Photo service de presse Christie's Paris. Vente Christie's Paris. Mercredi 27 mars 2019. Estimation 30 000 - 50 000 €.  Adjugé 75 000 €, frais compris.

Magnifique et puissante tête d'expression donc un dessin grandeur nature réalisé pour la préparation d'une oeuvre à grande échelle.  

Gilles Kraemer & Antoine Prodhomme (d'après catalogues Sotheby's, de Baecques, Christie's). 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

29 Rue Du Faubourg Saint Honoré 75008 25/03/2019 08:00

Excellent article avec des dessins bien choisis et suscitant l’envie....De courir vers ces feuilles...