Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gilles Kraemer

 

 Jacqueline de Jong © Damian Noszkowicz 

Les Prix AWARE 2019 (Archives of Women Artists Research & Exhibitions), créés en 2017 pour les artistes femmes, ont été remis ce lundi 18 mars 2019 dans les salons du ministère de la Culture et de la Communication. Hélène Bertin est lauréate du prix AWARE 2019 et Jacqueline de Jong a reçu le prix d’honneur. 

Remise du Prix d'honneur à Jacqueline de Jong © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 18 mars 2019.

Née aux Pays-Bas, Jacqueline de Jong (1939) vit et travaille entre la France et son pays d’origine. Marquée par le mouvement CoBrA, elle participe à l’Internationale situationniste. Elle a longuement vécu en France, rappelant qu'elle était là "au moment de Mai 68". Son œuvre se déploie dans des médiums et techniques variés, allant de la peinture gestuelle figurative à la création de bijoux. Après des expositions personnelles au Moderna Museet (Stockholm, 2012) ou aux Abattoirs Musée–Frac Occitanie Toulouse (2018), une rétrospective lui est actuellement consacrée au Stedelijk Museum (Amsterdam). Elle bénéficie d’une dotation de 10 000 € et de la publication d’un entretien inédit, à paraître en 2020. Une collection dédiée aux artistes lauréates du prix d’honneur AWARE est ainsi co-lancée par Manuella Éditions et AWARE.

Hélène Bertin, lauréate du Prix AWARE 2019 © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 18 mars 2019.

Hélène Bertin (1989) a étudié dans trois établissements : le lycée Frédéric Mistral d'Avignon en section arts appliqués, l’École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon où elle cofonde le collectif Plafond, puis l’École nationale supérieure d’arts de Paris-Cergy. Sa pratique oscille de la sculpture au workshop et à la recherche. Elle bénéficie pour 2019-2020 d'une résidence au Centre de céramique contemporaine La Borne. Ce centre, inscrit comme un lieu de référence locale, nationale et internationale pour la mise en valeur de la création céramique contemporaine, se situe entre Bourges et Cosnes-Cours-sur-Loire. Elle bénéficiera d’une acquisition au sein des collections du Centre national des arts plastiques et d’une aide à la production pour la réalisation d’une exposition monographique dans l’un des centres d’art contemporain membres du réseau national D.C.A (Association française de développement des centres d’art contemporain) et/ou l’un des Frac membres de Platform (regroupement des Fonds régionaux d’art contemporain).

Pour l'édition 2019,  le jury présidé par Alfred Pacquement ancien directeur du musée national d’Art moderne - Centre Georges-Pompidou [il était le président des deux années précédentes] était composé de Manuel Borja-Villel directeur du Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía, Madrid; Marie Cozette directrice du Crac Occitanie/ Pyrénées-Méditerranée Sète;  Fanny Gonella directrice du 49 Nord Est - Frac Lorraine, Metz; Camille Morineau directrice des expositions et des collections de la Monnaie de Paris, cofondatrice et présidente d’AWARE; Catherine Petitgas collectionneuse et historienne de l’art spécialisée en art moderne et contemporain d’Amérique Latine; Yves Robert directeur du Centre national des arts plastiques (Cnap), membre permanent du jury dans le cadre du partenariat Cnap / AWARE.

Ces prix bénéficient du soutien du ministère de la Culture et du CHANEL Fund for Women in the Arts and Culture. 

Gilles Kraemer (d'après le communiqué de presse)

Pour la 21ème édition d'Art Paris - trois fois l'âge de raison -, Guillaume Piens a souhaité placer cette manifestation sous le signe des femmes et de l'Amérique latine. Il a confié Une scène française d'un autre genre à Camille Morineau, qui fut la commissaire de l'historique accrochage thématiques des collections elles@centrepompidou en 2009 au Centre Georges Pompidou, actuellement directrice des expositions et des collections à la Monnaie de Paris. C'est sous son regard de présidente d'AWARE, association fondée en 2014 et replaçant les artistes femmes du XXe siècle dans l'histoire de l'art, qu'elle a sélectionné 25 projets d'artistes françaises ou étrangères, vivantes ou décédées. Abstraction, Avant-garde féministe, Théâtralité et Image sont les quatre axes retenus. " Notre objectif n'est pas le féminisme mais la découverte, la redécouverte, dans la restitution de chaque artiste dans l'histoire de l'art, dans ce travail en profondeur " insiste Guillaume Piens, " puisque cette présentation s'enrichie de textes accompagnant ces expositions personnelles ".

awarewomenartists.com/a_propos/ 

www.artparis.com/fr/edition

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article