Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gilles Kraemer

Gilles Kraemer

place achetée, orchestre

représentation jeudi 21 mars 2019   

 

Vide l'orchestre et emplit la rue de l'Odéon ? L'entracte. Il a permis à nombre de spectateurs stoïques de ne pas affronter l'ennui des deux autres heures sur les quatre de la représentation de ce Pays lointain de Jean-Luc Lagarce (1957-1995), ultime pièce de cet auteur.

 

Des successions de séquences dans des temps de non action, dans des saccades de textes se répétant quand ils ne se heurtent pas. Le Pays lointain dans la mise en scène de Clément Hervieu-Léger, - sociétaire à la Comédie-Française, sensible metteur en scène de Mitridate, re di Ponto de Mozart, vu au TCE en février 2016 - est resté au Carrefour de l'Odéon, ne sachant l'orientation prendre. Un rond-point des sentiments, un temps dans le sens des aiguilles d'une montre, un temps dans le sens inverse, dans cette hésitation des phrases entre imparfait, présent, futur. Sans échappatoire au temps présent, celui de Louis mort (Loïc Corbery) suivi de L'amant, mort déjà (Louis Barthélemy), revenu hanter le monde des vivants, convoquant les morts et les présents, ne sachant s'il est de maintenant ou du passé. Dans une confrontation avec sa famille de sang, sa famille des furtives amours d'une génération sida, dans une vie emplie ou vide de passion. Les deux familles de Louis, celle "choisie et la naturelle ou "l'imposée"", se rencontrant dans cette cohabitation.

(de haut en bas, gauche à droite) Stanley Weber, Louis Berthélemy, Daniel San Pedro, Vincent Dissez, François Nambot, Clémence Boué, Loïc Corbery de la Comédie-Française, Aymeline Alix, Audrey Bonnet, Nada Strancar, Guillaume Ravoire. Le Pays Lointain Clément Hervieu-Léger © Jean Louis Fernandez

 

 (de gauche à droite) Clémence Boué, Loïc Corbery de la Comédie-Française, Nada Strancar, Daniel San Pedro, Stanley Weber, François Nambot   Le Pays Lointain Clément Hervieu-Léger © Jean Louis Fernandez

 

Faut-il encore pouvoir entendre les onze acteurs, toujours présents - Patrice Chéreau n'est pas loin -, immobiles ou intervenant, auprès de la carcasse d'une voiture sans roue posée sur des cales et d'une cabine téléphonique. Ils sont à la limite de l'audible, n'articulant pas, parlant trop vite. Démosthène devrait leur enseigner la déclamation face au public.

Une pièce qui nous laisse au bord de la route, de la rue, dans un lieu de nulle part, de nulle vie, un lieu de périphérie non loin de la piscine découverte et de la rue des Martyrs de la Résistance comme il est précisé dans un monologue. Bravo les acteurs.

L'entracte vide l'orchestre et emplit la rue de l'Odéon. Seconde partie non vue.

 

(de gauche à droite) Guillaume Ravoire, Audrey Bonnet, Loïc Corbery de la Comédie-Française, Clémence Boué, Nada Strancar, Aymeline Alix   Le Pays Lointain  Clément Hervieu-Léger © Jean Louis Fernandez 

 

Le Pays lointain de Jean-Luc Lagarce

mise en scène Clément Hervieu-Léger

15 mars - 7 avril 2019

Odéon-Théâtre de l'Europe

création au Théâtre national de Strasbourg le 26 septembre 2017

www.theatre-odeon.eu/#3 


Aymeline Alix  Catherine
Louis Bertélemy L'amant, mort déjà
Audrey Bonnet  Suzanne
Clémence Boué  Hélène
Loïc Corbery  de la Comédie-Française  Louis
Vincent Dissez Longue Date 
François Nambot  
Un garçon, tous les garçons
Guillaume Ravoire  Antoine  
Daniel San Pedro  
Le guerrier, tous les guerriers
Nada Strancar  La mère 
et Stanley Weber  
Le père, mort déjà

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article