Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gilles Kraemer

 

Araks Shahakyan  ©  Lucie Taccard
La SOCIÉTÉ BIC et l’École Nationale Supérieure d’Arts de Paris-Cergy se sont associées à nouveau jeudi 13 décembre 2018 pour le troisième prix BIC® de création contemporaine pour l’ENSAPC. 
Ce prix encourage la création et de nouvelles formes artistiques autour de l’univers de la marque BIC®, en mettant en lumière un artiste émergeant, étudiant dans cette école de Paris-Cergy.

Araks Sahakyan (née en 1990, artiste d'origine espagnole et arménienne) est la lauréate de la 3ème édition du Prix BIC® pour l'ENSAPC 2018. Son œuvre Paper carpet est une installation de 121 feuilles assemblées dans une boîte; une fois dépliées, elles forment un tapis de 213 x 301 cm. Cette œuvre a été réalisée avec du papier, du cuir, des feutres BIC® VISA et Conté®, des stylos à bille BIC®, de l'encre de chine BIC® et des crayons BIC®.
Camille Joffroy a remporté le second prix avec Judith triomphante, un triptyque de 50 x 110 cm., stylo BIC® sur papier et Jun Kim le troisième prix avec Atlas bleu, installation de deux vidéos, l'une de danse et l'autre de dessin numérique au stylo BIC® Cristal® bleu. 
L'ensemble des œuvres présentées pour ce concours sera exposé au nouvel espace ENSAPC au printemps 2019.
Les membres du jury sont : Sandra Hegedüs, Fondatrice de SAM Art Projects, Hervé Mikaeloff, commissaire d'expositions, Marie-Ange Moulonguet, membre du Comité de sélection du Prix Duchamp 2018 et du Comité de sélection d'Art Paris 2019, qui fut directrice de l'espace culturel Louis Vuitton au 60 de la rue Bassano, Jean-Luc Verna, artiste et professeur de l’ENSAPC, Marie-Ann Yemsi, consultante culturelle et commissaire d'expositions,  et Marie-Charlotte Bich pour la Collection BIC.
 
SAM Art Projects favorise les échanges artistiques entre le Nord et le Sud, entre l’Est et l’Ouest. Il apporte un soutien financier et humain à des artistes contemporains vivant en France ou dans des pays situés hors des grandes places du marché de l’art. Son action s’articule autour d’un prix décerné chaque année à un artiste français et de résidences d’artistes étrangers à Paris. Ces deux axes donnent lieu à des expositions  au Palais de Tokyo, à Paris.
Sylvain Lizon, directeur depuis 2010 de l’École prendra la direction de la Villa Arson à Nice, début 2019 à la suite de Jean-Pierre Simon (en poste depuis février 2012). La Villa Arson réunit dans un même site une école d’art, un centre d’art, une résidence d’artistes et une bibliothèque spécialisée.
Gilles Kraemer
 d'après le dossier de presse
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article