Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gilles Kraemer

Rencontre inédite entre le haut Moyen-Âge et l'art contemporain à la Bibliothèque nationale de France. Dialogue entre Jan Dibbets (né en 1941 à Weert, Pays-Bas) et Raban Maur (780-856) que plus d'un millénaire sépare. 

Louange à la sainte croix. Fulda, vers 825-826 et 840-850. Vatican, Bibliothèque apostolique vaticane. Reg. Lat. 124, f 14v. Fac-similé sur Dibond  © Photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, novembre 2018, visite presse.

L'exposition, dans une scénographie cruciforme met en regard cinq manuscrits enluminés,  copiés entre 847 et le XIIe siècle de De laudibus sanctae crucis ou Louange à la sainte croix (810-814) livre de Raban Maur,  théologien et grammairien de la renaissance carolingienne et le Panegyricus Constantino missus du Romain Optatianus Porfyrius (éloge panégyrique de Constantin 1er) avec une trentaine d’œuvres choisies par Jan Dibbets.

 

 

Jan Dibbets, Blue Vertical, New Colorstudy. Photographies, C-print sur Dibond. 250 x 125 cm.. 1976-2012. Amsterdam, collection particulière © Photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, novembre 2018, visite presse.

Pour l'artiste néerlandais, l’art ancien constitue l’une de ses sources d’inspiration dans cette présentation des manuscrits enluminés aux côtés de ses propres œuvres et celles de Carl Andre, Alan Charlton, Ad Dekkers, Donald Judd, Sol LeWitt, Richard Long, François Morellet, Niele Toroni et Franz Erhard Walther.

Le titre de l'exposition Make it new reprend un recueil d’essais littéraires de 1934 d’Ezra Pound dans lequel l’écrivain "réactualise à partir de son point de vue moderne les qualités littéraires et poétiques médiévales".

Vue de l'exposition  © Photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, novembre 2018, visite presse.

Cette présentation explore les rapports entre les œuvres contemporaines et ce haut Moyen-Âge étonnamment non figuratif de Raban Maur. Ce moine du monastère de Fulda, en Germanie, tire sa postérité de Louange, vouée à la gloire du Verbe divin, suite de 28 poèmes figurés, structurés autour du signe matriciel de la croix, confinant à l'abstraction. "Ces écrits sont disposés en carrés ou en rectangles et comportent toujours le même nombre de lettres. En leur sein sont insérées des figures cruciformes ou disposées en forme de croix, contenant elles-mêmes d’autres vers. Ceux-ci peuvent être lus indépendamment du poème principal, tout en s'articulant avec celui-ci ".

Cet ouvrage "entre en résonance avec la réflexion esthétique qui est développée, dans l’art contemporain, autour des notions de géométrie, d’espace, de perception, et autour des liens étroits qu’entretiennent l’écrit et l’image", dans un parallèle saisissant avec des artistes minimalistes, conceptuels et du land art qui occupèrent la scène artistique dans les années 1960-1970 et au-delà.

Vue de l'exposition. Au premier plan Richard Long, Cornwall Slate Line, 1981.  278 pierres, ardoise. 860 x 163 cm.. CAPC Bordeaux © Photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, novembre 2018, visite presse.

L'œuvre de Raban Maur, toute entière tendue vers l’exaltation du Christ, dans son esthétique abstraite offre des analogies avec ces artistes explorant les voies de renégociation de l’espace. Jan Dibbets parle "d'un coup de foudre" après avoir vu l'exemplaire de la BnF, ces "pages magiques remplies de lettres, mathématiquement ordonnées avec des formes simples et colorées - cercles, croix, triangles, carrés -, harmonieusement intégrées dans le texte, formaient un magnifique ensemble abstrait".

Quelques œuvres retenues. Jan Dibbets Blue Vertical, New Colorstudy (1976-2012) ou la pureté du bleu dans ses photographies. Carl Andre avec 8005 Mönchengladbach Square (1968) une composition de 36 carrés de métal formant un carré ou la longue suite de phrases tapées à la machine à écrire dans une façon Anagrammes d'Apollinaire. Sol LeWitt Four Basic Kinds of Straight Lines and All Their Combinations in Fifteen Parts (1969) ou l'étude de 16 carrés dessinés grisés différemment. Franz Erhard Walther Ort im Feld (1967), dont ses crayons et gouaches se rapprochent le plus de la religiosité de Raban Maur. Le long chemin de pierres de Cornwall State Line (1981) de Richard Long, nous guide sur cette route de la spiritualité, dans cet espace entièrement ouvert de la BnF, minimaliste à l’extrême

Jan Dibbets © Photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, novembre 2018, visite presse. 

Le vainqueur de cette confrontation? Raban Maur. Comment un artiste contemporain pourrait-il lutter contre lui, contre cette abstraction religieuse vectrice d'émotion. Cette démonstration indubitable nous la devons à Jan Dibbets révélant au grand public Raban Maur.

 La dizaine d’agrandissements (125 x 125 cm) en tirage photographique de manuscrits de Louange, de la BnF, des bibliothèques du Vatican et d'Amiens démontre l'incroyable modernité et la présence dans l'universalisme de ces images du Verbe.

Gilles Kraemer

Make it new. Conversations avec l’art médiéval. Carte blanche à Jan Dibbets

5 novembre 2018 - 10 février 2019

BnF François-Mitterrand -  Paris XIIIe

Commissariat Jan Dibbets, Charlotte Denoël et Erik Verhagen 

Catalogue.  112 pages. 60 images. 35 €. www.bnf.fr/fr/acc/x.accueil.html

© Photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, novembre 2018, visite presse. 

Première parution de cet article, dans une version plus courte, dans la revue d'art contemporain Artaïssime, n°20, octobre-décembre 2018.  www.artais-artcontemporain.org/

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article