Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gilles Kraemer

Nullement Cadet Roussel, Pierre Bergé ! Des maisons, il en avait ! Plus de trois, au contenu fabuleux. Ce sont plus de 1 000 lots provenant de quatre de ses habitations que disperse Sotheby's Paris, en association avec Pierre Bergé & Associés. Le 5 rue Bonaparte à Paris - où naquit en 1832 le peintre de la modernité, Édouard Manet - , le Mas Théo de Saint-Rémy-de-Provence, la villa Mabrouka de Tanger, la Datcha, une "folie" dans le parc du château Gabriel. Quatre lieux différents, à l'atmosphère à chaque fois unique, allant de celle du goût Noailles du 11, place des États Unis  à l’ascèse chic du mas Théo.  

5, rue Bonaparte, Paris ©  Sotheby's Art Digital Studio, 2018.
Bernard Buffet, Bœuf écorché, 1954. Estimation 200 000-400 000 €. Adjugé 609 000 €. 
Ce Bœuf écorché est extraordinaire ! C’est un vrai grand morceau de peinture, un défi qu’il s’est lancé à lui-même et qu’il a parfaitement relevé. Il a évidemment pensé à Rembrandt, il a évidemment pensé à Soutine, un des rares artistes de son époque pour qui il eût de la considération. […] Il y a évidemment, dans la peinture de Buffet, une précision qui n’existe pas chez Soutine." Pierre Bergé (Jérôme Coignard, Bernard Buffet. Les années 50. Entretiens avec Pierre Bergé, 2016).
21 février 2009. Grand Palais © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer.   
"Tous ces tableaux, meubles, objets que nous avons tant aimés vont connaître une nouvelle vie", écrivait-il 15 février 2009, au moment de la vente dénommée très rapidement celle du siècle (pour un siècle n'ayant que... 9 ans), celle de la Collection Yves Saint Laurent et Pierre Bergé, vendue pendant trois jours sous la coupole du Grand Palais. La presse avait été conviée  samedi 21 février à ... 7h 30. Et nous étions des centaines à attendre dans le froid.
Collection Yves Saint Laurent et Pierre Bergé. 21 février 2009. Grand Palais © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer. 
Aujourd'hui, c'est La vente Pierre Bergé, la collection de Pierre Bergé, survenant un peu plus d'une an après son décès (1930-2017). " Tu tenais aux choses, je ne tiens qu'aux gens, tu aimais conserver, j'aime partager " écrivait-il le 30 janvier 2009. C'est chose faite. Avec les Bernard Buffet, LES Buffet de Pierre http://lecurieuxdesarts.over-blog.com/2018/10/les-bernard-buffet-de-pierre-berge-vente-d-une-demeure-l-autre.html 
Villa Mabrouka, Tanger © photographie Le  Curieux des arts Gilles Kraemer. 27 octobre 2018. 
5, rue Bonaparte, Paris © photographie Le  Curieux des arts Gilles Kraemer. 27 octobre 2018.
Jacques Augustin Pajou, Figures d'hommes, 1785 et 1787. Huile sur toile d'une paire. 100 x 82 cm.. Estimation 18 000-25 000 €. 
Le mas Théo, Saint-Rémy-de-Provence © photographie Le  Curieux des arts Gilles Kraemer. 27 octobre 2018. 
Au premier plan, Buste d'homme en marbre, art romain, Grèce, 1er moitié du IIe siècle après J.-C.. Estimation 15 000-25 000 €. 
La tête de taureau en osier, travail moderne provençal est estimée 200-300 €. 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
5, rue Bonaparte, Paris © photographie Le  Curieux des arts Gilles Kraemer. 27 octobre 2018.
Vase de forme boule en majolique, Venise, XVIe siècle, vers 1580, d'une paire monté en lampe. Estimation 3 000-4 000 € et adjudication de de 10 625 €
Bustes d'Henri IV et de Marie de Médicis, d'après Barthélemy Prieur (1536-1611), France, fin XVIIe siècle. Estimation 8 000-12 000 € pour une adjudication à 37 500 €
La paire de flambeaux en cristal de roche et bronze doré, Allemagne du sud, Augsbourg, XVIIIe siècle, estimés 6 000-10 000 € monte jusqu'à 32 500 €
Au fond, Charles Knighton Warren (né en 1856), Le garde nubien, 1883. Huile sur toile. 132,5 x 91,5 cm.. Estimation 40 000-60 000 €. Adjugé 321 000 € et record mondial pour l'artiste.

 

5, rue Bonaparte, Paris © photographie Le  Curieux des arts Gilles Kraemer. 27 octobre 2018.
Pique-cierge en cuivre émaillé, polychromé et doré. Venise, fin du XVe siècle. 30 000 à 50 000 € d'estimation pour cette rareté acquise naturellement auprès de la galerie Kugel. Certains de ses objets sont visibles à Venise, dans l'antichambre de la Galleria di Palazzo Cini. Adjugé 47 500 €, heureux acheteur de cette pépite de la collection Yves Saint Laurent-Pierre Bergé puis Pierre Bergé. 
5, rue Bonaparte, Paris © photographie Le  Curieux des arts Gilles Kraemer. 27 octobre 2018.
De chaque côté du grand canapé, travail moderne, réplique de celui de Coco Chanel - estimation 2 000-3 000 €, adjugé 40 000 €  deux tables de milieu plaquées de feuilles de métal argenté et doré sur une âme de bois, XXe siècle pour une estimation de 6 000 - 10 000 € et une adjudication de 47 500 €
Paravent à 6 feuilles en laque de Coromandel à fond ivoire. Chine, dynastie Qing, époque Kangxi, daté 1684. Estimation 15 000-25 000 €. Adjugé 321 000 €. 
Le bloc de quartz blanc sur une base en bronze doré de style Louis XV sur une estimation de 3 000-5 000 € atteint le stratosphérique 62 504 €.
 
Villa Mabrouka, Tanger © photographie Le  Curieux des arts Gilles Kraemer. 27 octobre 2018. 
Table de salle à manger en acajou et en bois patiné, travail étranger du XXe siècle. Estimation 1 500-2500 €. Avec une suite de 14 chaises en acajou, France, vers 1800. Estimation 4 000-6 000 €.  
Surtout de table de François-Xavier Lalanne, Canard aux nénuphars, 1972. Cuivre et biscuit de Sèvres. Se trouvait rue de Babylone puis rue Bonaparte. Estimation 200 000-300 000 €. Pour une adjudication à 489 000 €. Le miroir de Claude Lalanne, dit Miroir de Tanger, pièce unique de 1999, en bronze et cuivre galvanisé, commandé par Yves Saint Laurent, sur une estimation de 200 000-300 000 € a frôlé la barre du million d'euros en étant adjugé 909 000 €. 
 
5, rue Bonaparte, Paris © photographie Le  Curieux des arts Gilles Kraemer. 27 octobre 2018.
Masque en ivoire, Lega, République démocratique du Congo. H. 18 cm.. Socle par Kichizo Inagaki. Estimation 3 000-5 000 €. Adjugé 27 500 €.

 

 

 

 

 

© photographie Le  Curieux des arts Gilles Kraemer. 27 octobre 2018. 
Une porte qui se ferme sur les demeures de P.B. avec ce fauteuil en cuir de Russie rouge, fin du XIXe siècle, au cuir très usé, adjugé, sur une estimation de 300-500 €,  8 750 € et la table d'appoint en ébène, bois noirci et palmier, Angleterre, fin du XIXe siècle à 4 750 €..
© photographie Le  Curieux des arts Antoine Prodhomme. 27 octobre 2018.
La collection comprenait également une magnifique toile commandée au Baron Antoine Jean Gros en 1821, par Louis Philippe alors duc d’Orléans, pour sa galerie du Palais Royal. Elle a été préemptée par le musée du Louvre à 369.000 €. Cette toile exceptionnelle, David jouant de la harpe pour le roi Saül ou David charmant la mélancolie de Saül, appartenant à la période romantique, annonce par ses couleurs les prémices de l’Orientalisme (estimation  100.000 -150.000 €). Exposée au Salon de 1822, cette toile entra dans les collections Yves Saint Laurent et Pierre Bergé en 1995.
Les prix incluent le prix marteau et la commission d’achat.
Gilles Kraemer
Ventes mardi 30 et mercredi 31 octobre 2018 chez Sotheby's Paris en association avec Pierre Bergé & associés. 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article