Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gilles Kraemer

"Ce sont tout simplement les tableaux de notre vie ensemble, les tableaux qu’il m’a donnés. […] Ils ne m’ont jamais quitté depuis l’époque de notre vie commune. ". Pierre Bergé (Jérôme Coignard, Bernard Buffet. Les années 50. Entretiens avec Pierre Bergé, 2016). En voici quelques uns.  Ces douze œuvres qui furent toujours conservées par Pierre Bergé, pour la première fois sur le marché, ont atteint 4. 4 millions d'€ contre une estimation haute de 1.4 million €.

Au fond, Bernard Buffet, Nature morte à la raie, 1956. Adjugé 200 000 € sur une estimation de 80 000-120 000 €.
Au dessus du canapé, Bernard Buffet, Couple nu assis, 1956. Huile sur toile. 199,9 x 160 cm.. Estimation 80 000-120 000 €. Adjugé 705 000 €.
Au premier plan, masque Dan, Côte d'Ivoire. Estimation 2 000-3 000 €.  Adjugé 13 250 €
Au fond, masque Yauré, Côte d'Ivoire, estimé 8 000-12 000 €, adjugé 42 500 €.
© Photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 25 octobre 2018, Sotheby's.

Au cœur de la collection Pierre Bergé, les douze tableaux peints par Bernard Buffet sont les témoins de l’histoire passionnelle qui unissait ces deux personnalités dans les années 1950. Illustrent, par leur qualité, la période qui a fondé la peinture et le style du peintre. Ces toiles ont donc une histoire singulière : à deux exceptions près, elles furent offertes par l’artiste à celui qui fut son compagnon pendant huit ans, de 1950 à 1958. La plupart porte d’ailleurs au revers la dédicace “A Pierre Bergé”.

Bernard Buffet, L'Atelier, 1956. Huile sur toile. 116,9 x 89,2 cm.   
Estimation 80 000 €-120 000 €. Adjugé 429 000 €.
Au premier plan, masque Baulé, Côte d'Ivoire. Hauteur 28 cm. Estimation 8 000-12 000 €. Adjugé 75 000 €. 
© Photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 25 octobre 2018, Sotheby's.

L’Atelier (1956) tel qu’il est représenté dans ce tableau peint en 1956 présente d’importantes dissemblances par rapport à la description qu’en fait Pierre Bergé lorsqu’il se remémore ce lieu : "C’était un désordre extrême ! L’atelier était très sale car il ne voulait pas qu’on y fasse le ménage. Il ne voulait pas même qu’on y entre. ". Pierre Bergé (Jérôme Coignard, Bernard Buffet. Les années 50. Entretiens avec Pierre Bergé, 2016).

Bernard Buffet, Autoportrait sur fond noir, 1956. Huile sur toile. 130,9 x 97 cm.. Estimation 100 000-150 000 €. Adjugé 669 000 €.
A coté, masque, Baulé, Côte d'Ivoire. Hauteur 28 cm. Estimation 8 000-12 000 €. Adjugé 75 000 €.
© Photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 25 octobre 2018, Sotheby's.

Autoportrait sur fond noir (1956) reprend le sujet classique de la représentation du peintre à son chevalet. Bernard Buffet s’inspire ici des grandes figures de l’histoire de la peinture. Estimation : 100.000-150.000€.

Bernard Buffet, Vanité, 1955. Huile sur toile. 54 x 80,8 cm.  Estimation 40 000-60 000 €. Adjugé 162 200 €.
Posée sur une commode en noyer, Italie, Rome, XVIIe siècle adjugée 345 000 €, à côté de vases balustres en faïence, Delf, fin du XVIIIe siècle avec une adjudication à 6 875 €, une autre vanité, un crâne en marbre blanc, Italie, XVIIe/XVIIIe siècle. Estimation 4 000-6 000 € pour une adjudication de 21 250 €.
© Photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 25 octobre 2018, Sotheby's.

 

 

 

 

Bernard Buffet, Nature morte à la sole, 1952. Huile sur toile. 134,7 x 224,3 cm.  © Photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 25 octobre 2018, Sotheby's. Dans l'atmosphère du Mas Théo à Saint-Rémy-de-Provence.

Dans Nature morte à la sole (1952) le repas est frugal. On est loin de l’opulence et de la vigueur des toiles flamandes. L’on est bien plus proche de la concision et de l’austérité des maîtres espagnols du XVIIe siècle. Dans les natures mortes de Bernard Buffet en général, le dépouillement est volontaire, accentué par une composition sans perspective ni volume. Bernard Buffet en fait une œuvre d’une somptuosité rare. Estimation : 100.000-150.000€. Adjugé 609 000 €.

Mas Théo. Saint-Rémy-de-Provence © Nicolas Matheus. 

Bernard Buffet, Nature morte à la raie, 1956. Huile sur toile. 195,1 x 96,6 cm. 
Estimation 80 000-120 000 €. Adjugé 200 000 €.
 
Masque Yauré, Côte d'Ivoire, hauteur 49 cm. Estimation 8 000-12 000 €. 
© Photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 25 octobre 2018, Sotheby's.

Gilles Kraemer

Les prix incluent le prix marteau et la commission d’achat.

Pierre Bergé. D’une demeure l’autre

Rue Bonaparte, Mas Théo, Villa Mabrouka, la Datcha

Cinq ventes chez Sotheby’s, Paris. Mardi 30 octobre pour la rue Bonaparte, dès 10h30.  Mercredi 31 octobre pour les trois autres demeures, dès 10h30. En association avec Pierre Bergé & Associés.

Exposition : jeudi 25-lundi 29 octobre (12h 30). Sotheby's Paris. 

http://www.sothebys.com/en/auctions/2018/collection-pierre-berge-pf1860.html

http://www.pba-auctions.com/html/calendrier.jsp?t=f

© Photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 25 octobre 2018, Sotheby's. Dans l'atmosphère du Mas Théo à Saint-Rémy-de-Provence. Grande table composée d'un plateau en ardoise reposant sur une paire de guéridons en fonte à l'imitation du bois, travail moderne. Paire de grands vases en faïence à glaçure jaune, hauteur 89,5 cm..

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article