Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE CURIEUX DES ARTS

LE CURIEUX DES ARTS

Le Curieux des arts, observateur de l'actualité artistique. Large focus sur l'Italie. Exposition. Musée. Opéra. Théâtre. Livre. Biennale. Salon. Marché de l'art.


Le 11e Prix Meurice pour l'art contemporain 2018/2019 est attribué à Anna Solal - Semaine FIAC 2018

Publié par Gilles Kraemer sur 12 Octobre 2018, 18:09pm

Catégories : #Prix et récompenses, #Mécénat, #Salons et foires d'art, #Expositions Paris, #Entretien à 210 km-h

 

Anna Solal © remerciements direction de la communication Le Meurice - Hôtel Plaza Athénée - Dorchester Collection.   

"Pour sa 11e édition le Prix Meurice pour l'art contemporain est attribué ce 11 octobre 2018, heureux hasard de ce chiffre, pour que l'art vive dans le monde" souligne lyriquement Franka Holtmann, directrice générale de l'hôtel Le Meurice, présidente du jury. L'artiste Anna Solal partagera ainsi son prix avec sa galerie New Galerie pour le projet La fratrie des cerfs-volants. D'un montant très généreux, 10 000 € sont offerts à l’artiste et la même somme à sa galerie pour la réalisation de ce projet à l'étranger, en l’occurrence Mexico.

 

 

 

Anna Solal, The reddening kite, 2018. Tulles, écran d'Iphone, cordes semelles de chaussures, morceau de ceinture, morceau de clavier, fil de fer, peigne, pince, outils de cuisine, pin's, chaîne de vélo, métal, divers... © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 11 octobre 2018.

Le thème de cette année comme le précise Claire Moulène, curateur au Palais de Tokyo  "Rien ne se perd, tout se transforme a conduit les 7 finalistes à miser sur des opérations de recyclage". J’abhorre ce qualificatif anglais de curator et sa transcription française en curateur; le rôle du curateur est d’assister et d’aider les personnes vulnérables. 

 

Franka Holtmann et les finalistes. Anna Solal à sa droite © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 11 octobre 2018.

Les artistes du prix Meurice 2018  : Bianca Bondi - Ferdinand Kokou Makouvia - Anna Solal - Franka Holtmann (directrice générale de l'hôtel Meurice) - Corentin Grossmann - Yann Serandour - Hoel Duret © photo Jean Picon.

Bianca Bondi (née en 1986 à Johannesburg) & galerie 22,48 m². Cette "magicienne ou alchimiste de la matière" imagine une nouvelle production de peintures au sel prenant une tournure plus sculpturale grâce à l'inclusion de tubes de verre. Les tubes transporteront divers liquides chimiques et produiront des cristaux. Son projet Hypersigils, telle une ode à Gaïa, était prévue pour le Centro de Arte Faro Cabo Mayor, en Espagne, à Cantabria.

Hoël Duret (né en 1988 à Nantes) & TORRI. En janvier 2018, dans le cadre d’une exposition à la Galerie Édouard Manet, Centre d’art contemporain de Gennevilliers, il initiait Too Dumb To Fail, fiction fondée sur le scénario d'un jeune journaliste gonzo et cynique missionné par la rédaction de son journal pour embarquer sur un paquebot de croisière en mer des Caraïbes. Avec Harvey thrill's, il souhaitait tourner la suite du récit en une itinérance au Brésil.

Corentin Grossmann (né en 1980 à Metz) & galerie Art Concept. Varuna, sculpture dans un esprit boschien selon Emma Lavignes. Très très classique dans son alanguissement, l'on se rapproche aussi d'Antonio Canova et sa Vénus/Pauline Borghese.

 

Ferdinand Makouvia Kokou devant Eviono  © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 11 octobre 2018. 

Ferdinand Makouvia Kokou (né en 1989 à Lomé, Togo) & galerie Anne de Villepoix. Il explore le caractère vernaculaire de la sculpture contemporaine en se fondant sur la culture traditionnelle Mina (au sud du Togo). Avec Eviono (la mère), sculpture construite de poutres et de pliages de cuivre, il a crée une mère porteuse de 54 enfants. Une sculpture totem, une femme totémique prête à enfanter de multiples projets. 

 

Ferdinand Makouvia Kokou, Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 14 septembre 2017. 

 

Ferdinand Makouvia Kokou, Eviono, 2018. Bois, cuivre, acier  © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 11 octobre 2018. 

En mars 2017, Ferdinand a reçu le prix du jury du Prix Dauphine pour l'art contemporain, 4ème édition, prix mécéné par Le Curieux des arts depuis 2016.

lecurieuxdesarts.over-blog.com/2017/05/dynamis-alice-bandini-laetitia-thomas-ferdinand-kokou-makouvia-

 

Matthew Lutz-Kinoy (né en 1984 à New York) & galerie Freedmann Fitzpatrick. Dans une réinvention de l'art décoratif, Mashido consistait  en un work shop autour des nouvelles pratiques de la céramique et l’organisation d’une exposition collective au Japon et à Paris avec l'aide du céramiste Shoji Hamada.

Yann Sérandour (né en 1974 à Vannes) & galerie GB Agency. Dans les confins d'une bibliothèque dans une collecte poétique à travers le monde de roseaux Pour moi, ces plantes resteront le moyen de te parler toujours.

 

Anne Solal (née en 1988 à Dreux) & galerie New Galerie (Marion Dana et Corention Hamel) pour La fratrie des cerfs-volants. Une réalisation d'une fratrie de cerfs-volants avec des matériaux de rebut, achetés sur place, dans des magasins "bon marché" ou bien auprès d’associations de recyclage. Un "arte povero" comme le souligne Emma Lavigne, présentant les différentes propositions des lauréats, "incorporant ses doutes dans ces cerfs-volants, elle invente une force, une impertinence".

© remerciements direction de la communication Le Meurice - Hôtel Plaza Athénée - Dorchester Collection.  

Présidée par Franka Holtmann, le jury se compose de Jean-Charles de Castelbajac, parrain du Prix; Morgan Courtois, artiste et lauréat du Prix Meurice 2017/2018; Colette Barbier, directrice de la Fondation d'entreprise Ricard; Nicolas Bos, président de Van Cleef & Arpels (nouveau membre du jury); Nicolas Bourriaud, directeur du MoCo ou Musée d’art contemporain de Montpellier La Panacée; Philippe Dagen; Jennifer Flay, directrice de la FIAC; Emma Lavigne, directrice du Centre Pompidou-Metz (nouveau membre du jury); Jean de Loisy, président du Palais de Tokyo; Henri Loyrette; Maryvonne Pinault. Claire Moulène, commissaire au Palais de Tokyo, est conseillère artistique pour ce prix; elle ne vote pas. 

Gilles Kraemer

Prix Meurice pour l'art contemporain © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 11 octobre 2018. 

12 - 25 octobre 2018

cette exposition des sept finalistes entre dans le cadre du parcours VIP de la FIAC 2018 (18 au 21 octobre)

Hôtel Le Meurice

128, rue deRivoli - Paris

www.fiac.com

www.dorchestercollection.com/fr/paris/le-meurice/art/

© remerciements direction de la communication Le Meurice - Hôtel Plaza Athénée - Dorchester Collection.  
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents