Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gilles Kraemer

 

Gregorio de Ferrari (Porto Maurizio, 1647 - 1726 Gênes, 1726), Le Repos pendant la fuite en Égypte, 1675. Huile sur toile. 99 x 74,9 cm. Lugano, collection Orazio Bagnasco; Londres, vente Sotheby's, 6 juillet 2000; vente Christie's, 8 juillet 2008; acquis à cette vente par Héléna et Guy Motais de Narbonne. Collection Motais de Narbonne, don au MBA d’Orléans Musée des Beaux-Arts d’Orléans le 14 septembre 2018 © Photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, septembre 2018, Orléans.   

Le musée des Beaux-Arts d'Orléans présente la collection d'Héléna et Guy Motais de Narbonne. Ceux-ci viennent de donner un de leurs tableaux au musée orléanais : Le Repos pendant la fuite en Égypte de Gregorio de Ferrari, réalisé en 1675 comme modello du rétable de l’église San Giovanni Battista des Théatins de Gênes. "Si cette toile est bien le modello du grand tableau, Gregorio l'aurait réalisé afin de présenter à Centurione son idée de la composition et d'obtenir son accord" souligne Mary Newcone dans la notice du catalogue de cette exposition. Centurione fut le parrain du premier fils de Gregorio. Soucieux de séduire son commanditaire Cristoforo Battista Centurione, Ferrari réalise une œuvre particulièrement aboutie qui marque les débuts du jeune peintre à Gênes où il va mener une brillante carrière aux côtés de son beau-père Domenico Piola. 

Profondément sentimental, à l’iconographie insolite avec sa végétation égyptienne, ce tableau tient une place de choix dans la collection Motais de Narbonne. Il figure dans l’exposition De Vouet à Boucher. Au cœur de la collection Motais de Narbonne avec l’ensemble de la collection de peintures françaises et italiennes des XVIIe et XVIIIe siècles de ces collectionneurs. Si une partie fut présentée au musée du Louvre, Paris, en 2010, c'est la première fois qu'elle est exposée dans son intégralité. Ce Repos pendant la fuite en Égypte figurera ensuite dans la salle des peintures italiennes du XVIIe siècle de l'institution muséale orléanaise. 

Ces tableaux racontent trente années de la vie de ces deux amateurs qui ont rassemblé une des plus importantes collections particulière de peintures françaises et italiennes des XVIIe et XVIIIe siècle.

À gauche Claude Déruet (vers 1588 - Nancy - 1660), La Bataille entre les Amazones et les Grecs, 1620-1640. Acquis auprès de la galerie Éric Coatalem en 2001; don au musée du Louvre, Paris, en 2009. À droite Johann Heinrich Schönfeld (Biberach-an-der-Riss 1609 - 1682/1683 Augsbourg), Brigands attaquant des cavaliers, vers 1634. Huile sur toile. 94 x 74 cm.. Acquis auprès de la galerie Jacques Leegenhoek en 2014; don au musée des Beaux-Arts, Rennes en 2016 © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, septembre 2014, Orléans.

Généreux donateurs des musées français, Héléna et Guy Motais de Narbonne donnèrent Brigands attaquant des cavaliers de Johann Heinrich Schönfeld, vers 1634 (acquis auprès de la galerie Jacques Leegenhoek en 2014), au musée des Beaus-Arts, Rennes en 2016 et La Bataille entre les Amazones et les Grecs de Claude Déruet, 1620-1640 (acquis auprès de la galerie Éric Coatalem en 2001) au musée du Louvre, Paris, en 2009. Ces deux tableaux sont présentés au sein de cette exposition.

Pierre Rosenberg, dans le catalogue revient sur les liens entre collectionneurs et institutions muséales, "cette complicité heureuse et plus que jamais indispensable entre collectionneurs et musées" : Pourquoi les musées ont-ils besoin (plus que jamais) des COLLECTIONNEURS (et réciproquement)?  

Gilles Kraemer.

 

De Vouet à Boucher. Au cœur de la collection Motais de Narbonne. Peintures françaises et italiennes des XVIIe et XVIIIe siècles

15 septembre 2018 - 13 janvier 2019,

Musée des Beaux-Arts d’Orléans

Exposition sous le commissariat d'Olivia Voisin et le commissariat scientifique de Viviane Mesqui

Catalogue aux éditions Snoeck

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer,

septembre 2014, Orléans.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article