Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gilles Kraemer & Antoine Prodhomme

Arsenale © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 16. Mostra Internazionale d'Architettura - La Biennale Venezia. 16e Biennale d'Architecture de Venise. 24 mai 2018.

Padiglione Centrale - Giardini © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 16. Mostra Internazionale d'Architettura - La Biennale Venezia. 16e Biennale d'Architecture de Venise, septembre 2018.

Retour à Venise, pour la 16e Biennale d'architecture, quatre mois après la semaine presse du lundi 21 mai 2018. Nouveaux regards aux Giardini et aux Corderies. Sur un choix de quelques pavillons et réalisations architecturales ou projets.

Ce retour confirme la première impression de la semaine de mai, en arrivant aux Corderies, lors des trois jours presse - et non plus deux journées comme les années précédentes -.

Pour moi, indiscutablement la meilleure, sinon la meilleure des Biennales d'architecture. Placée cette année 2018 sous le thème de FREESPACE par les deux commissaires Yvonne Farrell et Shelley McNamara, elle est la plus ouverte, la plus limpide. lecurieuxdesarts.over-blog.com/2017/01/venise-yvonne-farrell-et-shelley-

L'entrée des Corderie-Artiglierie - Arsenale © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 16. Mostra Internazionale d'Architettura - La Biennale Venezia. 16e Biennale d'Architecture de Venise. septembre 2018.

Exceptionnelle. "Affascinente". La plus compréhensible et de suite par le visiteur. Lui et personne d'autre est l'unique baromètre de satisfaction de cette manifestation qui accueillit en 2016 lors de Reporting from the front, commissariat d'Alejandro Aravena, 260 000 visiteurs, loin devant la très, trop glaciale et rigide Fundamentals en 2014 de Rem Koolhaas 

Onze participations nationales aussi en ville entre Dorsoduro, Castello, Canareggio, San Marco et isola di San Giorgio, du Pavillon d'Antigua & Barbuda à celui du Saint-Siège, une proposition très forte qui n'a malheureusement pas retenue l'attention du jury. San Giorgio est-il trop éloigné des Giardini ? Dommage pour ces onze chapelles qui recueillent l'assentiment de tous.

Corderie-Artiglierie - Arsenale © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 16. Mostra Internazionale d'Architettura - La Biennale Venezia. 16e Biennale d'Architecture de Venise, 24 mai 2018.

L'idée géniale, pourquoi ne pas y avoir songé : ouvrir les Corderies dans leur intégralité, ce lieu où l'on fabriquait les cordes des navires de la République. Passe encore que les commissaires de la Biennale de l'art se plaisent à compartimenter à l’extrême ce bâtiment mais comment un commissaire architecte n'a-t-il pas songé à cette fuite du regard, sur 317 mètres de long - le pas vénitien est de 34,77 cm. -? C'est ce que soulignèrent les deux commissaires, face  à " l'édifice [qui ] peut être considéré tel un participant actif de cette Mostra.... le théâtre d'échanges sociaux et de conversations" ouvert à 75 propositions.  

 

Valerio Olgiati. Corderie - Artiglierie - Arsenale © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 16. Mostra Internazionale d'Architettura - La Biennale Venezia. 16e Biennale d'Architecture de Venise, 24 mai 2018.

Tout au bout de la nef, Experience of space, les hautes colonnes blanches de Valerio Olgiati contrastant avec les colonnes de briques, "une expérience spatiale" selon lui "oscillant entre deux lectures, l'une émotive, l'autre intellectuelle".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Padiglione Centrale - Giardini © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 16. Mostra Internazionale d'Architettura - La Biennale Venezia. 16e Biennale d'Architecture de Venise, 25 mai 2018.

Identique sentiment de parcours fluide au Pavillon central des Giardini, dans une libre circulation d'une salle vers l'autre et la réapparition, enfin, de la fenêtre du corridor entre la salle F2 et la 13, permettant l'ouverture vers le canal. Cette seule modification suffit à redonner un sens au parcours dans ce pavillon central où régnait jusqu'à présent la confusion lors des biennales architecturales et artistiques. Souhaitons que le prochain commissaire, Ralph Rugoff en 2019 tienne compte de cette nouvelle appréhension de ces deux lieux emblématiques vénitiens. lecurieuxdesarts.over-blog.com/2017/12/ralph-rugoff-directeur-du-secteur-des-arts-visuels-et-commissaire-de-la-58e-exposition-

Les différents prix ont été attribués par le jury, présidé par Sofía von Ellrichshausen (Argentine), composé de Frank Barkow (États-Unis), Kate Goodwin (Australie), Patricia Patkau (Canada) et Pier Paolo Tamburelli (Italie). 

Meilleure participation nationale: Le team du Pavillon suisse gagne le Lion d’or à la Biennale d’architecture de Venise © Peter Klaunzer / KEYSTONE.

Pavillon de la Suisse - Giardini, Svizzera 240 : House Tour © Le Curieux des arts Antoine Prodhomme, 16. Mostra Internazionale d'Architettura - La Biennale Venezia. 16e Biennale d'Architecture de Venise, septembre 2018.

Lion d’Or pour la meilleure Participation Nationale décerné à la Suisse pour Svizzera 240 : House Tour, projet d'Alessandro Bosshard, Li Tavor, Matthew van der Ploeg et Ani Vihervaara, commissariat de Swiss Arts Council Pro Helvetia : Marianne Burki, Sandi Paucic et Rachele Giudici.

Pavillon de la Suisse - Giardini, Svizzera 240 : House Tour © Le Curieux des arts Antoine Prodhomme, 16. Mostra Internazionale d'Architettura - La Biennale Venezia. 16e Biennale d'Architecture de Venise,  septembre 2018.

Ce qui a séduit le jury ? "Una installazione architettonica piacevole e coinvolgente, ma che al contempo affronta le questioni chiave della scala costruttiva nello spazio domestico" / "une installation architecturale agréable et passionnante, mais affrontant en même temps les problèmes clefs de l'échelle dans l'espace domestique" dans le concept d'un appartement contemporain, banal, selon les normes usuelles d'une hauteur de plafond limitée à 2,40 mètres, de murs blancs, d'un sol carrelé ou parqueté, avec des accessoires standard. Pour cette visite, un seul mot d'ordre, regardez et laissez-vous guider ou non dans un parcours zigzagant et labyrinthique, non dans une représentation d'une construction mais dans la construction de cette représentation. Des grands éclats de rire de la part des visiteurs heureux de cette confrontation entre les tailles.

Pavillon de la Suisse - Giardini  Svizzera 240 : House Tour © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 16. Mostra Internazionale d'Architettura - La Biennale Venezia. 16e Biennale d'Architecture de Venise, septembre 2018.

Nous sommes dans un appartement témoin aux dimensions différentes, du minuscule au gigantesque. Les pièces oscillent entre 1:5, 1:2, 1:1.6, 1:1.3... et 2:1. De quoi perdre tous repères face aux prises électriques, plans de travail et poignées de portes gigantesques. Ou minuscules. 

 

Pavillon de la Grande-Bretagne - Giardini, Island © Le Curieux des arts Antoine Prodhomme, 16. Mostra Internazionale d'Architettura - La Biennale Venezia. 16e Biennale d'Architecture de Venise, septembre 2018.

Une mention spéciale fut attribuée à la Grande-Bretagne pour Island, commissariat de Sarah Mann (British Council), projet des architectes Adam Caruso et Peter St John et de l'artiste Marcus Taylor. Le jury a reconnu à ce pavillon "una proposta coraggiosa che utilizza il vuoto per creare uno “spazio libero” destinato a eventi e appropriazioni informali", "une proposition courageuse qui utilise le vide pour créer une "place libre" destinée aux événements et appropriations informelles". Pour une fois, je reconnais que le Pavillon de la Grande-Bretagne méritait cette mention; les précédentes propositions britanniques des Biennales de l'Art ou de l’Architecture ne m'ayant jamais convaincues.

Une constante de cette Biennale, dont ces deux pavillons retenus sont un exemple : le cercle, l'ovale, le miroir, l'échafaudage interne ou externe, le vide du bâtiment, autant d'exemples qui sont la signature de cette année 2018.

Pavillon de la Grande-Bretagne - Giardini, Island © Le Curieux des arts Antoine Prodhomme, 16. Mostra Internazionale d'Architettura - La Biennale Venezia. 16e Biennale d'Architecture de Venise. septembre 2018.

Island / Isola / Île. Lieu de refuge, d'exil, d'abandon, de reconstruction, d'isolement. Lieu de l'Utopie, d'Utopia. Endroit d'une société idéale. L'intérieur vide, abandonné, réservé au débat et à la performance. "Ne pas avoir peur selon La tempête de William Shakespeare, l'île est lieu de rumeurs, de sons et d'airs enchanteurs, qui procurent plaisir et non le mal"..

Pavillon de la Grande-Bretagne - Giardini, Island © Le Curieux des arts Antoine Prodhomme, 16. Mostra Internazionale d'Architettura - La Biennale Venezia. 16e Biennale d'Architecture de Venise. septembre 2018.

Le bâtiment est ceinturé d'un échafaudage, comme si l'on procédait à sa reconstruction ou à sa restauration. Son double escalier permet l'accès à la terrasse du pavillon, au sol rappelant le pavement d'une place italienne. Une terrasse, comme un clin d’œil aux "altane" vénitiennes. Au milieu, le toit de la galerie centrale émerge, une île ou ce qu'il reste d'un bâtiment abandonné. Le thé y est servi à 16 h, en fonction de la météo.

Eduardo Souto de Moura, Vol de jour, Corderie - Artiglierie - Arsenale © Le Curieux des arts Antoine Prodhomme, 16. Mostra Internazionale d'Architettura - La Biennale Venezia. 16e Biennale d'Architecture de Venise. septembre 2018.

Lion d’Or pour le meilleur participant à Eduardo Souto de Moura (Porto, Portugal) pour Vol de jour aux Corderies (au 139ème pas vénitien). "Ce n'est ni Vol de nuit de Saint-Exupéry ni Belle de jour de Luis Buňuel. C'est seulement la reconstruction d'une ferme qui souhaite demeurer. La partie la plus difficile ne fut ni celle de la construction ni celle de la fabrication des briques en argile mais la réalisation d'un escalier qui n'avait jamais existé et que nous dûmes inventer" selon les propos de l'architecte.

 

 

 

 

Eduardo Souto de Moura, Vol de jour, Corderie - Artiglierie - Arsenale © Le Curieux des arts Antoine Prodhomme, 16. Mostra Internazionale d'Architettura - La Biennale Venezia. 16e Biennale d'Architecture de Venise. septembre 2018.

Le jury a remarqué "la précision de ces deux photographies aériennes, révélant le rapport essentiel entre l'architecture, le temps et l'endroit. La "place libre" apparaît sans être annoncé, avec clarté et simplicité". Présentation par seulement deux immenses photographies de la transformation de l'ancien monastère cistercien Santa Maria do Bouro, devenu une ferme et maintenant un hôtel - Pousada Mosteiro de Amares -, dans une préservation de ce patrimoine en le faisant revivre. 

 

Jan de Vylder, Inge Vinck, Jo Taillieu, Unless ever people Caritas for FREESPACE, Padiglione Centrale - Giardini © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 16. Mostra Internazionale d'Architettura - La Biennale Venezia. 16e Biennale d'Architecture de Venise. 23 mai 2018.

Lion d’Argent pour une jeune et prometteuse participation à Jan de Vylder, Inge Vinck, Jo Taillieu (Ghent, Belgique), du studio Architecten de Vylder Vinck Taillieu pour Unless ever people Caritas for FREESPACE, interventions sur un édifice à demi détruit du complexe de Karus, un centre psychiatrique à Melle en Belgique. Padiglione Centrale des Giardini (salle 02).

 

 

 

 

 

 

 

Jan de Vylder, Inge Vinck, Jo Taillieu, Unless ever people Caritas for FREESPACE, Padiglione Centrale - Giardini © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 16. Mostra Internazionale d'Architettura - La Biennale Venezia. 16e Biennale d'Architecture de Venise. 23 mai 2018.

Le jury a souligné "un projet certain de soi, dans lequel la lenteur et l'attente permettent à l'architecture d'être ouverte à une évolution". 

Andra Matin, Elevation, Corderie - Artiglierie - Arsenale © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 16. Mostra Internazionale d'Architettura - La Biennale Venezia. 16e Biennale d'Architecture de Venise,  24 mai 2018.

Une mention spéciale fut attribuée à Andra Matin (Djakarta, Indonésie) pour Elevation présentée aux Corderies (au 278ème pas vénitien) pour "une installation sensible qui présente un cadre de réflexion sur les matériels et la forme des structures traditionnelles vernaculaires".

Andra Matin, Elevation, Corderie - Artiglierie - Arsenale © Le Curieux des arts Anoine Prodhomme, 16. Mostra Internazionale d'Architettura - La Biennale Venezia. 16e Biennale d'Architecture de Venise,  septembre 2018.

Une construction dont les murs sont de l'osier tressé. Grande fluidité, souplesse. Des petites maquettes à l'intérieur. Jeu des ombres et des lumières. Arachnéen.

Rahul Mehrotra (Mumbai, Inde; Boston, États-Unis) de RMA Architects a également reçu une mention spéciale pour "trois projets traitant les sujets de l'intimité et de l'empathie, atténuant avec subtilité les barrières et les hiérarchies sociales" avec Soft thresholds (salle 16).

Rahul Mehrotra, RMA Architects, Soft thresholds, Padiglione Centrale - Giardini © Le Curieux des arts Antoine Prodhomme, 16. Mostra Internazionale d'Architettura - La Biennale Venezia. 16e Biennale d'Architecture de Venise, septembre 2018.

Conception de l'espace à l'intérieur de l'immeuble des bureaux de KMC,  aux murs extérieurs végétalisés mettant en relation le monde des employés et celui des jardiniers qui entretiennent les façades, la stratification architecturale atténuant les divisions qui régissent les différences de classe caractéristiques de la plus grande démocratie mondiale. Une ex-carrière de sable à Hyderabad, réorganisée dans le contexte d'interventions sur des édifices peu coûteux et la création de bassins de récupération des eaux de pluie. Une nouvelle bibliothèque où les jeunes architectes peuvent expérimenter l'impact de l'architecture et proposer des solutions adéquates aux conditions climatiques locales d'Ahmedabad.

 

Gilles Kraemer, Antoine Prodhomme

séjours et déplacements personnels 

FREESPACE. 16e Mostra Internazionale di Architettura - La Biennale di Venezia - Biennale d'Architecture 2018

26 mai - 25 novembre 2018

Venise - Venezia

www.labiennale.org/it  #BiennaleArchitettura2018   #FREESPACE

Il bacino di San Marco, Venezia, un grand navire quitte la cité vers la passe du Lido © Le Curieux des arts Gilles Kraemer,  Venise. 23 mai 2018.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article