Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gilles Kraemer

Gilles Kraemer.  

Musée Bonnat-Helleu, Bayonne © Le Curieux des arts Gilles Kraemer.

Léon Bonnat donnant et léguant à sa ville natale ses collections d'art, Bayonne édifia ce musée dont la première pierre fut posée le 5 décembre 1896; définitivement aménagé après la mort de Léon Bonnat (8 septembre 1922), il sera inauguré le 29 juillet 1923 en présence de Léon Bérard, ministre de l'Instruction Publique et des Beaux-Arts.

 

En... 1997, dans le catalogue accompagnant l'exposition La donation Jacques Petithory au musée Bonnat, Bayonne, au musée du Luxembourg à Paris (16 décembre 1997-15 mars 1998), Jean Grenet maire de Bayonne écrivait dans la préface "... Bayonne n'a pas ménagé son ardeur en participant à l'achat des œuvres de la succession Petithory [...] mais aussi en s'engageant à la réalisation de travaux, pour l’agrandissement du musée, rendu nécessaire par ce nouveau legs. C'est peu dire le prestige qu'une ville peut retirer d'être reconnue digne d'accueillir un tel patrimoine !". 

Musée Bonnat-Helleu, Bayonne © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, juin 2018.

La réouverture du musée Bonnat-Helleu, fermé depuis le 11 avril 2011, était prévue pour fin 2019. "le bâtiment prenait littéralement l'eau" comme l'écrivait le journal Sud-Ouest en 2016 www.sudouest.fr/2016/09/20/bayonne-le-nouveau-musee-bonnat-helleu-prevu-pour-2019-2507398-4018.php ),

Le projet de rénovation et d'extension de ce musée bayonnais est mené par l'agence d'architecture Brochet Lajus Pueyo. La mairie de Bayonne est maître d'ouvrage.

En 2016, le coût était évalué à 17 millions d'€www.sudouest.fr/2016/09/20/bayonne-le-nouveau-musee-bonnat-helleu-prevu-pour-2019-2507398-4018.php

En 2018, la somme évoquée est de 22 millions d'euros mediabask.naiz.eus/fr/info_mbsk/20180213/bayonne-le-musee-bonnat-helleu-marque-un-tournant-budgetaire

 

 

Musée Bonnat-Helleu, Bayonne © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, juin 2018.

Lors de l'assemblée générale de la SAMBH (Société des amis du musée Bonnat-Helleu), le 8 juin 2018, Sophie Castell, adjointe au maire de Bayonne, en charge du patrimoine culturel et urbain, a annoncé aux membres de cette Société une ouverture prévue pour 2021.             

L'école élémentaire du Petit Bayonne, jouxtant le musée, permettant l'extension du musée et l'accueil de ses réserves, est libre depuis février 2018.

Le projet de réserves mutualisées des trois musées bayonnais (Bonnat-Helleu, Basque, d'Histoire naturelle) qui était à l'étude n'a pas été concrétisé. www.baskulture.com/pressions-autour-du-musee-bonnat-helleu-106975

Les travaux d'extension devraient commencer fin 2018 et se conclure fin 2020 pour cette première phase dans l'ancienne école communale. La seconde phase, portant sur la rénovation de l'actuel musée, pourra alors débuter.

La réouverture du musée Bonnat-Helleu est prévue pour 2021. 

L'école communale du Petit Bayonne, rue Laffitte, Bayonne © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, juin 2018.

Sophie Harent, directrice et conservateur en chef de cette institution, depuis août 2010, a porté avec passion ce projet de rénovation et d'extension de cette institution bayonnaise labellisée Musée de France. Le 5 mars 2018, elle a pris ses nouvelles fonctions à la direction du musée dijonnais Magnin.

Six candidats ayant été retenus et entendus, c'est Benjamin Couilleaux, conservateur du patrimoine au musée parisien Cognacq-Jay, adjoint de la directrice Rose-Marie Herda-Mousseaux, qui a été nommé. Il prendra ses fonctions à Bayonne en septembre 2018.

www.bayonne.fr/fileadmin/user_upload/fichiers/Mairie_de_Bayonne/La_Mairie/Offres_d_emploi/Directeur_conservateur_Musee_Bonnat-Helleu_-_Ville_de_Bayonne.pdf

 

Cette fermeture, depuis 7 ans, n'a pas empêché de très nombreux dons et une pertinente politique d’acquisitions et d'enrichissements des collections.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Léon Bonnat, Vue de la presqu’île du Sinaï. Huile sur toile marouflée sur bois. 16,5 x 25 cm. © Bayonne, musée Bonnat-Helleu / tous droits réservés.

La Société des Amis du Musée Bonnat-Helleu - association loi de 1901, créée en novembre 2011, dont Sophie Harent fut à l'origine de la création - se montre très active. Grâce, une fois encore, à la générosité de Solange Thierry-de Saint Rapt, vice-présidente de la Société, l'un des 72 tableaux que peignit Léon Bonnat (Bayonne 1833 - 1922 Monchy-Saint-Éloi) lors de son séjour en Orient a rejoint les collections du musée.

Le peintre voyagea en 1868 en Orient en compagnie d'autres artistes réunis par Jean-Léon Gérôme. L'œuvre montre une vue de la presqu'île du Sinaï. Grâce au récit de Paul Lenoir et au Journal de voyage de Willem de Famars Testas (1868), deux des participants à l’expédition, il est possible de dater assez précisément l’exécution de l’œuvre entre fin février et le 11 mars 1868, moment où le groupe traverse le Sinaï en remontant vers Pétra, après avoir quitté l’Egypte. 

Ce tableau de l’artiste, réalisé pendant ce voyage, est estimé à 10 000 €. 
 

Giovanni Boldinin, Portrait de Jean Helleu, vers 1898. Huile sur toile marouflée sur bois. 25,2 x 21,2 cm..  Provenance : famille Helleu (propriétaire de l’œuvre dès sa création) ©  cliché D. Doustin. 

Cette petite peinture de Giovanni Boldini (1842 - 1931) est un précieux témoignage des liens amicaux qui unissaient l’artiste de Ferrare à Paul Helleu. L’œuvre représente le deuxième enfant Helleu, Jean (Paris 1894-1985 Garches), qui deviendra lui-même peintre. Giovanni Boldini accompagnait volontiers la famille Helleu en villégiature lorsqu’elle passait l’été sur l’un de ses yachts et partageait son intimité. En témoigne une aquarelle conservée à Bayonne, qui évoque les séances de peinture sur le pont, l’Italien prenant pour modèle l’épouse de son ami, Alice Helleu, et sa fille puînée Paulette. Le portrait de Jean Helleu permet également d’approcher la technique qui a fait la renommée du peintre : la touche vigoureuse, l’audace des couleurs juxtaposées, la pâte huileuse et brillante. L’œuvre est vraisemblablement restée dans la famille Helleu depuis sa création, puisque le partage de la succession d’Alice Helleu, daté des 26 et 27 décembre 1933, précise que Jean doit recevoir "son portrait peint à l’huile par Boldini".

Le tableau était proposé par l’intermédiaire de la galerie parisienne Jane Roberts Fine Arts pour la somme de 65 000 €.

 

Une œuvre d'Helleu avait fait son entrée, en 2017, dans les collections, grâce encore à la l'immense générosité de Solange Thierry-de Saint Rapt. Il s'agit d'une aquarelle au verso d'une chromolithographie en forme de palette.  Elle représente également Jean. Celui-ci fut peintre officiel de la Marine, dessina des flacons pour la maison Bourjois, dont l’un des fondateurs était son beau-frère, Émile Orosdi (1869-1930). Son fils Jacques (1938-2007), un de ses trois enfants avec Antoine et Jacqueline, fut le directeur artistique des parfums et de l'horlogerie de la maison de haute couture Chanel.

Nous avions vu cette aquarelle chez Talabardon & Gauthier lors de TEFAF Maastricht (10 - 18 mars 2017) puis dans cette même galerie parisienne, lors du Salon du dessin, Paris (22 - 27 mars 2017).

lecurieuxdesarts.over-blog.com/2018/02/paul-cesar-helleu-un-don-et-une-nouvelle-acquisition-pour-le-musee-bonnat-helleu-de-bayonne.html

Paul-César Helleu, Mathilde Sée, vers 1886. Pastel sur papier marouflé sur toile. 113 x 81 cm.. Signé, en bas à droite, au pastel : Helleu. © Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché É. Cambreling.

Ce portrait prend pour modèle une figure faisant partie des cercles fréquentés par Paul Helleu : Mathilde Sée (1864-1934). Comme ses contemporaines artistes, Louise Abbéma et Madeleine Lemaire, elle se fait une spécialité de la peinture de fleurs, ce que l’artiste évoque peut-être à travers sa coiffe sophistiquée. Ce pastel de jeunesse dialogue parfaitement avec le portrait d’Alice Louis-Guérin, future épouse de l’artiste, exposé au Salon de 1885 et donné au musée de Bayonne par Paulette Howard-Johnston, la fille du modèle. La technique de l’artiste, qui fit sa renommée, s’y révèle toute en nuances subtiles, comme l’avait relevé Edmond de Goncourt dans son “Journal” : “Exposition des pastellistes. – Helleu : des pastels où l’on sent un œil de peintre, amour eux de douces étoffes, de tendres nuances passées, de soieries harmonieusement déteintes.” (2 avril 1894). Dans l’un comme dans l’autre des portraits, la jeune femme est vêtue d’une robe sombre à col montant, selon la mode des années 1880, qui met en valeur son teint clair. Le fond sur lequel se détache la figure est traité dans une gamme de gris légèrement teintés, parfois griffés de traits de pastel bleu ou mauve qui lui donnent de la profondeur. Toute la virtuosité d’Helleu s’exprime dans le traitement délicat et précis des boucles de cheveux sur le front pâle, dans la transparence de l’éventail, laissant deviner la main droite du modèle, dans la moire des soieries du fauteuil et des gants, dans le bleu intense du regard, en harmonie avec la couleur des soieries du fauteuil, dans le délicat rehaut de rouge sur les lèvres. La jeune femme est assise de trois quarts sur un fauteuil de style Louis XVI dessiné de profil, confèrant à l’œuvre une certaine étrangeté.

Cette œuvre fut acquise auprès de la galerie londonienne Frederick Mulder Limited 20 000 £, soit 22 591,51 €.

James Tissot (Nantes, 1836 - Chenecey-Buillon, 1902). Portrait de Mathilde Sée. Pastel sur toile préparée. Signée ‘J.J. Tissot’ en bas à gauche. Annoté ‘J James Tissot pastel - Mathilde Sée 22 bvar de Neuilly - Neuilly et une ancienne étiquette portant le numéro ‘1’ sur le montage au verso. Dimensions 61,50 x 77 cm.. Dans son cadre d’origine en bois sculpté et doré de style Maratta Provenance:  Dans la famille des actuels propriétaires depuis les années 1970;  Collection particulière, France © Le Curieux des arts Antoine Prodhomme, Artcurial, Paris, exposition publique 13 novembre 2017.

James Tissot (1836-1902) livre également un pastel représentant Mathilde Sée, datant vraisemblablement des mêmes années que celui de son ami (Artcurial, Paris, vente du 23 mars 2017, lot n°174, invendu sur une estimation de 120 000 / 150 000 €. Acheté en 2018 en gré en gré par le musée du Petit Palais, Paris ). 

 

Le rédacteur de cet article est membre du conseil d’administration de la SAMBH depuis sa création en novembre 2011.

 

Musée Bonnnat-Helleu

5, rue Laffitte - 64 100 Bayonne

webmuseo.com/ws/musee-bonnat-helleu/app/report/index.html

amis-musee-bonnat-helleu.org/

www.axelleviannay.com/single-post/2018/01/05/Sophie-Harent-conservatrice-du-Mus%C3%A9e-Bonnat-dans-lintimit%C3%A9-du-dessin-ancien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article