Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gilles Kraemer

 

Pavillon du Canada, 1957 ou 1958, Giardini di Castello, Venise.  Photographie MBAC / Musée des beaux-arts du Canada. Ottawa.

La Biennale di Venezia 16. Mostra Internazionale di Architettura. LA prima assoluta. Incontournable. LA biennale insurpassable de l'architecture. THE First. 

Signe manifeste de cette prédominance ? Il y a quelques années, la date d'ouverture avait été avancée fin mai au lieu de début septembre. L'édition 2018 inaugure trois journées de presse au lieu de deux. Comme la Biennale de l'Art. Sur un pied d'égalité.

Cette 16ème Biennale d'Architecture de Venise 2018 réunit 65 participations nationales dans les Pavillons historiques des Giardini, de l'Arsenale et dans le centre historique de Venise. Sept pays sont présents pour la première fois : Antigua & Barbuda, Arabie Saoudite, Guatemala, Liban, Mongolie, Pakistan et le Saint Siège disposant de son Pavillon sur l'Île de San Giorgio Maggiore.

"Une société grandit et progresse quand les anciens plantent des arbres, sachant qu'ils ne pourront s'asseoir à leurs ombres". C'est ainsi qu'Yvonne Farrell et Shelley McNamara, commissaires de cette 16ème Biennale Internationale d'Architecture de Venise, concluent poétiquement, avec ce proverbe grec, la présentation du thème qu'elles ont décidé pour cette manifestation : FREESPACE.

lecurieuxdesarts.over-blog.com/2017/01/venise-yvonne-farrell-et-shelley-mcnamara-commissaires-de-la-16e-biennale-internationale-d-architecture-2018-16e-mostra-internaziona

"FREESPACE représente la générosité d'esprit et le sens de l'humanité que l'architecture place au centre de sa préoccupation, concentrant l'attention sur la qualité même de l'espace. FREESPACE se concentre sur la capacité de l'architecture à offrir des espaces libres et supplémentaires à ceux qui en font l'usage, ainsi que sur la capacité de s'adresser aux désirs inexprimés de l'étranger.

FREESPACE célèbre l'habilité de l'architecture à trouver une nouvelle et inattendue générosité à chaque projet, même dans les conditions les plus personnelles, défensives, exclusives ou limitées commercialement [...] Nous considérons la Terre comme un Client. Cette vision implique une série de responsabilités à long terme. L'architecture est le jeu de la lumière, du soleil, de l'ombre, de la lune, de l'air, du vent, de la force de gravité comme des modalités qui révèlent les mystères du monde et toutes ces ressources sont gratuites".

Pavillon du Canada, Giardini. Extraction, Catherine Crowston / Art Gallery of Alberta. Commissariat Pierre Bélanger / OPSYS © photographie Le Curieux des arts Antoine Prodhomme, 15ème Biennale d'Architecture, Venise, semaine des journées presse, 27 mai 2016.

La représentation canadienne à La Biennale di Venezia remonte à 1951. Sous la supervision d'Alan Jarvis, directeur du Musée des beaux-arts du Canada, le bâtiment a été achevé en 1957, ouvrant ses portes au public en 1958 avec une exposition d'œuvres de James Wilson Morrice, Jacques de Tonnancour, Anne Kahane et Jack Nichols. Le Musée est propriétaire et responsable du pavillon du Canada pour le compte du gouvernement du Canada. Il est situé entre les Pavillons de la Grande-Bretagne et de l'Allemagne, face au Pavillon du Japon et de la Corée. non loin du Pavillon de France. Un endroit stratégique et très attendu de la presse.

Pavillon du Canada, Giardini. Extraction, Catherine Crowston / Art Gallery of Alberta. Commissariat Pierre Bélanger / OPSYS © photographie Le Curieux des arts Antoine Prodhomme, 15ème Biennale d'Architecture, Venise, semaine des journées presse, 27 mai 2016.

Le projet de restauration du Pavillon du Canada, réalisé par le Musée des beaux-arts du Canada a été rendu possible grâce au soutien de La Biennale di Venezia, de la Surintendance du patrimoine architectural de Venise, de l’Institut royal d’architecture du Canada et d’Affaires mondiales Canada, par le biais de l’ambassade du Canada à Rome. Le budget de 3 millions $ canadiens, pour la restauration du pavillon et l’exposition accompagnant son dévoilement, a été assuré par la mécène du Musée Reesa Greenberg.

Le pavillon du Canada sera dévoilé officiellement le 26 mai 2018 à l’occasion de cette 16e Biennale.

Pavillon du Canada, Giardini. A Way Out of the Mirror, Geoffrey Farmer. Commissariat Kitty Scott, Josée Drouin-Brisebois © photographie Le Curieux des arts Antoine Prodhomme, 57ème Biennale d'Art, Venise, semaine des journées presse, 10 mai 2017.

Une exposition temporaire y est présentée, soulignant cette restauration et le 60ème anniversaire du pavillon. Organisée par Réjean Legault, professeur agrégé de l’École de design de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et ancien directeur du centre de recherche du Centre canadien d’architecture, en collaboration avec l’historienne de l’architecture et du design Cammie McAtee, Le Canada bâtit/rebâtit un pavillon à Venise \ Canada Builds/Rebuilds a Pavilion in Venice pose un regard sur les moments charnières des 60 ans d’histoire du bâtiment, offrant un éclairage inédit sur sa signification sur le plan de l’architecture moderne.

Le titre de l’exposition s'est inspiré d’un article publié dans Canadian Art  en janvier 1958. Faisant l’éloge de sa conception, Donald William Buchanan, alors directeur adjoint du Musée, avait écrit " Perussutti offre au Canada un petit pavillon exceptionnellement dessiné, aéré et ouvert, une construction à l’aspect beaucoup plus inspirant que les structures massives qui l’entourent". Manifestement, il ne pouvait s'agir que d'un sous-entendu à l'égard des pavillons allemand, britannique et français.

Pavillon du Canada, Giardini. A Way Out of the Mirror, Geoffrey Farmer. Commissariat Kitty Scott, Josée Drouin-Brisebois © photographie Le Curieux des arts Antoine Prodhomme, 57ème Biennale d'Art, Venise, semaine des journées presse, 10  mai 2017.

Le projet de restauration, initié par le Musée en 2014, a été conduit sous la direction de l’architecte milanais Alberico Barbiano di Belgiojoso, héritier de l’agence italienne BBPR (Banfi, Belgiojoso, Peressutti, Rogers) qui a conçu le pavillon. Il a travaillé en étroite collaboration avec l’architecte Troels Bruun de M+B Studio, situé à Venise et l’architecte canadien Gordon Filewych d’onebadant.

L’architecte-paysagiste Cornelia Hahn Oberlander et Bryce Gauthier d’Enns Gauthier Landscape Architects ont redessiné le paysage autour du pavillon. Cet aménagement s’inscrit dans le projet plus large de réaménagement des Giardini, entrepris par la Biennale di Venezia en 2013. Dans cette recomposition s'inscrivent une allée située à l’arrière du pavillon ainsi qu’une plate-forme ouvrant sur la lagune, offrant désormais un espace d'accueil de performances et d'interventions artistiques.

Gilles Kraemer & Antoine Prodhomme

UNCEDED Voices of the Land Rendering 2017 Courtesy of Douglas Cardinal Inc. (site presse Biennale Architecture de Venise).

 

Aux Giardini - Le Canada construit/reconstruit un pavillon à Venise \  Canada Builds/Rebuilds a Pavilion in Venice. Commissariat Réjean Legault, Cammie McAtee. Architecte de cette restauration : Alberico Barbiano di Belgiojoso, Landscape Architects: Cornelia Hahn Oberlander, Bryce Gauthier.  

En raison de l’indisponibilité du pavillon du Canada UNCEDED : Voices of the Land, participation officielle du Canada à cette 16e Exposition internationale d’architecture - La Biennale di Venezia, est présentée à l’Arsenale de Venise. Commissariat Gerald McMaster, David Fortin. Exhibitor: Douglas Cardinal Architect Inc. A l'occasion de la présentation de la restauration du Pavillon du Canada aux Giardini et de la célébration de son 60e anniversaire, la National Gallery of Canada promeut cette exposition.

 

FREESPACE

La Biennale di Venezia. 16. Mostra Internazionale di Architettura

26 mai - 25 novembre 2018

commissariat d'Yvonne Farrell et Shelley McNamara

Venezia / Venise

Vaporetti per Arsenale: linee ACTV 1, 4.1 per Giardini: linee ACTV 1, 2, 4.1, 5.1

http://www.labiennale.org/it/architettura/2018/16-mostra-internazionale-di-architettura-0

http://static.labiennale.org/files/architettura/Documenti/brochure-16mia.pdf

Un bateau dans le bacino di San Marco. La basilica Santa Maria della Salute. Depuis le pont de l'Accademia, Venise, septembre 2013.© photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article