Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gilles Kraemer & Antoine Prodhomme

Le phare d'Hydra. Courtesy service presse HYam.

Créé en 2013 par Pauline Simons HYam Project - Hydra for the Artists of the Mediterranean - aide les artistes émergents issus de pays de la Méditerranée dans la promotion de leur travail sur la scène internationale.

Pauline Simons et François Tajan. Proclamation du prix de la première édition de HYAM décerné à Maria Tsakari

© photographie Le Curieux des arts Antoine Prodhomme, Artcurial, 2 juillet 2014.

En 2014, HYam Project lançait le Prix de la Jeune scène artistique méditerranéenne, doté de 10 000 euros. Dédié à la Grèce et à Chypre,le premier prix fut décerné en juillet 2014 chez Artcurial à la jeune artiste grecque Maria Tsagkari choisie parmi quatre finalistes (Maria Tsagkari, Rania Bellou, Mariana Christofides, Athanasios Zagorisios). Le jury était présidé par Alain Seban, président du Centre Georges Pompidou.

Maria Tsagkari, lauréate de la première édition de HYam

© photographie Le Curieux des arts Antoine Prodhomme, Artcurial, 2 juillet 2014.

La création de Maria Tsagkari fut présentée, dans une promenade artistique à Hydra, durant l'été 2016. Son œuvre portait sur une intervention de fleurs de métal peint en bleu sur les rochers de cette île : The Blue as the New Green.

Maria Tsakari, lauréate de la première édition de HYam - The Blue as the New Green © Kostas Pappas

Pour cette deuxième édition du Prix, la rencontre de la jeune scène artistique d’un autre pays de la Méditerranée - le Maroc - a été souhaitée. Dans un accompagnement personnalisé, l'œuvre de l'artiste primé sera présentée dans l’espace public d’Hydra du 15 juillet au 15 septembre 2018. L'artiste bénéficiera d'une résidence dans cette île du 15 septembre au 15 octobre 2018. Une table ronde, ayant trait à la jeune scène marocaine, se déroulera chez Artcurial à Paris à l’automne 2018, l’artiste lauréat présentant son travail de réflexion mené pendant sa résidence. 

 Courtesy service presse du prix HYam

Les huit artistes sélectionnés - annonce en mai 2018 du finaliste - sont : la plasticienne Zainab Andilabe; Salim Bayri; Abdessamad El Montassir, photographe, qui fut en en résidence à La Cité Internationale des Arts au printemps 2017; Soukaina Joual, plasticienne; Mehdi-Georges Lahlou, représenté par la galerie Jacqueline Rabouan & Caroline Moussian; Lina Laraki, une artiste multimédia; la plasticienne Nissrine Seffar et un artiste multidisciplinaire, entre vidéo, installation et dessin Abdelaziz Zerrou. 

Abdelaziz Zerrou  Courtesy l'artiste

Abdelaziz Zerrou (né en 1982 à Casablanca) est le lauréat de cette deuxième édition. Il présentera durant cet été 2018 Atlasouna (notre Atlas) sur la place Makariou au centre du village d'Hydra. Sculpture représentant la montagne de Toubkal, le point culminant du haut Atlas et de l'Afrique du nord (4 167 m.), Atlasouna sera réalisée sur place avec des matériaux locaux. Au Maroc, l'artiste escaladera la montagne à pied et à dos de mule, enregistrant les bruits et les sons de la nature. Ce document sonore accompagnera sa sculpture, portant un récit commun entre la Grèce et le Maroc.   

 

Les membres du jury sont : Xenia Geroulanou, directrice de la Galerie Thaddaeus Ropac Paris; Anaël Pigeat, rédactrice en chef de la revue Artpress; Philippe Riss-Schmidt, commissaire d'expositions, fondateur d’HyperPavilion à la 57e biennale de l'art de Venise 2017 à l'Arsenale, d'Aram Bartholl à Theo Triantafyllidis; Bérénice Saliou, directrice artistique de l’I.C.I. (Institut des Cultures d’Islam); Emmanuel Saulnier, sculpteur et professeur aux Beaux-Arts de Paris; Meryem Sebti, directrice de la publication, rédactrice en chef de Diptyk - offrant un éclairage sur les scènes artistiques contemporaines arabe et africaine -, partenaire de l’événement et Alexis Veroucas, artiste et collectionneur. Ce jury est présidé par François Tajan, président délégué d'Artcurial, partenaire du projet HYam depuis le début.

 

Gilles Kraemer d'après le dossier de presse

Antoine Prodhomme

Maria Tsagkari, lauréate de la première édition du prix de la Jeune scène artistique méditerranéenne / HYam et fondation Jean-Luc Lagardère

ερωτηματικο ; erotimatiko ? HYam interroge. La Jeune Scène artistique méditerranéenne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article