Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gilles Kraemer & Antoine Prodhomme

 

Georges Drivas © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 57ème biennale de l'Art de Venise, 11 mai 2017.

Retour à l'EMST, une année après Documenta 14 de Cassel de 2017,  établie entre la ville allemande et la capitale de la Grèce. Le commissaire Adam Szymczyk ayant souhaité associer, pour la première fois, deux villes. Comme une ouverture, telle une respiration pour la Grèce et son positionnement sur la scène artistique émergente contemporaine. Initiative peu concluante. Rien n'indiquait, d'une façon matérielle, en se promenant au pied de l'Acropole qu'Athènes fut l'égale de Cassel et pendant quelques mois une des étapes incontournables de la modernité des arpenteurs de la planète art.

À gauche Cecilia Vicuña (1948, Santiago du Chili). Quipu Womb (The Story of the Red Thread, Athens), 2017. Laine de couleur rouge, hauteur approximative entre 6 et 8 mètres. À droite Khvay Samnang (1982, Svay Rieng, Cambodge). Preah Kunlong (The way of the spirit), 2017. Onze masques tressés de racines de vignes. Coproduction avec SA SA BASSAC, Phnom Penh © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, Documenta 14, Εθνικό Μουσείο Σύγχρονης Τέχνης (ΕΜΣΤ). National Museum of Contemporary Art // Aθήυα - Athènes, mai 2017.

Autant l'exposition au musée d'art contemporain d'Athènes était percutante, intelligente, ouverte sur de belles propositions, dans un parcours très aéré dans les vastes salles de cette institution dépendant du ministère de la Culture et des Sports, autant celle de Cassel présentant les mêmes artistes était zigzagante, erratique par ses coins et recoins, ayant du mal à se positionner, les artistes montrés au touche à touche, dans la navrante scénographie d'un bâtiment étriqué. lecurieuxdesarts.over-blog.com/2017/06/documenta-14-a-athenes-a-quelques-eclairs-dans-le-ciel-bleute-de-la-grece-exposition-au-emst.html

Takis, Gong, 1978. Jannis Kounnelis, Sans titre, 1993, collection Daskalopoulos © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, Documenta 14, Cassel, août 2017. ANTIDORON. The EMST Collection (ΑΝΤΙΔΩΡΟΝ. Η Συλλογή του ΕΜΣΤ).

De cette Documenta qui ne restera pas dans mes annales, le seul point notable fut l'exposition au Fridericianum, offrant une sélection éclairée sur la collection très riche de l'EMST : ANTIDORON. The EMST Collection (ΑΝΤΙΔΩΡΟΝ. Η Συλλογή του ΕΜΣΤ), commissariat de Katerina Koskina, assistée de Tina Pandi, Stamatis Schizakis et du scénographe Iro Nikolakea (10 juin- 17 septembre). 180 œuvres de 82 artistes, de Dimitris Alithinos et Nikos Alexiou, de Jannis Kounellis à Piotr Kowalski, de Nikos Tranos à Stefanos Tsivopoulos, de Pantelis Xagoraris à Georgios Xenos. Première présentation de la collection de l'EMST en dehors de la Grèce.

© photographie Le Curieux des arts Antoine Prodhomme, EMST National Museum of Contemporary Art.

Εθνικό Μουσείο Σύγχρονης Τέχνης ΕΜΣΤ, 24 avril 2018.

Retour à l'EMST, un an après, avec l'idée de revoir cette collection, dans ce bâtiment industriel, une ancienne brasserie le long de l'immense avenue autoroute menant vers le Pirée. Aucune indication en sortant du métro. Il faut chercher un panneau. Restructuration intérieure discrète de l'agence 3SK Stylianidis Architects  avec ce déplacement sur le côté de la volée du continuum des cinq escalators menant vers la terrasse, dans cet embrasement du regard jusqu'au plafond dallé de carreaux de verre.

 

Mark Hadjipateras, Universal Habitat (2016) © photographie Le Curieux des arts Antoine Prodhomme, EMST National Museum of Contemporary Art. Εθνικό Μουσείο Σύγχρονης Τέχνης ΕΜΣΤ, 24 avril 2018.

Mais déception. Les salles d'expositions ne sont pas ouvertes, fermées. La seule œuvre visible, située au -1, est celle de Mark Hadjipateras, Universal Habitat (2016), une installation in situ de 300 éléments en aluminium vue de haut, posée sur le rebords de fenêtres. Dommage. Frustration de n'avoir pas revu cette collection. Qu'allais-je faire dans ce navire de l'art contemporain vide ?

George Drivas / Laboratory of Dilemmas © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 57ème biennale de l'Art de Venise, 11 mai 2017.

Une seule œuvre à (re)voir, dans le cadre d'une exposition. La vidéo narrative et installation : Laboratory of Dilemmas de George Drivas, participation nationale au Pavillon grec aux Giardini lors de la 57ème biennale de l'Art de Venise en 2017 dont la commissaire artistique était Christine Mancel. Cette proposition grecque, souhaitée par l'EMST et sa directrice Katerina Koshina, sous le commissariat d'Oretis Andreadakis, nous avait interpellé dans cette histoire trouvant ses racines dans Les Suppliantes / Iketides d'Eschyle (464-463 av. J.-C.). Dans une interrogation sur la recherche scientifique et une expérience jamais terminée, le pour et le contre, la discussion. Dans un parcours physique reprenant le tracé d'un labyrinthe. Mais autant l'installation vénitienne interpellait, annihilait tous les repères dès l'entrée, autant la restitution athénienne ne fonctionne pas. Pourquoi ? À Venise la première arcade pouvait se franchir et les autres vitrées pas du tout. Franchir le miroir comme le rêve de tout poète, pour un au-delà et une errance perturbante. L'on posait la main à chaque arcade et à chaque fois, déception, impossibilité.

George Drivas / Laboratory of Dilemmas. Γιώργος Δρίβας / Εργαστήριο Διλημμάτων © photographie Le Curieux des arts Antoine Prodhomme, EMST National Museum of Contemporary Art. Εθνικό Μουσείο Σύγχρονης Τέχνης ΕΜΣΤ, 24 avril 2018.

À Athènes, toutes les arcades se franchissent. Vers le plus irrésolu des dilemmes.

George Drivas / Laboratory of Dilemmas. Γιώργος Δρίβας / Εργαστήριο Διλημμάτων © photographie Le Curieux des arts Antoine Prodhomme, EMST National Museum of Contemporary Art. Εθνικό Μουσείο Σύγχρονης Τέχνης ΕΜΣΤ, 24 avril 2018.

Gilles Kraemer

Antoine Prodhomme

déplacement et séjour à titre strictement personnel

© photographie Le Curieux des arts Antoine Prodhomme, EMST National Museum of Contemporary Art.

Εθνικό Μουσείο Σύγχρονης Τέχνης ΕΜΣΤ, 24 avril 2018.

 

 

 

 

 

 

George Drivas / Laboratory of Dilemmas

Γιώργος Δρίβας / Εργαστήριο Διλημμάτων

29 mars - 1er juillet 2018

National Museum of Contemporary Art (EMST) / Εθνικό Μουσείο Σύγχρονης Τέχνης (ΕΜΣΤ) / Athènes

Présenté du 13 mai - 26 novembre 2017 lors de la 57ème biennale de l'Art de Venise / Εθνική συμμετοχή στην 57η Μπιενάλε Βενετίας. Curateur : Orestis Andreadakis / Επιμέλεια : Ορέστης Ανδρεαδάκης

Internet www.emst.gr/en/

© photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, Documenta 14, Cassel, 57ème biennale de l'Art de Venise, août 2017.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article