Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gilles Kraemer

 

L'hôtel-atelier Martel à Paris © copyright ww.architecturedecollection.fr

Dans la rue Mallet-Stevens, une pensée pour Claude Piéplu, la voix des Shadoks mais c'était  en 1968, au printemps, saison propice au dépavement à l'ombre de l'église de Saint-Germain-des-Prés, que cette série télévisée d'animation souleva les passions. L'on était pour ou contre les Shadoks et les Gibis.

Président de l'Association de sauvegarde de la rue Mallet-Stevens, c'est par son action que les constructions de l'architecte Robert Mallet-Stevens s'y trouvant ne furent pas confrontées à la démolition. Cet ensemble est classé à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques depuis 2000.

 

 

 

 

 

 

 

© Le Curieux des arts Gilles Kraemer, octobre 2014

Dans cette impasse, un appartement est en vente. Remarquable témoignage Art déco, œuvre de Robert Mallet-Stevens (1886-1945), il est situé dans l’hôtel-atelier des sculpteurs jumeaux Joël et Jan Martel, classé monument historique en 1990. Il occupe les niveaux supérieurs de cette habitation édifiée  en 1927, selon le vocabulaire propre à cet architecte : volumes cubiques, nombreux décrochements et une surface lisse et blanche.

Salon © copyright ww.architecturedecollection.fr

D'une surface de 72 m², il comprend une cuisine et un salon au mobilier intégré en bois dessiné par Robert Mallet-Stevens conservé, prolongé par un balcon, une chambre avec dressing et une salle de bains. Sa terrasse de 50 m² est acessible par l'escalier principal. 

Un soin particulier a été porté aux entrées dessinées par Jean Prouvé et aux espaces communs. Dans la cage d’escalier, on peut admirer un somptueux vitrail composé de différents verres laminés aux reliefs variés réalisé par le maître verrier Louis Barillet (1880-1948)..

Cet appartement a fait l’objet d’une rénovation complète par le décorateur Christian Liaigre et a conservé tous ses volumes et décors d'époque

 

 

 

 

 

 

 

Terrasse © copyright w.architecturedecollection.fr

Entrée de l'hôtel-atelier Martel © copyright ww.architecturedecollection.fr

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Départ de l'escalier de l'hôtel-atelier Martel  © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, octobre 2014.

Robert Mallet-Stevens fut membre de l’Union des artistes modernes, fondée en mai 1929. Il est l’auteur de diverses résidences privées pour une clientèle d’amateurs fortunés, banquiers et grands collectionneurs: la villa Barillet, square Vergennes à Paris, la villa Cavrois à Croix à côté de Lille www.lecurieuxdesarts.fr/2015/06/apres-son-calvaire-la-villa-cavrois-de-robert-mallet-stevens-a-croix-retrouve-ses-splendeurs-de-1932.htmlla Villa Noailles à Hyères ou la maison Collinet à Boulogne. Son œuvre la plus importante est cette rue baptisée de son nom, dans le 16e arrondissement. Le Centre Pompidou consacra une exposition monographique  à cet architecte (27 avril - 29 août 2005).

Gilles Kraemer

d'après dossier et entretien avec l'agence

 

72 m² | 1927 | Paris 16e. Prix demandé 1 690 000 €.

Architecture de Collection est une agence immobilière exclusivement spécialisée dans la vente d’architecture remarquable des XXe et XXIe siècles.

www.architecturedecollection.fr/

L'escalier vu du hall de l'hôtel-atelier Martel © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, octobre 2014

U.A.M une aventure moderne. Du 30 mai au 27 août 2018, le Centre Georges Pompidou consacre une exposition inédite à l’Union des Artistes Modernes, l’un des plus amples mouvements de l’histoire de l’art du 20e siècle. Rassemblant architectes, peintres, sculpteurs, créateurs de mobilier, photographes, créateurs de tissus et de bijoux, relieurs, graphistes et affichistes, ce courant majeur du modernisme européen, ce "Bauhaus" à la française, a contribué à faire de Paris une capitale mondiale des avant-gardes. Commissariat de Frédéric Migayrou, Olivier Cinqualbre et Anne-Marie Charron-Zucchelli.

Monographie Richard Klein, Robert Mallet-Stevens Agir pour l’architecture moderne. Les Éditions du patrimoine. 25 €.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article