Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gilles Kraemer

Isidore Ducasse, dit le comte de Lautréamont. Les Chants de Maldoror avec cinq lettres de l’auteur et le fac-similé de l’une d’elles. Paris, Au Sans Pareil, 1925. Reliure demi-veau vert bronze, plats de veau naturel brun avec, incrustées, les deux parties d’une peau de grenouille © binoche et giquello / Pierre Bergé & associés / Drouot.

Estimation comprise entre 1 500 et 2 000 €.

Préemption de la Bibliothèque nationale pour 4 762 € frais inclus. Cette institution fut très active à cette vente comme le furent les bibliothèques de l'Arsenal, d'Orléans, de Toulouse et la médiathèque de Sablé-sur-Sarthe, riche d'un fonds Pierre Reverdy. Des achats très pertinents à chaque fois, pour des ouvrages remarquables. 

Dirigé par René Hilsum, le Sans Pareil fut le premier éditeur des surréalistes qui firent des Chants de Maldoror leur Bible. Cette édition renferme le texte de cinq des sept lettres de Lautréamont connues aujourd’hui. Cet exemplaire est numéroté sur vélin Lafuma de Voiron.

Le plus de cet in-12 ? On l'imaginerait volontiers dans la bibliothèque shakespearienne des trois sorcières deMacbeth, d'un cuisinier aux trois macarons mettant à sa carte une "Mousseline de grenouilles", d'un batrachologue averti ou simplement d'un amateur de "Nymphes à l'aurore" selon la recette Auguste Escoffier ? D'ailleurs, comme Escoffier le conte dans ses "Souvenirs inédits", il fit manger à des Anglais, des "frogs" selon la recette suivante " Après les avoir plongées dans un court-bouillon aromatisé de plantes odoriférantes, puis refroidies et enrobées dans une sauce chaud-froid au paprika rose, les cuisses de grenouilles étaient disposées dans un plat carré, décorées de feuilles d'estragon passées à l'eau bouillante salée, et rafraîchies. Le tout recouvert d'une fine gelée de poulet"..

Une remarquable reliure de l’époque de Lucienne Thalheimer décorée d'une peau de grenouille incrustée sur les plats. Relieur de métier, sa rencontre avec le surréalisme fut décisive au point de l’engager à une création propre à se détourner de la surenchère décorative. Son talent enchantait André Breton qui lui confia notamment le manuscrit d’Arcane 17, orné d’une peau de morue.

 

Laissons la parole aux experts de cette vente, Benoît Forgeot, Ghislaine et Jacques T. Quentin, les meilleurs "connoisseurs" pour donner une définition de cette collection du "mystérieux" bibliophile D.C., ayant choisi comme ex-libris la sentence "entretenir le feu et veiller sur les cendres" entourant un frêne, symbole de la solidité, de l'immortalité.

"À l’exemple de Magritte, on serait tenté d’inscrire en tête du catalogue : Ceci n’est pas une bibliothèque, tant la démarche primesautière et l’appétence pour l’inattendu y règnent en maîtres. [...] En filigrane de chacun des 166 livres et manuscrits embrassant cinq siècles, on perçoit plus qu’un style : un regard. “Ce ne sont pas les perles qui font le collier, mais le fil” : la boutade des frères Goncourt y gagne une nouvelle illustration pertinente. [...] La reliure occupe ici une place privilégiée. Elle enserre le plus souvent un texte, n’ayant pas été choisie pour elle-même, mais comme compagne d’un livre. [...] La collection n’est pas moins remarquable pour ce qui est de l’art typographique et du jeu de la lettre – imprimée, gravée ou calligraphiée – ou des supports mêmes : papiers marbrés, peau de vélin, papiers végétaux, soie tissée.".

Le produit total de cette collection s’élève à 1 345 949 € frais inclus. Très active participation de cinq institutions françaises qui ont préempté de nombreux ouvrages.

Le "mystérieux" D.C. avait choisi de vendre à Paris sa bibliothèque composée de reliures remarquables, de curiosités typographiques, de manuscrits décorés, d'ouvrages de belles provenances, des livres du XVe au XXe siècle, de 1478 à 1977. 

Cette vente confirme une nouvelle fois, la place indiscutable et incontournable de Paris dans le domaine de la haute bibliophilie.

 

William Blake. Ausgewählte Dichtungen. Übertragen von Adolf Knoblauch. Berlin, Oesterheld & Co. Verlag, 1907. 2 volumes in-4.Tirage limité à 670 exemplaires numérotés. L’impression a été partagée entre Poeschel & Trepte à Leipzig, pour le premier volume, et l’officine berlinoise d’Otto von Holten, pour le second. © binoche et giquello / Pierre Bergé & associés / Drouot. Estimation 40 000 / 60 000 €.

Préemption de la B.n.F. pour 45 115 €, frais compris, de cet ouvrage édité à Berlin, dans un état de conservation exceptionnel et d'une troublante beauté.

Encore plus étonnant, pour rester dans le domaine des amphibiens, cet "hymne à la rigueur et à la beauté" comme le qualifient les experts. Cette reliure fut conçue par la Wiener Werkstätte, en peau de crapaud teintée, doublée et signée de Josef Hoffmann, sur des plats de bois ondulés, doublures de peau de crapaud teintée de même composées de plusieurs pièces, gardes de soie taupe.

 

 

 

 

 

William Blake. Ausgewählte Dichtungen. Übertragen von Adolf Knoblauch. Berlin, Oesterheld & Co. Verlag, 1907. 2 volumes in-4.Tirage limité à 670 exemplaires numérotés. L’impression a été partagée entre Poeschel & Trepte à Leipzig, pour le premier volume, et l’officine berlinoise d’Otto von Holten, pour le second. © Le Curieux des art Gilles Kraemer, exposition du 12 février 2018. 

 

 

 

 

Autre préemption de la Bibliothèque nationale de France parmi les ouvrages publiés hors de France, celui pour 6 517 € du Franz Grillparzer, Der arme Spielmann, Wien, 1915. Cette élégante édition, issue des presses de l’Imprimerie impériale, pour laquelle les caractères ont été spécialement gravés pour l’ouvrage, comporte à chaque page un encadrement dessiné par Josef Hoffmann. D'un tirage limité à 500 exemplaires - un des 50 premiers sur Bütten à la forme -, sa reliure fut dessinée par Josef Hoffmann, promoteur de la Wiener Werkstätte, atelier qui a produit quelque trois cents décors durant trente ans d’activité (1903-1932).

Le Premier [-Second] Volume de la Mer des Histoires. Auquel et le second ensuyvant est contenu tant du vieil testament que du nouveau toutes les hystoires, actes et faictz dignes de memoire puis la creation du monde jusques en lan mil cinq cens xxxvi selon la cotte & datte des ans […]. Paris, Nicolas Couteau pour Galliot du Pré, 1536. 2 tomes en un volume in-folio gothique. Reliure de l’époque exécutée vers 1555-1560 dans l’atelier parisien du relieur du Roi, sans doute Claude Picques. © binoche et giquello / Pierre Bergé & associés / Drouot.

Estimation 80 000 / 120 000 €. 

La plus haute enchère de la vente avec une adjudication à 220 776 €, frais inclus. Très bel achat du marché de l'art.

Retour vers une reliure plus classique, avec un Grand décor de l’atelier du roi pour cet exemplaire qui appartint à Édouard Rahir puis au Docteur Lucien-Graux, avec ex-libris. "La quadrature du cercle" de la grande bibliophilie.

 

Le Premier [-Second] Volume de la Mer des Histoires. Auquel et le second ensuyvant est contenu tant du vieil testament que du nouveau toutes les hystoires, actes et faictz dignes de memoire puis la creation du monde jusques en lan mil cinq cens xxxvi selon la cotte & datte des ans […]. Paris, Nicolas Couteau pour Galliot du Pré, 1536. 2 tomes en un volume in-folio gothique. Reliure de l’époque exécutée vers 1555-1560 dans l’atelier parisien du relieur du Roi, sans doute Claude Picques. © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, exposition du lundi 12 février 2018.

Le majestueux volume retrace les événements légendaires et historiques depuis la création du Monde. La chronique renferme également la Relation d’un voyage en Terre Sainte accompli par le frère dominicain Burchard à la fin du XIIIe siècle. Le second tome porte sur l’histoire de France jusqu’au règne de François 1er. Cet ouvrage est enrichi de 159 bois gravés, dont la carte du Monde, de la Palestine, le Baptême de Clovis, la Bataille de Tolbiac, de même que la composition fouillée de la Bataille de Fornoue... .

Exemplaire d’une grande beauté, entièrement réglé, il a conservé sa reliure du temps à la grecque en maroquin orné d’une bordure de rinceaux dorés, exécutée vers 1555-1560 dans l’atelier parisien du relieur du Roi, sans doute Claude Picques. La reliure "à la grecque" présente un dos lisse et ses deux “coiffes débordantes”, selon la technique byzantine introduite en France vers 1540 via Venise, en vue de recouvrir des livres le plus souvent en grec. D’après la typologie des grands décors conçus pour la bibliothèque royale de Fontainebleau, le présent spécimen est proche de la reliure du De Revolutionibus de Copernic aux armes de Henri II.

 

 

Louis Joseph Bourdon Desplanches. Projet nouveau sur la manière de faire utilement en France le commerce des grains. Bruxelles et se trouve à Paris, chez la veuve Esprit, 1785. In-8 aux plats en porcelaine de Sèvres blanche ornés d’un décor doré. De la collection de Léon Gruel. © binoche et giquello / Pierre Bergé & associés / Drouot.

Estimation 30 000 / 40 000 €.

Adjudication au marteau 30 000 €,  soit 37 596 € frais compris, très pertinent achat du marché de l'art de cet ouvrage dans cette étonnante reliure.

Cette édition originale est un essai critique de la liberté du commerce des grains et de leur circulation et, en filigrane, la mise  en question du libéralisme économique à l’époque des physiocrates. Elle est recouverte d'une extraordinaire reliure de l’époque dont les plats sont en porcelaine de Sèvres, avec un décor doré qui est un véritable manifeste sur le commerce des blés. En effet, grâce à une grande gerbe de blé dorée au centre, "la richesse de l’Etat" (titre d’un essai fameux de Dupont de Nemours) se trouve "conciliée avec le bonheur et la tranquillité des peuples".

Louis Joseph Bourdon Desplanches. Projet nouveau sur la manière de faire utilement en France le commerce des grains. Bruxelles et se trouve à Paris, chez la veuve Esprit, 1785. In-8 aux plats en porcelaine de Sèvres blanche ornés d’un décor doré. De la collection de Léon Gruel. © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, exposition du lundi 12 février 2018.

Les fleurs de lys du dos de la reliure et de l’étui ont été grattées, sans doute sous la Révolution. Un spécimen identique, sur le même ouvrage, est conservé à la Bibliothèque nationale de France. Ayant appartenu à Don Jaime de Bourbon, duc de Madrid, il a figuré dans la collection de sir Robert Abdy. Si les fleurs de lys du dos de cet exemplaire n’ont pas été touchées, il ne comprend pas, comme ici, l’étui en maroquin décoré de l’époque.

 

Tite Live. Ex XIIII decadibus Historiæ Romanæ ab Vrbe condita, Decades, prima, tertia, quarta, & quintæ dimidium, singulari cum studio ac iudicio, ... Beati Rhenani & Sigismundi Gelenii recognitae ac restitutae : ... L. Flori Epitomae in singulos omnium decadum libros. Henrici Loriti Glareani, ... annotationes. Laurentii Vallae iudicium de quibusdam apud Liuium locis : ... M. Antonii Sabellici annotatione pauculae. Rerum ... index copiosissimus. Paris, [Michel de Vascosan pour] Audouin Petit, 1543. In-folio relié de l'époque. Provenance : Lord Gosford, Sir Thomas Brooke, Édouard Rahir,Cortlandt F. Bishop. © binoche et giquello / Pierre Bergé & associés / Drouot. Estimation 100 000 / 150 000 €. Pas adjugé.

Cet exemplaire de rêve provient de la bibliothèque de Giovanni Battista Grimaldi (1524-1612), Banquier d’une famille de patriciens génois, il fut accueilli à Rome, à l’âge de vingt ans, au sein d’une académie littéraire fondée par Claudio Tolomei. On lui forma "una libbraria finita" de deux cents volumes, selon les canons de l’humanisme le plus exquis : maroquin olive ou brun pour les livres en latin, rouge pour les langues vernaculaires. Cet exemplaire exceptionnel, en maroquin de l’époque, est décoré de la grande plaquette estampée à froid et peinte avec rehauts d’or. Au centre des plats, sous forme de médaillon ovale, une composition allégorique figure Apollon conduisant le char du Soleil jusqu’au sommet du Parnasse, d’où surgit Pégase. "Tout droit et sans détours" tel est le sens de la devise en grec inscrite autour de la plaquette estampée dont les rehauts peints ont conservé leur éclat. Cette reliure fut exécutée à Rome par Niccolò Franzese (alias Nicolas Fery, natif de Reims), établi à Rome en 1526 où il exerça jusqu’à sa mort vers 1570.

Boccace. Il Decamerone di nuovo emendato secondo gli antichi essemplari, per giudicio et diligenza di piu autori […]. Venise, Gabriel Giolito de Ferrari, 1546. In-4 rélié du temps. © binoche et giquello / Pierre Bergé & associés / Drouot.

Estimation 50 000 / 60 000 €.

Adjudication 141 718 € frais inclus.

Cette remarquable impression vénitienne au format in-quarto est imprimée en caractères italiques. Dédiée par l’imprimeur Gabriel Giolito à la dauphine Catherine de Médicis, elle sera réimprimée plusieurs fois en différents formats. Elle est illustrée d’un portrait de Boccace et de 10 grandes vignettes en premier tirage. Cet exemplaire, comme le précédent, fut relié à Rome par Nicollò Franzese, reliure de présent, en maroquin aux armes du roi François 1er.

Boccace. Il Decamerone di nuovo emendato secondo gli antichi essemplari, per giudicio et diligenza di piu autori […]. Venise, Gabriel Giolito de Ferrari, 1546. In-4 rélié du temps © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, exposition du lundi 12 février 2018.

Fasciné par l’Italie, François 1er maîtrisait la langue toscane. Célébré comme un classique, Boccace accéda à la dignité aulique par la traduction du Décaméron donnée, en 1545 par le conseiller du roi Antoine Le Maçon, à la demande de Marguerite de Navarre. La première édition en italien du Décaméron ne verra le jour, en France, que dix ans plus tard à Lyon. Jean Balsamo observe qu’aucune édition italienne du conteur florentin n’a été recensée dans la bibliothèque personnelle du souverain. Ce qui laisse supposer que l’exemplaire ne lui a peut-être jamais été présenté. Toutefois, on ne dispose d’aucun inventaire de sa bibliothèque personnelle, dite "bibliothèque de voyage".

 

André du Bouchet. Air, 1950-1953. [Paris, Imprimerie Union pour] Clivages, 1977. In-12 relié par Jean de Gonet en 1977. © binoche et giquello / Pierre Bergé & associés / Drouot.

Estimation 3 000 / 4 000 €. 

Adjudication pour 8 500 € au marteau.

Seconde édition, en partie originale, du premier recueil d’André du Bouchet (1924-2001), initialement paru chez Jean Aubier en 1951. Un des 70 premiers exemplaires sur papier de lin du Moulin de Larroque signés par l’auteur et avec le cachet de l’artiste ; seuls exemplaires, avec quelques hors commerce, enrichis de l'estampe du portrait de l’auteur gravé à l’eau-forte par Alberto Giacometti. Remarquable reliure de Jean de Gonet datant des premières années de son activité, offrant la particularité de présenter un dos à couvrure traditionnelle, Jean de Gonet n’ayant pas encore mis au point sa technique de nerfs apparents.

 

 

 

 

© Le Curieux des arts Gilles Kraemer, exposition du lundi 12 février 2018.

La médiathèque de Sablé-sur-Sarthe, a préempté pour 1 253 € frais inclus, l'avant avant dernier numéro de cette vente, l'ouvrage de Pierre Reverdy, Papiers collés,. Paris, Berggruen & Cie, 1955. Cette plaquette in-8 étroit reliée par Jean-Pierre Miguet en 1964, est l'édition originale d'un hommage posthume rendu par Pierre Reverdy au peintre et sculpteur Henri Laurens (1885-1954) : La plus longue présence. Il s'agit d'un des 40 exemplaires de tête sur Japon impérial signé par le poète, catalogue d’exposition publié conjointement par les galeries Berggruen et Louise Leiris, 12 reproductions colorées au pochoir et une couverture illustrée d’une lithographie en couleurs. Achat très pertinent de cette institution, riche d'un fonds Pierre Reverdy (Narbonne 1889-1960 Solesmes). Voici un motif supplémentaire de se rendre à Sablé.  

Préemption pour la Bibliothèque nationale de France à 2 506 € frais inclus de Principes sur l’art des accouchemens par demandes et réponses, en faveur des sages-femmes de la campagne..., 1787, Jean-Louis Baudelocque (174-1810), titulaire de la première chaire d’obstétrique. Cet ouvrage ornée de 30 planches, fut offert par l'auteur à Anne Bonnecaze, sage-femme originaire du Lot-et-Garonne, le 1er juillet 1803. La la reliure porte sur les plats en lettres dorées le nom de la lauréate, mais le chirurgien a inscrit une longue dédicace au verso du feuillet de garde. Préemption pour 15 665 € par la B.n.F. de l'ouvrage de Daniel Defoe, Aventures de Robinson Crusoe, édition illustrée de bois gravés d'après Grandville, 1840 et enrichi de 5 dessins originaux à la plume montés hors texte de ce dernier; reliure superbe en veau bleu nuit, de A. Maynard, sourd-muet.

La Bibliothèque d’Orléans a préempté trois ouvrages. Pour 8 146 € frais inclus, Pierre Alexandre Léorier Delisle,  Recueil factice de papiers végétaux, vers 1784-1797, album de 83 échantillons de papiers végétaux. Pour 6 391 € frais inclus, Marie Joseph Hippolyte Pelée De Varennes, Les Loisirs des bords du Loing, ou Recueil de pièces fugitives, Montargis, 1784. Cette édition tirée à 50 exemplaires sur papier teinté rose renferme en seconde partie, 13 échantillons de papier végétal. Pour 4 250 € inclus, Charles Michel, marquis de Villette, Œuvres, Montargis, 1786. Cette impression provinciale, fut tirée à très petit nombre sur papier de guimauve. Rare exemplaire car il est complet des 20 feuillets d’échantillons de papier végétal : papier d’ortie, de houblon, d’écorces d’orme, de tilleul, d’osier, de marsaut, de saule, de peuplier, de chêne... .

La Bibliothèque de l’Arsenal a préempté deux lots. Pour 3 993 € frais inclus, un manuscrit richement illustré du XVIIIe siècle, duché du Brabant, 1774, composé par un jeune Wallon, issu de la paysannerie ou de la petite bourgeoisie du Brabant, du nom de Jean Baptiste Adriaensens. Véritable journal de bord, il offre la copie dûment calligraphiée et ornementée des écrits composant le quotidien d’un “jeune homme â marié. Le manuscrit détonne par son ornementation - riche et naïve à la fois - mélangeant lavis, aquarelle, mine de plomb et sanguine. Pour 4 512 € frais inclus, Bernardin de Saint-Pierre, Œuvres, mises en ordre par L. Aimé Martin. Paris, Lefèvre, 1833, deux volumes avec la reproduction de quatre gravures directement sur le cuir des plats.

La Bibliothèque de Toulouse a préempté deux lotsPour 4 386 € frais inclus, Térence, Comœdia sex : ex editione Westeroviana. Glasgow, Robert Foulis, 1742. Cet exemplaire exceptionnel, en grand papier, relié par Richard Wier pour le comte Mac-Carthy Reagh. Issu d’une grande famille catholique irlandaise émigrée en France, Justin Mac-Carthy Reagh (1744-1811) fut naturalisé français. Propriétaire de l’hôtel d’Espie à Toulouse, il s’était réservé l’exclusivité du relieur anglais de 1774 à 1777. Pour 1 880 € frais inclus, Jean-Baptiste Gresset, Œuvres. Nouvelle édition, revue, corrigée, & considérablement augmentée. Londres [Paris], Édouard Kelmarneck, 1748. 2 volumes avec une reliure décorée du temps en maroquin, exécutée pour le comte Mac-Carthy Reagh par le relieur lyonnais Devers, qui l’a signée à deux reprises en tête des dos. Mac-Carthy l’employa après que son relieur principal, Richard Wier, qu’il avait installé à Toulouse où il résidait, l’eût quitté. Devers fut actif de 1780 à 1790 environ. ​​​​

Benoit Forgeot, Andrea Gagorit, Jacques T. Quentin, Alexandre Giquello © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, vente du mercredi 14 février 2018.

Gilles Kraemer

(d'après un entretien avec les experts, la lecture du catalogue et la vente)

 

Collection d'un bibliophile. Livres & manuscrits précieux 1478-1977

Drouot Richelieu / Paris

Experts Benoît Forgeot assisté d'Andrea Gaborit & Ghislaine et Jacques T. Quentin

Binoche et Giquello / Pierre Bergé & associés

Vente mercredi 14 février 2018 - 14 heures 30 Drouot Richelieu -

Exposition publique - lundi 12 février 2018 de 11 heures à 18 heures.

mardi 13 février 2018 de 11 heures à 18 heures.

mercredi 14 février 2018 de 11 heures à 12 heures.

Catalogue remarquable de précision comme d'habitude avec ces experts parisien et genevois de cette vente. Préface ciselée et sensible. Index très détaillé. Un catalogue à garder.

catalogue.drouot.com/html/d/index.jsp?id=89385

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article