Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gilles Kraemer

Exposition collective La Tempête © CRAC Occitanie Sète. Salle n°6. Sur le mur de gauche Fabrice Hyber, Homme matrice, 2014. Huile,résine et fusain sur toile. Collection particulière - Sur le mur de droite Jean-Michel Alberola, Construire un toit 1 & 2, 2011. Peinture à l'huile. - Au centre Pierre Ardouvin, La Tempête, 2011. Divers, bois, terre. - Au fond, dans la salle n°7 Yan Pei-Ming Fleurs noires des funérailles, souvenir du père de l'artiste, 2006. Huile sur toile © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, exposition collective La Tempête CRAC Occitanie Sète.

 

"Exposition collective de 50 artistes en forme d'hommage à celle qui les a découverts. [...] Noëlle Tissier, grande défricheuse de talents, fidèle protectrice des artistes qu'elle accompagne sur le long cours [...] a demandé à l'un des quelques 500 artistes exposés au Crac depuis son ouverture en 1997 de réfléchir à une thématique qui puisse rassembler, célébrer et surtout poursuivre le dialogue." Anna Zisman.

Voilà les dés sont jetés. Hugues Reip (1964) a relevé ce pari que lui lança Noëlle Tissier, la formidable directrice du CRAC, dont la dernière exposition fut celle qu'elle consacra à Jean-Michel Othoniel dans le cadre du cycle "Les premiers seront les derniers".

Bravo d'avoir osé. Quarante sept artistes, de Martine Aballéa à Yan Pei-Ming, comme le dictionnaire de l'œil "connoisseur" de Noëlle Tissier. Reflet du parcours d'amitié unissant celle-ci aux artistes qu'elle présenta dans le cadre de la résidence d'artistes Villa Saint Clair dès 1988 ou au Centre régional d'art contemporain - dont elle élabora le projet de création en 1993 - avant d'en devenir la première directrice en 1997. [NDR Toujours pas désigné son (sa) remplaçant(e) !].

 

Jean-Michel Othoniel, Scratch painting, 1995. Mine de plomb, phosphore sur toile. 40,5 x 51 x 5 cm. © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, exposition collective La Tempête CRAC Occitanie Sète.

 

Le thème ? La tempête. "La tempête dans un crâne, dans un verre d’eau, éblouissante, intime, bouleversante, destructrice, source de vie, d’envies et de peurs… C’est autour de ces quelques notions que s’est articulé le choix des artistes, de leurs œuvres, pour faire de cette exposition un “événement indéfinissable" souligne Hugues Reip. Précisant "confier cette exposition à un artiste était une façon pour elle de nous accompagner. J'y vois en neuf salles comme une traversée de la vie. La Tempête, c'est celle de William Shakespeare, des esprits partagés de sentiments torturés. Le fracas du tonnerre, les éclairs. C'est celle de La Tempesta (1505-1508) à l'Accademia à Venise lorsque le pinceau de Giorgione da Castelfranco la symbolise en un éclair, cette cicatrice dans le ciel dans un temps comme en suspension. Plus proche de ma perception, de mon ressenti, j'y trouve la contemplation des paysages de montagnes de Saint-Jean-de-Maurienne, ce ressenti de la sublimation de ces massifs vécue par les peintres du XIXe siècle, la fascination des orages soudains qui nous font peur". Sans omettre la tempête sous un crâne hugolienne.

Ann Veronica Janssens & Michel François, Golden section, 2009. PVC, feuille métal miroir projecteur. Au premier plan Philippe Perrin, Nunchaku, 2014. Sculpture. Bois et inox. 26 x 26 x 270 cm. (x2). Collection de l'artiste © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, exposition collective La Tempête CRAC Occitanie Sète.

 

La première salle comme une introduction de ce parcours, les premières gouttes que nous ressentons sur notre nuque, ces petits indices annonciateur de la pluie, Le goutte à goutte du vinaigre blanc, suffisamment corrosif pour attaquer insidieusement le bloc de marbre de Time Lapse selon Michel François, la pluie masquant peu à peu les contours de Scratch painting (1995) de Jean-Michel Othoniel, l'immense Nunchaku (2014) de Philippe Perrin qui fouette l'air, l'on peut passer derrière le rideau de PVC Golden section (2009) d'Ann Veronica Janssens & Michel François pour aborder toute la partie d'assombrissement des cieux, de l'âme, des pensées.

Hippolyte Hentgen, Sans titre, 2012. Acrylique sur bois, 220 x 400 x 40 cm.. Courtesy galerie Semiose, Paris  &  Le Monstre, 2012. Fourrure synthétique et dispositif éléctrique. 210 x 70 x 40 cm.. Courtesy galerie Semiose, Paris© photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, exposition collective La Tempête CRAC Occitanie Sète.

 

Nous voici dans la nuit, les nuits, les noirceurs, la peur d'Hippolyte Hentgen avec la maison naturellement celle hitchcokienne de Psychose avec la symbolique araignée, objet de tous les fantasmes, si présente dans les films d'horreur dans ce renvoi à la mygale véhiculant notre phobie de la peur de l'araignée aux pattes poilues.

Bertrand Lamarche, Réplique [Baphomêtre], Installation, projecteur, réflecteur, moteur, transformateur, projection. Dimensions variables. Edition de 3 + 1 E.A., Collection FRAC Centre, Orléans © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, exposition collective La Tempête CRAC Occitanie Sète.

 

Tout vacille, la tempête se retrouve dans les projections Réplique (2008) au ralenti et hors échelle de Bertrand Lamarche, s'immisce dans les photographies de couvercles de pots de yaourt de Morgane Tschiember, se love dans les pensées dans le memento mori, magnifique nature morte si Philippe de Champaigne de la photographie Nature morte (2015) de Jacques Fournel jusqu'à révéler toutes nos peurs avec Octo table IX (2013) chez Johan Creten. L'acmé de l'exposition éclate dans l'œuvre emblématique de Pierre Ardouvin, La Tempête (2011), si bien nommée, un arbre déraciné sous la violence des éléments posée à côté de L'homme matrice (2014) de Fabrice Hyber, un tentaculaire aquatique. Alors qu'au premier étage, A contre-courant (2008) de Philippe Ramette incite à éprouver physiquement la violence des vents.

Une exposition généreuse .  

"Je suis la tempête et l'effroi / Je finis où le ciel commence", Victor Hugo, La source tombait du rocher, Les Contemplations.

 

Johan Creten, Octo table IX, 2013. Epreuve en terre cuite coulée, engobes de couleur, bille de verre. Unique. 65,5 x 32 x 17 cm.. Courtesy de l'artiste et de la galerie Perrotin Paris, New York, Hong-Kong © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, exposition collective La Tempête CRAC Occitanie Sète.

 

 

Artistes / Martine Aballéa, Boris Achour, Jean-Michel Alberola, Pierre Ardouvin, Michel Blazy, Caroline Boucher, Xavier Boussiron, Marcel Broodthaers, Frédéric Bruly-Bouabré, Rodolphe Burger, Melanie Counsell, Johan Creten, François Curlet, Dominique Figarella, Roland Flexner, Jacques Fournel, Michel François, Douglas Gordon, Laurent Grasso, Hippolyte Hentgen, Fabrice Hyber, Valérie Jouve, Jacques Julien, Ann Veronica Janssens, Bertrand Lamarche, Claude Lévêque, Didier Marcel, Philippe Mayaux, Mathieu Mercier, Annette Messager, Ariane Michel, Marcel Miracle, Jean-Luc Moulène, Olivier Nottellet, JeanMichel Othoniel, Florence Paradeis, Philippe Perrin, Paul Pouvreau, Philippe Ramette, Jean-Jacques Rullier, Franck Scurti, Alain Séchas, Jim Shaw, Sigurdur Arni Sigurdsson, Morgane Tschiember et Yan Pei-Ming.

Au premier plan, Franck Scurti, Le Modèle ( La Quatrième Pomme, un hommage à Charles Fourier), 2011. Sculpture en plâtre détruite, inox. 200 x 200 x 200 cm.. Courtesy de l'artiste et galerie Michel Rein, Paris, Bruxelles.. Au fond, Yan Pei-Ming, Les fleurs noires des funérailles, souvenir du père de l'artiste, 2006. Huile sur toile. 220 x 250 x 6 cm. © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, exposition collective La Tempête CRAC Occitanie Sète.

 

Gilles Kraemer (envoyé spécial)

La Tempête

25 novembre 2017 - 11 mars 2018

Centre régional d'art contemporain Occitanie

34 200 Sète

Commissariat d'Huges Reip

Pas de catalogue. Dommage.

Internet crac.laregion.fr/3200-equipe-du-centre-art-contemporain-sete.htm

 

La Tempête - Acte II

Le parcours de La Tempête - Acte II nous plonge dans l’imminence d’un orage annoncé, dans une tourmente intérieure, dans l’espoir et la désillusion qui peuvent suivre une renaissance. Un nouvel accrochage, une production d’œuvres spécifiques et la présentation d’une installation d’œuvres graphiques donneront lieu au second acte de La Tempête.

Exposition collective 24 mars au 21 mai 2018 (les noms en gras sont les nouveaux de cet accrochage)..

Martine Aballéa, Boris Achour, Jean-Michel Alberola, Pierre Ardouvin, Michel Blazy, Caroline Boucher, Marcel Broodthaers, Frédéric Bruly-Bouabré, Rodolphe Burger, La Compagnie du Zerep, Melanie Counsell, Johan Creten François Curlet, Salvador Dali, Gustave Doré, Mimosa Echard, Dominique Figarella, Roland Flexner, Jacques Fournel, Michel François, Nathalie Gilles, Douglas Gordon, Jean-Jacques Grandville, Laurent Grasso, Richard Hamilton, Hippolyte Hentgen Fabrice Hyber, Ann Veronica Janssens, Valérie Jouve, Jacques Julien, Utagawa Kuniyoshi, Bertrand Lamarche, Claude Lévêque, Zoe Leonard, Didier Marcel, Marcel Mariën, Cyrille Martin, Patrick Martinez, Philippe Mayaux, Mathieu Mercier, Annette Messager, Ariane Michel, Marcel Miracle, Jean-Luc Moulène, Olivier Nottellet, JonOne, Jean-Michel Othoniel, Florence Paradeis, Philippe Perrin, Paul Pouvreau, Philippe Ramette, Dieter Roth, Jean-Jacques Rullier, Franck Scurti, Alain Séchas, Jim Shaw, Sigurdur Arni Sigurdsson, Walter Swennen, Morgane Tschiember, Fabio Viscogliosi, Noémie Vulpian, Yan Pei-Ming.

 

 

Huges Reip © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, exposition collective La Tempête CRAC Occitanie Sète.

 

 

 

 

 

Bertrand Lamarche  © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, exposition collective La Tempête CRAC Occitanie Sète.

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article