Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gilles Kraemer

L'association française de développement des centres d'art contemporain fête, au Palais de Tokyo, pendant trois jours, ses 25ans.

Créée en 1992, soutenue par le Ministère de la Culture, d.c.a / Association française de développement des centres d’art contemporain fédère 50 centres d’art contemporain au sein d’un réseau de référence favorisant l’accès à la création contemporaine de tous les publics. Elle contribue sous la direction de son président Étienne Bernard, Directeur de Passerelle, Centre d’art contemporain de Brest, au rayonnement national et international des centres d’art par l’organisation de manifestations en France et à l’étranger, valorise l’action spécifique des centres d’art dans l’écosystème de l’art contemporain, en lien avec les écoles d’art, les collections publiques, les musées et les structures privées.

 

Vue extérieure du CRP / Centre régional de la photographie Nord Pas de Calais, Douchy les-Mines, Nord, 2016. Photo : Vincent Everarts. 

Du CRP/ centre régional de la photographie Hauts-de-France, Douchy‑les‑Mines au Centre international d'art et du paysage de l'île de Vassivière, du Centre régional d'art contemporain Occitanie de Sète à Micro Onde, centre d'art de l'Onde de Vélizy-Villacoublay, du Centre d'art contemporain d'Ivry - Le Crédac à Le Transpalette, centre d'art contemporain, Bourges, sans omettre les parisiens Jeu de paume et palais de Tokyo, ces "incubateurs" de l'art d'aujourd'hui et de demain exposent annuellement 2 000 artistes et produisent 1 000 œuvres.

 

Vue extérieure du CIAP Vassiviere / Centre international d’art et du paysage, île de Vassivière, architecture d’Aldo Rossi et Xavier Fabre, 1989-1991 © CIAP Vassivière.

Cette fête-manifestation de trois jours présente le travail d’une cinquantaine d’artistes, à travers dix performances, une quarantaine de vidéos, ainsi que des rencontres, des lectures, des œuvres sonores et concerts. réunissant artistes, critiques d’art, philosophes, sociologues, historiens, économistes, directeurs de structures artistiques françaises et internationales... . Des centaines d’éditions et de publications produites par les centres d’art contemporain sont accessibles à la consultation. Un mur monumental donne une vue panoramique des milliers d’artistes  présentés par les centres depuis leur création.

Un inventaire visuel des 25 000 artistes présentés dans les centres d’art, depuis leur création, sera activé par un dispositif graphique monumental conçu par Marie Proyart.

 

Chapelle Jeanne d'Arc. Vue de l’exposition de Veit Stratmann, Une trame/Thouars, , Centre d’art La Chapelle Jeanne d’Arc, Thouars, 2016 © Chapelle Jeanne d'Arc.

La Galerie Haute du Palais de Tokyo prend la forme d’une agora destinée à réunir artistes, critiques d’art, curateurs, philosophes, sociologues, historiens, économistes, galeristes, représentants de fondations, figures de l’art contemporain. Les échanges portent sur la liberté de création et d’expérimentation, l’économie de l’art contemporain, les liens entre art et démocratie, publics et territoires.

Des exemples de tables rondes : L'art, l'or et l'argent : les centres d'art construisent-ils de nouveaux modèles économiques ?; Création, expérimentation et liberté : que fabriquent les centres d'art ?; Publics et territoires : sur, avec, pour, entre, contre les centres d'art ?; Une politique territoriale engagée pour les arts visuels ou Vers un réseau européen des centres d'art contemporain.

Le programme vidéo dans la Power Room, tous les jours de 12h à 21h. Avec Hicham Berrada, Présage, 2007‑2015, 12 minutes; Lola Gonzàlez, Veridis Quo, 2016, 15 minutes 19 ou Laure Prouvost, Grandma’s Dream, 2013, 9 min 01.

Gilles Kraemer

cet article est paru sous une forme plus synthétique dans Artaïssime, n°17, octobre 2017 

 

Les 25 ans de d.c.a, le réseau national des centres d'art contemporain

Palais de Tokyo - Paris

24, 25 et 26 novembre 2017

#artaucentre  #dca25ans

palaisdetokyo.com   www.dca-art.com/fr/article/index/id/305

Cet événement bénéficie du soutien du ministère de la Culture, de l’Institut français, de l’ADAGP / copie privée, des ambassades Royale de Norvège et du Portugal / Camões Instituto et de la Fondation d’entreprise Ricard.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article