Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tête virile. Rome, civilisation romaine. Ier siècle av. J.-C. – Ier siècle apr. J.-C.. Bronze. H. 24 cm; larg. 18 cm, Inv. 204-36. Collection Stéphane Barbier-Mueller. Dans le cadre de l’exposition Les Collections Barbier-Mueller – 110 ans de passion © Photo Studio Ferrazzini Bouchet.

Annualisation de la Biennale. Adieu la Biennale des antiquaires et de la haute joaillerie, qui fut jusqu'en 1996, qui le sait encore, Biennale "internationale" des antiquaires ? Nouveau départ sous la dénomination peu originale de La Biennale Paris. Formule raccourcie de deux jours par rapport à la Biennale 2016 qui accueillit 30 000 personnes. Une façon de s'attaquer à la forteresse inexpugnable à laquelle le marché de l'art pense en permanence : TEFAF Maastricht. Surtout que cette institution néerlandaise implanta TEFAF New York Fall avec brio à New York en octobre 2016. J'en avais souligné l'incontestable et magistrale réussite après avoir visité cette manifestation se tenant dans l'étrange et peu commode espace - pour qui le connaît - de l'Armory  www.lecurieuxdesarts.fr/2016/10/tefaf-new-york-fall-2016-incontestable-et-magistrale-reussite.html

94 marchands (le même nombre qu'à TEFAF New York Fall) dont 7 pour la haute horlogerie et joaillerie et non participation notable des marchands de Paris Tableau présents en 2016. Cent-vingt-cinq marchands en 2016 dont 4 de la haute joaillerie et 89 en 2014 qui resta dans les mémoires pour l'excessif de ses 14 joailliers.

Une trentaine de marchands défendent les domaines des Arts Décoratifs du 20ème siècle et celui des tableaux, dessins, sculptures modernes et contemporains contre 20 marchands pour les tableaux et dessins anciens, du XIXe et du début XXe siècle. Forte présence de 17 marchands dans les domaines de l'archéologie, de l'Art précolombien, des Arts d'Asie, Arts de l'Islam et Arts Premiers : Afrique - Amérique - Océanie. Ce qui constituait la marque de la Biennale, le mobilier & les objets d'art 17ème et 18ème siècle, est encore présent avec 10 marchands. Pour le livre, un seul marchand présent, le même que celui de l'année passée alors que Paris est la capitale de la bibliophilie, des bibliophiles et des ventes les plus prestigieuses. Il suffit de songer aux ventes passées de Pierre Berès ou actuelles de Pierre Bergé.

Mathias Ary Jan, spécialiste de la peinture Belle Époque et Orientaliste de la fin du XIXe et du début du XXe siècle, est le nouveau président du Syndicat National des Antiquaires depuis novembre 2016. Il a souhaité instituer de nouvelles règles pour la Commission d'Admission des Œuvres. Sa coprésidence est partagée entre Frédéric Castaing, président de la CNE et Michel Maket, président du SFEP. Le Président et l’ensemble des élus du SNA n’interviendront pas dans les décisions de la CAO qui n'est pas composée d’exposants à La Biennale Paris.  Nemo judex in causa sua sous la verrière du Grand Palais.

 

La presse était toujours invitée la veille, au moment du vernissage. Que se passe-t-il cette année pour qu'elle ne puisse accéder à cette manifestation - que je suis depuis 20 ans - que le 11 septembre ? Le 11 septembre, le jour de l'ouverture et seulement... 60 minutes avant le public ! Ceci n'est nullement le cas de TEFAF Maastricht !

 

Voici quelques désirables objets qui feront le ravissement de nombreux connoisseurs.

 

Corinne Kevorkian, habituée de TEFAF Maastricht et de TEFAF New York Fall, 3ème génération de marchands spécialisés dans les arts d'Orient et de l'Islam propose une exceptionnelle Statue de guerrier en terre cuite de la fin du 2e millénaire avant Jésus-Christ. Civilisation de Marlik, Province du Gilan (nord-ouest de l’Iran). Hauteur : 37,5 cm. Ses provenances sont celles d'une collection privée new yorkaise, 1963 puis d'une autre collection privée new yorkaise, 1992 © Photo Thierry Ollivier.

Comme un Nikki de Saint Phalle ou un Fernando, voir aussi une Statuette féminine en albâtre gypseux, d'une hauteur de 13 cm.. Anatolie occidentale ou Cyclades, Néolithique récent, 5e-4e millénaire av. J.C. . Cette dame est une déesse mère protectrice dont l’exubérance stéatopyge évoque la fertilité.

 

 

 

 

 

Masque Kifwebe Bois mi-dur à profonde patine brune nuancée, pigmentation rouge et blanche. Hauteur : 40 cm. Période de datation estimée : circa 19e siècle – tout début du 20e siècle. Ancienne étiquette de collection dans la face interne : Ets Lucien Lefèbvre-Foinet, 19 rue Vavin, Paris. Provenance : ancienne collection Lucien Lefèbvre-Foinet (1889/1953), Paris; Collection privée, France. Acquis après-guerre de l’ancienne collection Lefèbvre-Foinet; transmis puis cédé par descendance © Photo Hugues Dubois.

Pour sa 2ème participation à la Biennale, le galeriste Yann Ferrandin fait dialoguer les arts anciens d’Afrique, d’Océanie et d’Amérique du Nord. Il présente un Masque Bifwebe, culture Songye, République démocratique du Congo. Le recours à ces masques permettait aux autorités de maintenir leur pouvoir économique et politique. Lucien Lefèbvre-Foinet, fournisseur de couleurs et de toiles pour la plupart des grands artistes de la première partie du XXe siècle fut l’un de ses propriétaires. .

 

La Galerie Delalande - que l'on retrouvera à TEFAF New York du 28 octobre au 1er novembre - a reconstitué un décor représentant la cabine d'un commandant au 18e siècle. Elle présente un rare Globe terrestre mécanique du début du XVIIIe siècle, datable vers 1705. Ce globe, en laiton, avec méridien crépusculaire, permet de déterminer la durée des zones de pénombre au lever et coucher du soleil en fonction des saisons et de la latitude et de celle de 27 lieux dénommés. Non signé, cet objet  fait indéniablement référence à la cartographie de Guillaume Delisle (1675/1726) publiée en 1700 et dont il pourrait bien être l’œuvre. Mobile, il est enchâssé dans un cerclage composé d’un méridien simple, d’un méridien double et d’un cercle horaire équatorial gravé des heures en chiffres romains.  À l’origine transportable, le globe devait être protégé dans un étui de peau. Le pied sur lequel il est maintenant posé ressort d’une simple volonté de présentation décorative. Dimensions : diamètre 8 cm x hors tout 9,3 cm. © Galerie Delalande 

 

Pour leur 3ème participation à la Biennale Paris, Gabriela & Mathieu Sismann présentent une soixantaine de sculptures européennes anciennes, dans une scénographie triptyque : Palazzo Barocco pour l'Italie, Chapelle pour le Gothique et la Renaissance & Kunstkammer pour les objets d'art et de curiosité. Parmi lesquelles une Sainte attribuée à Jean de La Huerta (1413 - vers 1462), pierre calcaire avec traces de polychromie, Bourgogne, vers 1450-1460, une Allégorie de la Paix attribuée à Girolamo Campagna (1549 - 1625), bronze, Venise, vers 1600 ou une Andromède, pierre calcaire de Solnhofende de l'entourage de Leonhard Kern (1588-1622 ).

 

Giulio Coscia (actif à Rome au début du XVIIIe siècle), Santa Maria Maddalena de’ Pazzi. Modello pour la sculpture en travertin (H. 310 cm.) de la colonnade de la place Saint Pierre de Rome. Terre cuite, Rome, 1702-1703. H. 52 cm. © Jérémie Beylard

Ces galeristes proposent une découverte, celle du rarissime modello d'une des sculptures de la colonnade de Gian Lorenzo Bernini, place Saint Pierre de Rome. Due au peu connue Giulio Coscia, cette terre cuite représente l'image officielle de la carmélite Maria Maddalena de’ Pazzi (1566 - Florence - 1607) canonisée en 1669.

Les Chasses de Maximilien . Le Mois d’août ou le Limier (détail) © Galerie Chevalier - Parsua

Les quatre tapisseries présentées par la galerie Chevalier - Parsua sont une réédition précieuse tissée à la Manufacture Royale des Gobelins entre 1665 et 1673 pour Jean-Baptiste Colbert (1619-1683), ministre de Louis XIV. Elles figurent dans son inventaire après décès en 1683. Les quatre tapisseries concernent Le mois d’août ou le Limier; Le mois de septembre ou le Bât-l’eau; Le mois de novembre ou les Préparatifs du repas; Le mois de janvier ou la Flambée. Ces tapisseries nous restituent en grandeur nature quatre scènes de la célèbre tenture de Bruxelles du XVIe siècle conservée au musée du Louvre, les Chasses de Maximilien, qui évoquent, à travers les douze mois de l’année, des chasses pratiquées à la Renaissance : la chasse au cerf et la chasse au sanglier. Les douze tapisseries du musée du Louvre, tissées pour les Habsbourg dans l’atelier des frères Dermoyen, dont elles portent la signature, entre 1528 et 1533, d’après des modèles de Bernard van Orley (14921541), proviennent des collections de tapisseries de Louis XIV.

Giovanni (Val Polcevera, 1495 – vers 1577/1579) & Luca Cambiaso (Moneglia, 1527 – El Escorial, 1585), La Sainte Famille avec Saint Joseph et le jeune Saint Jean-Baptiste. Vers 1550. Huile sur panneau, 101,5 x 122 cm © Galerie G. Sarti.

Triomphe de l'Italie à la galerie Sarti. Comme la plupart des œuvres tardives de Giovanni et des œuvres précoces de Luca, cette Sainte Famille récemment découverte est le fruit d’une collaboration entre père et fils dont les mains peuvent être individualisées dans différentes sections du panneau. La Madone et l’Enfant montrent l’influence que Michel-Ange eut sur le travail de Giovanni Cambiaso, comme dans le retable de l’église des Santi Giacomo e Filippo à Taggia, la figure de saint Joseph, et particulièrement celle du jeune saint Jean-Baptiste, offrent un raccourci plus audacieux et achevé, et un traitement pictural plus nuancé. Ces caractéristiques correspondent au style de Luca autour de 1550. L'œuvre incarne parfaitement la transition qui s’opéra dans le développement de la peinture génoise au XVIe siècle : le passage d’une phase fortement influencée par les œuvres des forestieri romains (notamment Perin del Vaga) à l’affirmation d’une des plus grandes écoles italiennes de la seconde moitié du siècle. Une tempera et or sur panneau, L'Ascension du Christ, vers 1475-1480 de Neri di Bicci (1418 - Florence - 1492) est également visible. 

Adam de Coster (Malines 1586 – 1643 Anvers), Jeune chanteur à la bougie. Huile sur panneau, 73,5 x 56 cm © Photo Vincent Luc Agence Phar.

Jacques Leegenhoeck propose un Jeune chanteur à la bougie d' Adam de Coster. Cette composition a toujours été associée à l’artiste et Benedic Nicolson, dans ses articles de 1961 et 1966, en recensait déjà plusieurs versions. Il s’agit de fait de la composition la plus connue de de Coster; l’historien mentionne dans son répertoire de 1990 quatre versions, sans d’ailleurs se prononcer clairement sur leur attribution. Ce tableau, inédit et peint sur bois, contrairement à ces dernières qui le sont sur toile, est un original de la plus haute qualité et peut légitimement prétendre au statut de prototype à l’origine des nombreuses dérivations ou copies apparaissant régulièrement sur le marché de l’art (trois copies sur toile récemment passées en vente : Christie’s, New York 18 juin 2013, lot 154 ; Hampel Munich le 12 décembre 2014, lot 2029 ; Christie’s South Kensington le 30 avril 2015 lot 501).

Auguste Herbin (Quiévy 1882 - 1960 Paris), Composition, 1918. Huile sur toile. 65 x 46 cm. Signé en bas vers la gauche © Damien Boquet Art.

Réalisé en 1918 - au moment où Herbin entre sous contrat à la galerie L’Effort moderne de Léonce Rosenberg - ce chef-d’œuvre de l’abstraction géométrique, présenté par la galerie Damien Boquet Art, est une pièce inédite. Point culminant de l’œuvre de ce peintre, ce tableau assimile l’ensemble de l’héritage cubiste et l’oriente vers une modernité plus radicale. C'est l'époque de ses premiers tableaux à caractère décoratif. Il reviendra à la figuration en 1922. Nous rappelerons qu'à l'été et à l'automne 1913, il séjournera à Céret où il rencontre Kisling, Juan Gris et Picasso; en 1919 il s'installera pour deux années dans ce village des Pyrénées-Orientales dont le musée de lui consacra une exposition au printemps 2013. Actualisation au dimanche 10 septembre après que nous ayons participé au vernissage de La Biennale Paris. La galerie Damien Boquet ne présente pas cette toile, son vendeur ayant souhaité ne plus la proposer à la vente.

Pablo Picasso (Malaga 1881 - 1973 Mougins), Paysage anthropomorphe 20.04.1963. Huile sur toile 81 x 130 cm.. Signé en bas à droite : Picasso. Daté au dos : 20.4.63. Galerie Hélène Bailly.Provenance : Alex Maguy, Galerie de l'Elysée, Paris, 1969. Étiquette au dos. Bo et Margareta Lindh, Stockholm, acquis en 1969 de cette galerie et resté depuis dans la collection. Exposition(s) : Pablo Picasso, Moderna Museet, Stockholm, 15 octobre 1988 - 8 janvier 1989. Étiquette au dos © Galerie Hélène Bailly.

Pablo Picasso et l’autoportrait caché dévoilé par la galerie Hélène Bailly ! La singularité de ce tableau en fait un unicorum dans l’œuvre du malacitain par la présence arcimboldesque d’un visage d’homme de profil. En effet, se découvre au centre du tableau un portrait dissimulé avec un œil gauche, des sourcils, une pommette saillante, un nez et une moustache. Picasso a subtilement doublé de bleu l’avant de la tête et de blanc l’arrière, évoquant sans doute une chevelure argentée. S’agirait-il d’un autoportrait ? Dans les années 1960, l’artiste se représente avec le même profil et souvent avec une moustache dans des compositions intitulées L’Artiste et son modèle.

 

Ce n'est pas une mais sept collections qui se côtoient dans le cadre de l’exposition Les Collections Barbier-Mueller – 110 ans de passion, aux deux extrémités de la grande nef. Il est dommage qu'un tel ensemble composé de pièces majeures et emblématiques - 130 œuvres - ne soient pas exposés ensemble. Mais, l'occurrence du Grand Salon au premier étage n'existe plus... Les collections de Gabriel (art des Samouraïs), Stéphane (numismatique et peinture du XVIIIe siècle) et Thierry Barbier-Mueller (art contemporain) "dialoguent" avec des œuvres issues des collections de leur grand-père Josef Mueller, leur mère Monique et leur père Jean Paul Barbier-Mueller. La collection de Diane Barbier-Mueller, la quatrième génération de cette famille suisse, recèle une sélection d’éditions originales des XVIIe et XVIIIe siècle. Parmi les pièces présentées, le premier tableau acheté par Josef Mueller, en 1907, celui de Jeune fille à la capucine de Cuno Amiet (1907). Dans le domaine de l'art africain, une icône, attribuée au maître de Bouaflé qui vécut vers 1900 au centre du pays gouro en Côte d’Ivoire, avec une Poulie de métier à tisser d’une fascinante beauté. Elle appartint au critique d’art Félix Fénéon entre 1900 et 1920. Ouvrage en partenariat avec les Éditions Glénat : Les Collections Barbier-Mueller : 110 ans de passion.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Poulie de métier attribuée au maître de Bouaflé, Côte d'Ivoire, Gouro, XXe siècle. Bois. Hauteur 21 cm.. Provenance : Félix Fénéon, critique d'art, entre 1900 et 1920; collection du Docteur Stéphen Chauvet, collectionneur et spécialiste français des arts africain et océanien; collection Morris Pinto; collection Josef Mueller © Photo Studio Ferrazzini Bouchet.

 

Gilles Kraemer & Antoine Prodhomme

 

 

 

La Biennale Paris

11 - 17 septembre 2017

Grand Palais - Avenue Winston Churchill - 75008 Paris

De 11 heures à 21 heures. Nocturnes jusqu'à 23 heures les mardi 12 et jeudi 14 septembre

www.biennale-paris.com/fr

 

 

Un lieu à découvrir et encore plus, au moment de la Biennale Paris 2017Une surprise que les antiquaires, souhaitant étonner leurs clients, pourraient faire en leur proposant la visite de ce lieu : le Cabinet des merveilles Rothschild. http://www.lecurieuxdesarts.fr/2017/08/le-mysterieux-kunstkammer-des-rothschild-a-paris-devoile-ses-merveilles-i-rothschild-e-il-misterioso-gabinetto-delle-meraviglie-a-pa

Tag(s) : #Salons et foires d'art, #Marché de l'art, #Patrimoine, #Art de vivre - Lifestyle