Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Claude Viallat, N° 018, 2003. Acrylique sur bâche, 190 x 278 cm. Collection àcentmètresducentredumonde © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, exposition La Collection à l'heure d'été, À cent mètres du centre du monde, Perpignan, juin 2017.

Perpignan. Juin 2017. Réouverture du musée des Beaux-Arts Hyacinthe Rigaud, nouvellement musée d'art Hyacinthe Rigaud après trois années de rénovation de cette institution au cœur de la cité catalane, unissant les hôtels des XVII et XVIIIe siècles de Mailly et de Lazerme. Sous la conduite de l'atelier d'architecture Barbotin-Larrieu. Musée à la gloire de l'enfant du pays, le peintre du Grand siècle, né espagnol car ce 18 juillet 1659 le Roussillon n'était pas rattaché au royaume de France. Ceci sera chose faite quelques semaines plus tard, le 7 novembre, par le traité des Pyrénées signé dans l'île des Faisans, entre le jeune roi soleil et Philippe IV, son beau-père (www.lecurieuxdesarts.fr/2016/08/1660-un-mariage-royal-apres-le-traite-des-pyrenees-politique-et-famille-entre-france-et-espagne.html). Première exposition de cette institution, celle consacrée à l'incontournable malacitain Pablo : Picasso -Perpignan. Le cercle de l'intime, 1953-1955.

Vicent Madramany devant Vent de sable (détail) de Jean Le Gac. 1991/2003. Peinture sur toile, 216 x 1 000 cm. Collection àcentmètresducentredumonde © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, exposition La Collection à l'heure d'été, À cent mètres du centre du monde, Perpignan, juin 2017.

À cent mètres du centre du monde. Encore une histoire dans laquelle le tropisme espagnol joue son rôle. Institution tirant son nom d'un "génial" espagnol qui décréta, dans un instant de pure folie intellectuelle que la gare de Perpignan devenait le centre du monde. Dérobant ainsi la vedette à un centre du monde plus ancien qu'un omphalos localisait jusqu'à présent à Delphes.

Ben Vautier, En ce temps la Ben vint à Perpinyà.... (juin 2005). Peinture in situ. Au premier plan, Ben Vautier, Tout savoir…Rien savoir, 1998. Acrylique sur tableau noir. Collection àcentmètresducentredumonde © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, exposition La Collection à l'heure d'été, À cent mètres du centre du monde, Perpignan, juin 2017.

Entretien avec Vicent Madramany, directeur de ce centre.

Le Curieux des arts : Vicent Madramany, vous êtes le directeur de ce lieu. Pouvez-vous nous présenter ce centre d'art contemporain, dynamique et incontournable dans le tissu culturel de la cité, tirant son nom de sa position géographique, puisqu'à quelques pas de l'emblématique gare de Perpignan ?

Vicent Madramany : Cette institution - structure associative à but non lucratif - créée il y a treize années par des collectionneurs de la région, un groupe d'amateurs, organise depuis 12 ans des expositions d'art contemporain. J'ai créé ce centre avec des amis. Président de l'association des amis du Centre dont je suis également le directeur, je m'occupe aussi du Club des mécènes réunissant une vingtaine de sociétés. Aujourd'hui, après treize années d'activité, nous avons organisé 62 expositions personnelles - telles Ben, Fromanger, Viallat ou Le Gac - ou thématiques. La première exposition, en juin-septembre 2004 fut consacrée à Rafael Armengol [NDR, ce peintre est natif de la région de Valencia, comme l'est Vicent Madramany].

Charles Dreyfus, L’oreille absolue (armoire, chemise, fer à repasser). Au second plan, Jean Le Gac, Story Art (avec précipice), 1986. Peinture sur toile, pied et projecteur de cinéma, 210 x 340 cm Collection àcentmètresducentredumonde © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, exposition La Collection à l'heure d'été, À cent mètres du centre du monde, Perpignan, juin 2017.

G.K. : Volonté dynamique, expositions de grands niveaux. Pour tenir une programmation constante, quel est votre budget ?

V.M. : Notre club des mécènes et les cotisations des amis du ACMCM entrent à 50 % dans notre budget de fonctionnement s'élevant à 100 000 euros. La mairie de Perpignan participe à hauteur de 20 à 30 %. La Région à hauteur de 9 000 euros et le Conseil général à 5 000 euros. Il faut reconnaître que notre équipe est réduite au minimum, moi-même qui suis à la retraite, et ma collaboratrice Amparo.

De gauche à droite, salle Lucebert. Der blaue reiter, 1990. Huile sur toile, 145 x 115 cm // Centauri, 1994. Huile sur toile, 115 x 145 cm // Penelope, 1993. Huile sur toile, 115 x 145 cm. Collection àcentmètresducentredumonde © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, exposition La Collection à l'heure d'été, À cent mètres du centre du monde, Perpignan, juin 2017.

G.K. : Pourriez-vous nous présenter ce lieu ? Un bâtiment industriel.

V.M. : Il s'agit d'un ancien entrepôt d'un expéditeur conditionnant ici des fruits du pays. Donc, non loin de la gare. Ce lieu, je l'ai acquis il y a plus de 30 ans alors qu'il ne fonctionnait plus depuis 20 ans. Réhabilité, le Centre s'y installe en 2004. C'est moi qui en ai décidé l'aménagement lors de sa rénovation, deux plateaux sur toute la longueur, une mezzanine, pour une surface d'exposition de 1 400 m².

 

Peintures - arcrylique ou huile - de Chema Lopez. Collection àcentmètresducentredumonde © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, exposition La Collection à l'heure d'été, À cent mètres du centre du monde, Perpignan, juin 2017.

G.K. : Quelle est votre exposition de l'été 2017 ?

V. M. : Nous devions présenter deux peintres, nous offrant l'opportunité de côtoyer l'œuvre de Sean Scully (Dublin, 1945) et Liliane Tomasko (Zurich, 1967) qui, en plus de partager leurs vies, partagent aussi une certaine forme de création issue de l'observation de la réalité. Ceci n'a pu se réaliser. Très rapidement, d'une façon imprévue, nous avons décidé d'une autre exposition réunissant sept peintres : La Collection à l'heure d'été. Des œuvres appartenant exclusivement à notre "collection collective", c'est-à-dire à des personnes privées, amis ou mécènes du Centre. Il s'agit de la seconde exposition relative à notre "collection". Durant l'été 2016, nous présentions Juste pour le plaisir (A et B) réunissant 13 artistes ayant comme point commun d'avoir leur nom commençant par la lettre A ou B : Camilla Adami et son époux Valerio Adami, Pat Andrea, Rafael Armengol, Georges Ayats, Juan Barbera, Monique Bastaans, Ben, Tony Bevan, Tania Blanco, Manuel Boix, Brecht, Claudia Busching.

Stéphane Pencréac'h, Ecce homo, 2009. Huile et mannequin sur toile , 200 x 200 cm.. Collection àcentmètresducentredumonde © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, exposition La Collection à l'heure d'été, À cent mètres du centre du monde, Perpignan, juin 2017.

G.K. : Existe-t-il une ligne dans cette "collection collective" ?

V.M. : Nullement mais... . Jean Le Gac et Stéphane Pencréac'h sont très présents puisqu'ils sont les deux peintres les plus collectionnés. Dans la présente exposition Jean figure avec 15 œuvres et Stéphane avec 9. Pour l'exposition Pencréac'h en 2011, nous présentions 40 œuvres de celui-ci. La collection des Le Gac appartenant aux amis de notre Centre bénéficia, au printemps 2010 d'une exposition au Pavillon Carré de Baudoin à Paris puis durant l'été 2010 à l'Hôtel Campredon à l'Isle-sur-la-Sorgue.

Il n'y a pas de prédominance d'un courant artistique sur un autre, nos collectionneurs sont aussi bien sur le versant de l'abstraction que celui la figuration, s'intéressant à la peinture, au dessin, à l'estampe. Il faut reconnaître que la peinture constitue 95 % de cette collection.

Deux œuvres in-situ sont visibles dans ce lieu. Deux contributions de Ben. L'une au sol, sur l'ancienne balance, relative au poids éventuel de l'art, l'une sur le mur à la gloire du Centre qu'il peignit pour son exposition de l'été 2005 : La fin d'un monde à cent mètres du centre du monde réunissant 450 numéros. Je suis fier de notre exposition Gérard Fromanger, Annoncez la couleur!, artiste montré au printemps 2014 soit deux années avant qu'il ne le soit au Centre Georges Pompidou.

Jean Le Gac, Série noire (avec auto noire), 1987. Fusain, pastel, caséine et texte manuscrit sur toile libre. Trépied et projecteur Pathé 9,5mm. 210 x 280 cm.. Au second plan Le linceul du peintre, 1988. Peinture et 18 textes encadrés. Collection àcentmètresducentredumonde © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, exposition La Collection à l'heure d'été, À cent mètres du centre du monde, Perpignan, juin 2017.

G.K. : Quels sont les sept artistes retenus pour cette exposition dont le carton d'invitation incite à contempler sans modération pour embellir les opulentes journées de la belle saison ?

V.M. : Jean Le Gac que je considère comme un artiste conceptuel. Claude Viallat tel une expressionniste abstrait. Chema Lopez adopte la figuration dans des souvenirs et des relations humaines. Lucebert, un CoBrA pas assez connu en France. Stéphane Penchreac'h est dans la figuration chercheuse d'expressions différentes. Charles Dreyfus comme Ben sont des conceptuels. 

Gilles Kraemer (déplacement à Perpignan à titre strictement personnel)

La Collection à l'heure d'été. Ben, Charles Dreyfus, Jean Le Gac, Chema Lopez, Lucebert, Stéphane Pencreac'h, Claude Viallat

22 juin - 1 octobre 2017

à cent mètres du centre du monde / a cent metres del centre del món 

3, avenue de Grande Bretagne - 66000 Perpignan

Tous les jours / Tots els dies de 15h à 19h

Pas de catalogue  www.acentmetresducentredumonde.com/fr

Catalogues du Centre : Avec sexe ou pas, été 2009 / Stéphane Pencréac'h, juillet-octobre 2011. Pat Andrea, février 2012 / Valerio Adami, janvier-avril 2015 / Who's afraid of pictures, juin-septembre 2015 / La nouvelle histoire, octobre-décembre 2015 / Artur Heras, octobre 2016-janvier 2017 / Vincent Corpet, Maître Fuck, Laetitia Laguzet & Amélie Pironneau /

www.lecurieuxdesarts.fr/2015/09/la-peinture-et-la-representation-effraient-t-elles-reponse-a-cent-metres-du-centre-du-monde-a-perpignan.html

http://www.lecurieuxdesarts.fr/2016/08/un-debut-d-alphabet-juste-pour-le-plaisir-dans-les-peintures-de-camilla-adami-a-claudia-buschin.html

Musée d'art Hyacinthe Rigaud - 21, rue Mailly, 66000 Perpignan - Picasso-Perpignan. Le cercle de l'intime , 19553-1955. Du 24 juin au 5 novembre 2017.  http://www.musee-rigaud.fr/

Vues de l'exposition de la Collection àcentmètresducentredumonde © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, exposition La Collection à l'heure d'été, À cent mètres du centre du monde, Perpignan, juin 2017.
Vues de l'exposition de la Collection àcentmètresducentredumonde © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, exposition La Collection à l'heure d'été, À cent mètres du centre du monde, Perpignan, juin 2017.
Vues de l'exposition de la Collection àcentmètresducentredumonde © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, exposition La Collection à l'heure d'été, À cent mètres du centre du monde, Perpignan, juin 2017.
Vues de l'exposition de la Collection àcentmètresducentredumonde © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, exposition La Collection à l'heure d'été, À cent mètres du centre du monde, Perpignan, juin 2017.
Vues de l'exposition de la Collection àcentmètresducentredumonde © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, exposition La Collection à l'heure d'été, À cent mètres du centre du monde, Perpignan, juin 2017.

Vues de l'exposition de la Collection àcentmètresducentredumonde © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, exposition La Collection à l'heure d'été, À cent mètres du centre du monde, Perpignan, juin 2017.

Tag(s) : #Expositions France, #Entretien à 210 km-h

Partager cet article

Repost 0