Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

 

 

 

Vue de l'exposition Pierre Huyghe © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, Espace Louis Vuitton Venezia, Venise, mai 2017, semaine presse.

Le Curieux des arts : Dominique Parent, vous êtes la commissaire de l'exposition Pierre Huyghe, visible à l'Espace Louis Vuitton Venezia, Précédemment, vous étiez conservateur auprès de la Fondation Louis Vuitton, d'octobre 2006 à l'automne 2015. Vous y avez assuré de nombreux commissariats. Souvenons nous des Clefs d'une passion, co-commissaire avec Suzanne Pagé. Aujourd'hui, commissaire indépendante, vous êtes à Venise curatrice de cette exposition dans cet "espace culturel".

Dominique Parent : En effet. Cet Espace Louis Vuitton est l'un des quatre que ce groupe possède avec ceux de Munich, Beijing et Tokyo. L'on y présente des œuvres d'artistes contemporains appartenant à la Fondation Louis Vuitton, expositions ouvertes au public. L'espace vénitien, en ce temps de la 57ème Biennale d'Art de Venise, accueille Pierre Huyghe. 

LeCdesA : Pierre Huyghe (né en 1962) n'est pas un inconnu à Venise puisqu'il représenta la France à la Biennale d'Art 2001, y remportant le prix spécial du jury à cette 49ème manifestation. Que présentez-vous et comment le choix s'est-il effectué ?

Vue de l'exposition Pierre Huyghe © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, Espace Louis Vuitton Venezia, Venise, mai 2017, semaine presse.

D P : Trois œuvres anciennes. A Journey that wasn't (2005), Silence score (1997) et Creature (2005-2011). Ce choix est exclusivement celui de l'artiste qui a décidé de les montrer ensemble. Un imaginaire et une expédition en Antarctique s'accordant très bien à l'imaginaire lié à Venise.

Le CdesA : En quoi réside l'originalité de ces trois œuvres déjà connues ? La vidéo A Journey that wasn't était visible à la Fondation à Paris, en octobre 2014, lors de son ouverture.

D P : Leur présentation ensemble. Ce projet inédit s'articule autour du film A Journey that wasn't. Une expédition maritime en Antarctique de l'artiste avec d'autres artistes et des scientifiques à bord de l'ancien voilier Tara de l'explorateur Jean-Louis Étienne. Le but en était la découverte d'une nouvelle île non cartographiée, formée par la dissolution des glaces sur laquelle vivrait une créature solitaire, un pingouin albinos. Un mammifère ostracisé par ses autres congénères. Ces étendues de glace font penser naturellement et irrésistiblement à Caspar David Friedrich, à son tableau La Mer de glaces, à la solitude de l'homme dans ces immensités blanches. La seconde partie est la transcription topographique de l'île en une structure numérique qui donnera lieu ensuite à une partition jouée par un orchestre symphonique dans la patinoire de Central Park au milieu d'une reconstitution de blocs de glace.

LeCdesA : Ce film de 22 minutes n'est pas projeté sur un mur mais sur un écran, au milieu de l'espace, permettant son appréhension de chaque côté. Pourquoi ce souhait de l'artiste et quelles sont les deux autres œuvres présentées ?

Pierre Huyghe, Creature, 2005-2011 © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, exposition Pierre Huyghe, Espace Louis Vuitton Venezia, Venise, mai 2017, semaine presse.

D P : Le petit pingouin suspendu par ses pieds, voulu ainsi par l'artiste, un automate qu'il faut découvrir dans l'obscurité de la salle, sortant d'une niche au plafond, est comme une intuition, une apparition étrange. Qui vient et disparaît, dans un entre-deux, que l'on voit et que l'on ne voit pas. Car Pierre Huyghe est un artiste qui n'est pas dans le stable et le défini. C'est toujours l'ambiguïté, le réel et le rêve, l'onirique, la mouvance perpétuelle. De temps en temps, le pingouin bouge sa tête et émet un son. Ce souhait de bousculer nos idées est mis en perceptive dans la troisième œuvre, Silence score, la transcription par Pierre Huyghe, d'une œuvre de John Cage composée en 1964, 4'33'' (Silence), grâce à un programme informatique. Une partition silencieuse.

Gilles Kraemer (déplacement et séjour à Venise à titre strictement personnel)

Pierre Huyghe

10 mai - 26 novembre 2017

Espace Louis Vuitton Venezia - Calle del Ridotto 1353 (ruelle vers le siège de la Biennale, le palazzo Giustinian)

30124 Venezia

vaporetto 1 ou 2, San Marco

Livret d'accompagnement, pas de catalogue.

fr.louisvuitton.com/fra-fr/notre-histoire/maison-venezia#/page/city

Cette exposition fait partie des 21 Eventi Collaterali alla Biennale Arte 2017. 

A bonsai of my dream – works by Wong Cheng Pou - Arsenale, Castello, 2126/A (Campo della Tana) - 13 mai - 12 novembre

Alberto Biasi, Sara Campesan, Bruno Munari e altri amici di Verifica 8+1 - Istituzione Fondazione Bevilacqua La Masa, galleria di Piazza San Marco, 71/c - 28 juillet – 8 octobre

Body and Soul. Performance Art – Past and Present - Conservatorio di Musica "Benedetto Marcello", Palazzo Pisani, San Marco, 2810 (Campiello Pisani) - 13 mai – 26 novembre

Catalonia in Venice_La Venezia che non si vede - Cantieri Navali, Castello, 40 (Calle Quintavalle) - 13 mai – 26 novembre

Doing Time - Palazzo delle Prigioni, Castello, 4209 (San Marco, Ponte della Paglia) - 13 mai – 26 novembre

Contrapuntos - Fondaco Marcello, San Marco, 3415 (Calle del Traghetto o Ca' Garzoni) - 13 mai – 26 novembre

Future Generation Art Prize @ Venice 2017 - Palazzo Contarini dal Zaffo Polignac, Dorsoduro, 874 (Accademia) - 12 mai – 13 août

James Lee Byars, The Golden Tower - Dorsoduro, Campo San Vio - 13 mai – 26 novembre

Jan Fabre - Glass and Bone Sculptures 1977 – 2017 - Abbazia di San Gregorio, Dorsoduro, 172 - 13 mai – 26 novembre

Man as Bird. Images of Journeys - Palazzo Soranzo Van Axel, Canna regio, 6099 (Fondamenta Sanudo) - 13 mai – 5 septembre

Memory and Contemporaneity. China Art Today - Arsenale Nord, Tese n. 98-99 - 13 mai – 26 novembre

Michelangelo Pistoletto - Isola di San Giorgio Maggiore, Basilica di San Giorgio Maggiore - 10 mai – 26 novembre

Modus - Ca’ Faccanon, San Marco, 5016 (Poste Centrali) - 13 mai – 26 novembre

Philip Guston and the Poets Gallerie dell’Accademia di Venezia -Dorsoduro, 1050 (Campo della Carità) - 10 mai – 3 septembre

Ryszard Winiarski. Event-Information-Image - Palazzo Bollani, Castello, 3647 - 13 mai – 26 novembre

Salon Suisse: Ataraxia - Palazzo Trevisan degli Ulivi, Dorsoduro, 810 (Campo Sant’ Agnese) - 11 mai; 31 août – 2 septembre; 19 – 21 octobre et 23 – 25 novembre

Samson Young: Songs for Disaster Relief, Hong Kong in Venice - Arsenale, Castello, 2126 (Campo della Tana) - 13 mai – 26 novembre

Scotland + Venice presents Rachel Maclean’s Spite Your Face - Chiesa di Santa Caterina, Cannaregio, 4090/4091 (Fondamenta di Santa Caterina) - 13 mai – 26 novembre

Shirin Neshat The Home of My Eyes - Museo Correr, San Marco, 52 - 13 mai - 26 novembre

Stephen Chambers: The Court of Redonda - Ca’ Dandolo, San Polo, 2879 - 13 mai – 26 novembre

Wales in Venice: James Richards - Santa Maria Ausiliatrice, Castello, 450 (Fondamenta di San Gioacchin) - 13 mai – 26 novembre

Yesterday/Today/Tomorrow: Traceability is Credibility by Bryan Mc Cormack - Fondazione Giorgio Cini, Isola di San Giorgio Maggiore, Sala Borges - 13 mai – 13 août

Tag(s) : #Biennales, #Venise et Italie, #Entretien à 210 km-h