Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Pieter Lastman (1583 - 1633), Laban cherchant les idoles, 1622. Huile sur panneau, 110 x 152 cm. Signé et daté. Musée municipal, Boulogne-sur-Mer © photographie Le Curieux des arts Antoine Prodhomme, vue de l'exposition Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt, Fondation Custodia, Collection Frits Lugt, Paris. 

 

"Il fallait avoir tel dessin du Ashmolean Museum d'Oxford à côté d'un tableau conservé au musée municipal de Boulogne-sur-mer, Femme allongé, étude pour Rachel à côté de Laban cherchant les idoles (1622) de Pieter Lastman (1583 - 1633). Un dessin de la Morgan Library and Museum à New York exposé avec le tableau venu de National Galleries of Scotland d'Edimbourg, le Portrait des jumeaux Clara et Albert de Bray en dialogue avec l'huile sur toile de ces deux enfants (1646) de Salomon de Bray (1597 - 1664)" comme le souligne Ger Luijten, directeur de la Fondation Custodia, Collection Frits Lugt en parlant de l'exposition Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt, présentée encore pendant quelques jours dans cette magnifique fondation néerlandaise après la National Gallery of Art de Washington (octobre 2016 - janvier 2017). Facile à dire mais, derrière, comme il le précise en présentant ce fabuleux, incroyable et magnifique exploit, "il faut savoir qu'il y eut une période d'incubation de plus de trente années", soulignant cette difficulté de retrouver, après quatre siècles de séparation, le dessin correspondant au tableau. Et, de pouvoir les réunir. Et de rendre hommage à Peter Sharborn, qui fut directeur du cabinet d'Art graphique du Rijksmuseum, pour avoir présenté en 1981 Le Dessin de figures aux Pays-Bas dans cette institution amsterdamoise et à Washington. Point de départ de cette aventure, presqu'une enquête policière.

Dirck Hals (1591 - 1656), Homme assis sur une chaise. Peinture brune et grise à base d'huile, sur papier teinté brun, 22,6 x 19,4 cm.. Fondation Custodia, Collection Frits Lugt, Paris © photographie Le Curieux des arts Antoine Prodhomme, vue de l'exposition Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt, Fondation Custodia, Collection Frits Lugt, Paris.

La confrontation de 21 tableaux à une centaine de dessins offre, en un parcours thématique, une immersion dans le processus de création des peintres hollandais, "la façon dont les artistes préparaient leurs toiles et panneaux de bois pour mettre en place leurs compositions avant de les peindre". Si le tableau n'a pu être présenté, sa reproduction agrandie figure au côté du dessin préparatoire tels les deux dessins de Dirck Hals (1591 - 1656) Études d'un homme assis, fumant la pipe, et de deux jambes et Homme assis sur une chaise mis en relation avec l'huile sur panneau Joyeuse compagnie conservé au Palais de la Légion d'Honneur de San Francisco; cette confrontation permet de voir la réalisation de ses dessins par ce peintre dans d'autres compositions peintes conservées à Haarlem et à Berlin. Les plus célèbres ont répondu présents. Naturellement Rembrandt Harensz van Rijn - dont trois études pour la toile Saint-Jean Baptiste présentée aussi. Et aussi Jacob van Ruisdael, Adriaen van Ostade ou Willem van de Velde. Par rapport à l'exposition américaine - que nous n'avons pas vue - ne sont pas présentés un dessin d'Abraham Bloemaert Deux jeunes garçons assis et des études de mains et de pieds (musée Bonnat-Helleu, Bayonne, donation Jacques Petithory) et Peintre dans son atelier avec ses dessins, vers 1665, huile de Michiel van Musscher des collections du prince de Liechtenstein, reproduit à l'entrée de l'exposition et sur la couverture du magnifique catalogue. Ce tableau n'a pu être montré... à l'étape parisienne, les mésaventures de Vénus étant encore dans tous les esprits. Ce panneau permet de comprendre la façon dont le peintre usait de ses esquisses exécutées sur le motif, étalées sur le sol.

 

 

Gonzales Coques (attribué à) (1614/18 - 1684), Portrait d'un homme recevant une lettre d'un jeune garçon, vers 1660. Huile sur panneau, 55,9 x 44,2 cm.. Collection Orsay, Londres et Paris © photographie Le Curieux des arts Antoine Prodhomme, vue de l'exposition Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt, Fondation Custodia Collection Frits Lugt, Paris

L'huile sur panneau Portrait d'un homme recevant une lettre des mains d'un jeune garçon (vers 1660) de Gonzales Coques, œuvre inachevée, permet l'observation du processus pictural, de la mise en place de la composition par un dessin sous-jacent.

Pieter Jansz Saenredam (1597 - 1665), L'Église Saint-Bavon à Haarlem, vue du chœur, 1636. Plume et encre brune, encre grise à la pointe du pinceau, lavis gris, 48 x 37 cm.. Noord-Hollands Archief, Kennemer Atlas, Haarlem © photographie Le Curieux des arts Antoine Prodhomme, vue de l'exposition Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt, Fondation Custodia, Collection Frits Lugt, Paris

 

 

 

 

 

 

 

Pieter Jansz Saenredam (1597-1665), Le Chœur de l'église Saint-Bavon à Haarlem, 1636. Huile sur panneau, 49 x 36,6 cm.. Fondation Custodia, Collection Frits Lugt, Paris © photographie Le Curieux des arts Antoine Prodhomme, vue de l'exposition Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt, Fondation Custodia, Collection Frits Lugt, Paris.

Pour plonger dans le plus subtil du plaisir, deux Pieter Jansz Saenredam (1597 - 1665) sont l'une des acmés de cette exposition que l'on ne reverra peut-être plus jamais tellement sa naissance fut longue et sa perfection subtile. Confrontation extraordinaire avec Le Chœur de l'église Saint-Bavon à Haarlem (1636), huile sur panneau conservée à Custodia, placé à la droite de son dessin préparatoire venu d'Haarlem, pratiquement de dimensions identiques, un centimètre les séparant. Et, que lit-on sur le dessin ? "Dessin terminé le 3 janvier 1636. Peinture terminée le 23 mai de l'année 1636". Rien à ajouter, la reprise parfaite d'un dessin exécuté à la perfection sur le motif, avec les proportions et la perspective mises en place. Seule différence : le placement des personnages qui est différent, apportant une plus grande sérénité à cet intérieur d'édifice religieux.

Jacob van Ruisdael (1618/19 - 1682), Vue sur Amsterdam et l'IJ, vers 1665. Pierre noire, lavis gris, 8,6 x 15,2 cm.. Rijksmuseum, Amsterdam  //  Panorama d'Amsterdam, du port et de l'IJ, vers 1665 - 1670). Huile sur toile, 41,5 x 40,7 cm.. Collection particulière, Angleterre, en prêt à la National Gallery, Londres © photographie Le Curieux des arts Antoine Prodhomme, vue de l'exposition Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt, Fondation Custodia, Collection Frits Lugt, Paris.

Autre mise en relation. La pierre noire de Tête de vieillard, tournée vers la droite d'Abraham Bloemaert (1566 - 1651) des années 1625 - 1635 et l'huile prêtée par Washington. Et, pour terminer sur cet Âge d'or hollandais, dernier regard sur Jacob van Ruisdael (1628/1629 - 1682) entre le petit dessin rectangulaire de la Vue sur Amsterdam et l'IJ venue du Rijksmuseum reporté sur une toile presque carrée venue de Londres (1665 - 1670) caractérisée par des cieux occupant plus des deux tiers de cette huile. Magistral ciel d'une superbe luminosité vu avec plaisir et même délectation comme toute cette exposition.

Gilles Kraemer

Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt

4 février - 7 mai 2017  Fondation Custodia 121, rue de Lille - 75007 Paris

Catalogue richement illustré, fruit de la collaboration d’un groupe international de spécialistes sous la houlette de Ger Luijten (directeur de la Fondation Custodia), Peter Schatborn (ancien Directeur du Cabinet d’arts graphiques du Rijksmuseum, Amsterdam) et Arthur K. Wheelock Jr. (Conservateur des peintures nordiques à la National Gallery of Art, Washington). Dans ses trois essais et ses nombreuses études de cas, il offre au lecteur un panorama complet du XVIIe siècle hollandais. Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt Fondation Custodia, Paris, National Gallery of Art, Washington, Skira editore, Milan, 2016 318 pp, 300 illustrations couleur, relié. ISBN 978-88-572-3345-1 Prix : 59,00 €.

La Quête de la ligne. Trois siècles de dessin en Allemagne

4 février - 7 mai 2017  Fondation Custodia 121, rue de Lille - 75007 Paris

Pour la toute première fois en France, l’importante collection de dessins de l’historien de l’art allemand Hinrich Sieveking est présentée au public à la Fondation Custodia. Plus de 100 feuilles retracent l’histoire du dessin en Allemagne, du début du XVIIe siècle jusqu’à la fin du XIXe siècle. Catalogue en allemand. Spurenlese. Zeichnungen und Aquarelle aus drei Jahrhunderten Sous la direction de Peter Prange et Andreas Stolzenburg, avec des contributions de 36 spécialistes et un entretien avec le collectionneur Hinrich Sieveking mené par Gina Thomas, Londres Hirmer Verlag, Munich, 2016 320 pp, 240 illustrations. ISBN 978-3-7774- 2673-0 Prix 39,00 €.

 © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, vues de l'exposition Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt, Fondation Custodia collection Frits Lugt, Paris
 © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, vues de l'exposition Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt, Fondation Custodia collection Frits Lugt, Paris
 © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, vues de l'exposition Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt, Fondation Custodia collection Frits Lugt, Paris
 © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, vues de l'exposition Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt, Fondation Custodia collection Frits Lugt, Paris
 © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, vues de l'exposition Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt, Fondation Custodia collection Frits Lugt, Paris
 © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, vues de l'exposition Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt, Fondation Custodia collection Frits Lugt, Paris

© photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, vues de l'exposition Du dessin au tableau au siècle de Rembrandt, Fondation Custodia collection Frits Lugt, Paris