Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Astrid de la Forest élue à l'Académie des beaux-arts




Portrait d'Astrid de la Forest © Françoise Nicol. 
Photographie du site de l'artiste www.astriddelaforest.fr

Au cours de la séance plénière du mercredi 1er juin 2016, l’Académie des beaux-arts a élu Astrid de la Forest au fauteuil occupé précédemment par le buriniste Louis-René Berge (1927-2013), dans la section de Gravure composée de Pierre-Yves Trémois élu en 1978, René Quillivic élu en 1994 et Erik Desmazières élu en 2008.

Astrid de la Forest (née en 1962), également peintre, est la première femme graveur élue à l’Académie des beaux-arts. Après ses études à l’École Supérieure d’Arts Graphiques, elle collabore aux décors du théâtre des Amandiers dirigé alors par Patrice Chéreau puis est portraitiste d’assises pour une chaîne de télévision de 1990 à 1999. Ses estampes sont tirées dans les ateliers de taille-douce de  Lacourière-Frélaud, René Tazé et Raymond Meyer. Elle usite de différentes techniques de gravure : eau-forte, aquatinte, pointe sèche et carborundum. Ses sujets sont essentiellement pris sur le motif - paysages, montagnes et arbres - et  ceux du monde animal. Astrid de La Forest a effectué des résidences d’artistes à l'Institut français du nord à Tanger (Maroc), à Queenstown en Tasmanie (Australie) et en 2015 dans le Donegal (Irlande). Sociétaire des Peintres- graveurs français depuis 2013, elle enseigne les arts plastiques à l’ENSA de Paris-Belleville.

Sœur de la galeriste Marie-Hélène de la Forest Divonne, elle est la belle-sœur du peintre Guy de Malherbe.

Astrid de la Forest élue à l'Académie des beaux-arts
Vue de l'exposition Conversations de singes (15 juin - 28 juillet 2012), chez Mireille Romand, à la Galerie Documents 15, Paris © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 15 juin 2012, vernissage de l'exposition

Voici ce que nous écrivions sur son travail, en juin 2012, lors de son exposition Conversations de singes (15 juin - 28 juillet 2012), chez Mireille Romand, Galerie Documents 15. Ce texte, paru sur le site de L'Agora des arts, est visible sur le site Internet de l'artiste http://www.astriddelaforest.fr/presse.html, onglet presse.

Des animaux en grande conversationAstrid de La Forest nous conte l'histoire de singes qu'elle a surpris en  grande conversation dans la Ménagerie du Jardin des Plantes ; elles les a dessinés in situ. Les voici maintenant disposés bien sagement dans leur cadre, attendant patiemment d'aller continuer la discussion avec de futurs collectionneurs. C'est un modèle qui pose et fascine par les attitudes qu'il prend rappelle cette graveur en évoquant ces sujets qui la captive. Honneur au patriarche surnommé Pépé le Moko, le premier dessiné puis gravé, qui nous regarde de ses yeux si grands ouverts. Que pensera le Petit singe au doux sourire face au Singe inquiet replié sur lui et au visage apeuré ou à Mélancolie, singe au visage si éteint et las ? La technique de la gravure au carborundum, avec l'ajout final de quelques traits de pointe sèche, lui permet une grande liberté réfléchie du mouvement face à la plaque de zinc. Son geste spontané et ample emplit l'espace. Par la différence de calibre des grains de carborundum, des effets se produisent, allant d'un noir le plus profond à des dégradés. Pressez-vous d'aller voir cette belle série de singes et immiscez-vous dans les conversations car bientôt toute cette famille, des grands-parents aux petits-enfants, aura quitté la rue de l'Echaudé. Les estampes sont pressées chez Raymond Meyer à Lutry, en Suisse.

Gilles Kraemer

Exposition à la Galerie Documents 15 Retour d'Irlande et d'autres rives, œuvres sur papier (11 mars - 16 avril 2016). 15, rue de l'Echaudé – 75006 Paris. Elle a exposée en 2009 et 2014 à la Galerie Vieille du Temple, devenue Galerie Marie-Helène de la Forest Divonne lors de son déménagement rue des Beaux-Arts à Paris, au printemps 2015, dans l'ancienne galerie Albert Lœb. Elle participa à l'exposition collective Passion partagée pour l'inauguration de la Galerie Forest  Divonne à Bruxelles, en février 2016.

http://www.astriddelaforest.fr/presse.html

Tag(s) : #Brèves, #Expositions Paris

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :