Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ne restera plus que la poussière. Héctor Zamora s'installe au Palais de Tokyo, entre Ordre et Progrès
Vue de l'installation performative d'Héctor Zamora Ordre et Progrès. Palais de Tokyo, Paris © Le Curieux des art Gilles Kraemer. 2 mai 2016
Ne restera plus que la poussière. Héctor Zamora s'installe au Palais de Tokyo, entre Ordre et Progrès
Vue de l'installation performative d'Héctor Zamora Ordre et Progrès. Palais de Tokyo, Paris © Le Curieux des art Gilles Kraemer. 3 mai 2016

Il ne restera plus rien au soir du 14 mai 2016, au Palais de Tokyo, dans l'espace de l'Orbe New York. Que d'infimes débris des cinq bateaux de pêche côtière qu'Héctor Zamora y fit placer quelques jours avant. Ces nefs en bois auront été entièrement détruites, cassées, réduites en poussière sur place par des ouvriers, à coups de masses. Des navires de Bretagne, venant des ports de Brest et de Camaret, l'un portant encore la trace peinte de son nom : Lotika. 

Vues de l'installation performative d'Héctor Zamora Ordre et Progrès. Palais de Tokyo, Paris © Le Curieux des art Gilles Kraemer. 2 mai 2016
Vues de l'installation performative d'Héctor Zamora Ordre et Progrès. Palais de Tokyo, Paris © Le Curieux des art Gilles Kraemer. 2 mai 2016
Vues de l'installation performative d'Héctor Zamora Ordre et Progrès. Palais de Tokyo, Paris © Le Curieux des art Gilles Kraemer. 2 mai 2016
Vues de l'installation performative d'Héctor Zamora Ordre et Progrès. Palais de Tokyo, Paris © Le Curieux des art Gilles Kraemer. 2 mai 2016
Vues de l'installation performative d'Héctor Zamora Ordre et Progrès. Palais de Tokyo, Paris © Le Curieux des art Gilles Kraemer. 2 mai 2016
Vues de l'installation performative d'Héctor Zamora Ordre et Progrès. Palais de Tokyo, Paris © Le Curieux des art Gilles Kraemer. 2 mai 2016
Vues de l'installation performative d'Héctor Zamora Ordre et Progrès. Palais de Tokyo, Paris © Le Curieux des art Gilles Kraemer. 2 mai 2016
Vues de l'installation performative d'Héctor Zamora Ordre et Progrès. Palais de Tokyo, Paris © Le Curieux des art Gilles Kraemer. 2 mai 2016
Vues de l'installation performative d'Héctor Zamora Ordre et Progrès. Palais de Tokyo, Paris © Le Curieux des art Gilles Kraemer. 2 mai 2016
Vues de l'installation performative d'Héctor Zamora Ordre et Progrès. Palais de Tokyo, Paris © Le Curieux des art Gilles Kraemer. 2 mai 2016
Vues de l'installation performative d'Héctor Zamora Ordre et Progrès. Palais de Tokyo, Paris © Le Curieux des art Gilles Kraemer. 2 mai 2016

Vues de l'installation performative d'Héctor Zamora Ordre et Progrès. Palais de Tokyo, Paris © Le Curieux des art Gilles Kraemer. 2 mai 2016

Pour Vittoria Matarrese, commissaire de cette installation performative, se déroulant sous les yeux des visiteurs du Palais, Héctor Zamora "au delà de son engagement socio-politique très fort est un vrai plasticien. Il n'est pas qu'engagé, il intègre l'espace", l'espace si difficile de l'Orbe New York, tout en longueur, tout en hauteur pour cette installation in situ. Pour révéler un secret, ces bateaux sont entrés dans le Palais en empruntant les monte-charges.

Pourquoi Ordre et Progrès en titre de cette exposition d'Héctor Zamora (Mexico, 1974), ayant vécu près de dix année à São Paolo au Brésil, résidant maintenant à Lisbonne ? Le titre vient de la devise ornant le drapeau brésilien, pays sensible il y a un siècle, lors de la proclamation de la République, aux idées positivistes d'Auguste Comte.

Vues de l'installation performative d'Héctor Zamora Ordre et Progrès. Palais de Tokyo, Paris © Le Curieux des art Gilles Kraemer. 3 mai 2016
Vues de l'installation performative d'Héctor Zamora Ordre et Progrès. Palais de Tokyo, Paris © Le Curieux des art Gilles Kraemer. 3 mai 2016
Vues de l'installation performative d'Héctor Zamora Ordre et Progrès. Palais de Tokyo, Paris © Le Curieux des art Gilles Kraemer. 3 mai 2016
Vues de l'installation performative d'Héctor Zamora Ordre et Progrès. Palais de Tokyo, Paris © Le Curieux des art Gilles Kraemer. 3 mai 2016
Vues de l'installation performative d'Héctor Zamora Ordre et Progrès. Palais de Tokyo, Paris © Le Curieux des art Gilles Kraemer. 3 mai 2016

Vues de l'installation performative d'Héctor Zamora Ordre et Progrès. Palais de Tokyo, Paris © Le Curieux des art Gilles Kraemer. 3 mai 2016

Images de bateaux pulvérisés au premier abord, penserait on. "Une destruction, une déconstruction" comme nous le soulignera Sandra Hegedüs, fondatrice de SAM Art Projects partenaire et producteur de l'exposition ."Une décomposition des valeurs à laquelle l'on assiste. Deux mondes se côtoient mais s'ignorent totalement, d'un côté celui qui a tout, de l'autre celui des exclus, des réfugiés". Rajoutant "cet acte de destruction est d'une totale sauvagerie libre".

On peut vendre une œuvre mais pas une expérience. Et c'est cette sensation de vivre quelque chose d'éphémère qui est forte, ici, dans ce palais. Dont nous ne sommes que les observateurs.

Gilles Kraemer

Ne restera plus que la poussière. Héctor Zamora s'installe au Palais de Tokyo, entre Ordre et Progrès
Héctor Zamora © Le Curieux des art Gilles Kraemer. Palais de Tokyo, Paris 2 mai 2016
Ne restera plus que la poussière. Héctor Zamora s'installe au Palais de Tokyo, entre Ordre et Progrès
Sandra Hegedüs & Vittoria Matarrese © Le Curieux des art Gilles Kraemer. Palais de Tokyo, Paris 3 mai 2016
Ne restera plus que la poussière. Héctor Zamora s'installe au Palais de Tokyo, entre Ordre et Progrès
Héctor Zamora © Le Curieux des art Gilles Kraemer. Palais de Tokyo, Paris 3 mai 2016

Héctor Zamora. Ordre et Progrès

4 - 14 mai 2016

Palais de Tokyo - Paris

SAM Art Projects (Sandra Hegedüs) est producteur de l'exposition et attributaire d'une résidence à Paris, à la Cité des arts,  à Héctor Zamora.

Bénéficiant également d'une résidence, Martin Soto Climent (né en 1977 à Mexico) avec Frenetic Gossamer expose au Palais de Tokyo, du 18 février au 11 septembre 2016.

L'œuvre d'Henrique Oliveira Baitogogo est toujours visible au Palais de Tokyo. Il bénéficia d'une résidence en 2013.

http://www.samartprojects.org et http://www.samartprojects.org/02052016-exposition-hector-zamora/

Luisaviaroma est également partenaire de l'exposition.

http://www.palaisdetokyo.com/fr/events/ordre-et-progres-hector-zamora

Tag(s) : #Expositions Paris

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :