Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les paysages sublimés à Clamart
Chourouk Hriech Trajectographie #1 (2016). Dessin in situ © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer. Remerciements à Chourouk Hriech. Courtesy l'artiste & galerie Anne-Sarah Benichou, Paris 

Le paysage, genre classique, emblématique de l'histoire de l'art - comment ne pas penser au Grand siècle et à Poussin, comment ne pas s'évader outre-Rhin vers Caspar David Friedrich, comment ne pas ressentir l'obsédante sainte Victoire chez Cézanne - peut-il être appréhendé et réinterprété par des artistes de notre temps ? Paysages sublimés en est une réponse. Pour Madeleine Mathé, commissaire de cette exposition, "comment les sept artistes présentés ici nous livrent-ils une proposition subjective, poétique, inattendue ou étonnante, dans l'invitation au voyage, à la rêverie, à l'imaginaire ou à l'irréel ? Comment aller vers une dimension sublime, fantastique, rêvée, magique dans la contemplation de la pluralité des propositions artistiques visibles au Centre d'art contemporain Chanot de Clamart ?"

Dans son dessin mural créé in situ : Trajectographie #1, Chourouk Hriech explore une nature urbaine fantastique, en noir et blanc, architecturée de lignes de force, dans des jeux d'ombres et de perspectives soulignant un pont placé au milieu de la perspective. Cette artiste, représentée par Anne-Sarah Benichou - pas totalement inconnue puisqu'avant d'ouvrir en mars 2016 sa galerie rue Chapon, elle travailla avec Natalie Seroussi - sera présentée par Anne-Sarah au printemps 2017.

Les paysages sublimés à Clamart
Hicham Berrada. Celeste (2014). Vidéo couleur. Ciel gris, fumée bleu ciel. 5 min 55 s © Hicham Berrada. Courtesy the artist & kamel mennour, Paris   

Mon coup de coeur habituel, celui des vidéos d'Icham Berrada que l'on retrouvera bientôt, mais ce n'est plus un secret, avec une sélection de ses belles évasions filmées présentées au bar du Bristol - profitez-en pour un cocktail de Maxime Hoerth, autre alchimiste des couleurs, chef barman - sous le regard de la curatrice Florence Parot et naturellement de son marchand kamel mennour ouvrant ce printemps un nouvel espace avenue Matignon. A côté de Céleste (2014), une fumée bleue apparaissant à travers la fenêtre de son atelier à la Villa, cadrage des plus classiques de la perspective, l'autre vidéo d'Icham, moins présentée, le plan fixe de Oiseaux (2014) témoigne d'une autre performance lors de son séjour à la Villa Medici, celle d'un projecteur très puissant au-dessus duquel tournoient nuitamment des oiseaux. Une œuvre à la perception totalement irréelle.

Les paysages sublimés à Clamart
Dans une autre continuation magique de l'exploration nocture, les photographies de Bertrand Planes (né en 1975), présentées ici pour la première fois, sont une captation du ciel nocturne du désert de l'Atlas marocain dont les lumières de la ville, au lointain, contrecarrent la dimension poétique. Petit secret, ce travail est visible sur le facebook de cet artiste // Bertrand Planes. The way of stars and dead pixels (2016). Tirage Duratrans contrecollé sur feuille EL. 22 x 30 cm © Bertrand Planes. Courtesy the artist
Les paysages sublimés à Clamart
L'installation in situ Diorama de Marie Denis dans l'architecture très datée années 1980 et très ingrate de l'entrée de ce centre d'art contemporain insère des tiges de cuivre pointues dans une jungle de plantes végétales. Dans ce jardin qui ne sera pas celui des délices, un jardin entre sec et humide, aux rémanensces si Jheronymus Bosch, il est interdit de toucher // Marie Denis. Diorama (2016). Installation de plantes équatoriales et sèches, sansevieria de cuivre (2008) et sable de rivière © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer. Remerciements à Marie Denis. Courtesy the artist and Alberta Pane, Paris
Les paysages sublimés à Clamart
Autre jardin : celui du Paysage carnivore (2013) de Mirka Lugosi. Cette magicienne nous guide vers l'artifice d'une nature mêlant l'attractif à l'effrayant, aux couleurs luxuriantes, sursaturées, faite d'un assemblage de strates de photographies. Avec des rehauts, dans une suggestion de ces cartes postales des années 1920 aux paysages totalement recolorisées. Ses dessins nous entraînent dans un paysage onirique et surréaliste, pouvant mettre mal à l'aise et déstabiliser avec une incroyable poésie // Mirka Lugosi. De la série Paysage carnivore (2013). Impression sur dibon © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer. Remerciements à Mirka Lugosi. Courtesy l'artiste et Le Cube
Les paysages sublimés à Clamart
L'approche sensible des cinq peintures d'Anne Laure Sacriste nous entraîne dans des sous-bois inextricables dans lesquels l'on avance difficilement. Comme si ce Paradis perdu retournait au sauvage des ronces // Anne-Laure Sacriste. Tubercule à la mousse multicolore (2008). Acrylique sur panneau. 114 x 162 cm © Anne-Laure Sacriste. Courtesy the artist
Les paysages sublimés à Clamart
Ludovic Sauvage. Deux Déserts - Motion Picture. (2013-2015). Animation 3D 26 min 30 ss © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer. Remerciements à Ludovic Sauvage. Courtesy the artist & Escougnou-Cetraro

Dans une manipulation de photographies, la vidéo Deux déserts-Motion picture (2013-2015) de Ludovic Sauvage intègre des images qu'il a découpées dans les couvertures de la revue américaine . Desert Magazine, parue entre 1935 et 1980. S'y ajoute la musique originale de Ghuilem Lacroux, très country. La projection sur un papier peint aux bandes verticales joue le motif d'une façon frontale alors que le film s'interprète d'une façon psychédélique par des effets de superposition. 

Gilles Kraemer

Paysages sublimés

19 mars - 3 juillet 2016

Centre d’Art Contemporain Chanot

33, rue Brissard - 92140 Clamart

http://www.clamart.fr/loisirs/culture/le-centre-dart-contemporain-chanot/

7 min de la gare Paris Montparnasse, arrêt Clamart

 

Tag(s) : #Expositions Paris

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :