Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PAD PARIS ART+DESIGN 2016. Addition toujours réussie pour les vingt ans de ce salon
Galerie Antoine Broccardo. Salon du PAD Paris Art + Design, Paris © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, visite presse 30 mars 2016

Trois anniversaires dans ce printemps très gris et si parisien. À la Bourse, le Salon du dessin souffle ses 25 bougies, au Carreau du Temple, Drawing Now Paris ses dix bougies et, dans le jardin des Tuileries, le PAD ses vingt. Soixante-neuf marchands réunis, des Arts décoratifs du XXème siècle avec 28 exposants (de la Galerie Boccara à la galerie londonienne Rose Uniacke), trois galeries d'arts premiers, quatre de bijoux (dont MimiMasterpiece présentant des bijoux d'artistes et de designers de 2012 à 2015), 14 galeries de design contemporain tel Tools Galerie, 15 galeristes défendant la peinture et trois la sculpture, 4 stands de verre et de céramique dont la galeriste Clara Scremini chez laquelle la pièce unique d'Oldrich Pliva en verre taillé : Obrazek vient d'être acquise, grâce au mécénat de Moët Hennesy ; elle sera offerte aux Arts décoratifs.  

Vues du PAD Paris Art + Design, Paris © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, visite presse 30 mars 2016
Vues du PAD Paris Art + Design, Paris © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, visite presse 30 mars 2016
Vues du PAD Paris Art + Design, Paris © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, visite presse 30 mars 2016
Vues du PAD Paris Art + Design, Paris © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, visite presse 30 mars 2016
Vues du PAD Paris Art + Design, Paris © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, visite presse 30 mars 2016
Vues du PAD Paris Art + Design, Paris © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, visite presse 30 mars 2016
Vues du PAD Paris Art + Design, Paris © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, visite presse 30 mars 2016
Vues du PAD Paris Art + Design, Paris © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, visite presse 30 mars 2016
Vues du PAD Paris Art + Design, Paris © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, visite presse 30 mars 2016
Vues du PAD Paris Art + Design, Paris © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, visite presse 30 mars 2016
Vues du PAD Paris Art + Design, Paris © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, visite presse 30 mars 2016
Vues du PAD Paris Art + Design, Paris © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, visite presse 30 mars 2016

Vues du PAD Paris Art + Design, Paris © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, visite presse 30 mars 2016

PAD PARIS ART+DESIGN 2016. Addition toujours réussie pour les vingt ans de ce salon
Jacques Le Chevallier (1896-1987). Vitrail à structure en métal patiné et dalles de verre de couleurs sciées et collées. Vers 1965. H 296 x l 239 cm. Au premier plan Grand bureau moderniste courbé, métal chromé et dalles de verre de Saint-Gobain H. 79 x L. 323 x P. 84 cm.. Vers 1935-1937. Dessus céramiques de Georges Jouve. Galerie Jacques Lacoste. Salon du PAD Paris Art + Design, Paris © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, visite presse 30 mars 2016

L'immense vitrail de Jacques Le Chevallier, vers 1965, l'on ne peut l'oublier en entrant. C'est le premier stand. L'on ne voit que lui, commandé spécialement pour les locaux parisiens de la société Bosdon, Place des États-Unis. Cet hymne arachnéen de dalles de verre de couleurs, présenté par la galerie de Jacques Lacoste, obtient le Prix des arts décoratifs du XXème siècle décerné par le jury du Prix du PAD 2016. Autre belle découverte, chez ce même marchand de la rue de Seine, un grand bureau moderniste courbé en métal chromé et dalles de verre de Saint-Gobain coulées sur lit de sable, une œuvre anonyme des années 1935 - 1937 créée pour le centre de santé dentaire pour enfants et adolescents George Eastam, dans le 13ème arrondissement. Posées dessus, des céramiques de Georges Jouve, des années 1950-1960. Le chic subtil du PAD, cette réussite dans l'excellence, alliance maîtrisée entre art et design tellement naturelle. 

PAD PARIS ART+DESIGN 2016. Addition toujours réussie pour les vingt ans de ce salon
Galerie Franck Laigneau. Salon du PAD Paris Art + Design, Paris © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, visite presse 30 mars 2016

Prix du stand décerné par le jury à la galerie de Franck Laigneau, telle la reconstitution subtile d'un intérieur, en trois modules, la chambre et des pièces à vivre. Son attention s'est portée sur des meubles du Nord. 

PAD PARIS ART+DESIGN 2016. Addition toujours réussie pour les vingt ans de ce salon




Ben Storms. Table InVein. 2016. Marbre gris des Ardennes, acier, miroir poli, cuir. 300 x 100 x 73 cm. © photographie Isabelle Rottiers.

Autre prix, celui du design contemporain récompensant la table de Ben Storms InVein, en marbre gris des Ardennes, acier, miroir poli et cuir, présentée sur le stand de la galerie Leclaireur participant pour la première fois au PAD. Ce jeune designer belge vient de recevoir le prix Henry Van De Velde 2015. Maîtrise à la Jean-Michel Frank dans cette épure totale, une pièce flottant dans l'espace comme une sculpture de Brancusi.

Vues du PAD Paris Art + Design, Paris © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, visite presse 30 mars 2016
Vues du PAD Paris Art + Design, Paris © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, visite presse 30 mars 2016
Vues du PAD Paris Art + Design, Paris © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, visite presse 30 mars 2016
Vues du PAD Paris Art + Design, Paris © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, visite presse 30 mars 2016
Vues du PAD Paris Art + Design, Paris © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, visite presse 30 mars 2016
Vues du PAD Paris Art + Design, Paris © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, visite presse 30 mars 2016
Vues du PAD Paris Art + Design, Paris © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, visite presse 30 mars 2016
Vues du PAD Paris Art + Design, Paris © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, visite presse 30 mars 2016
Vues du PAD Paris Art + Design, Paris © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, visite presse 30 mars 2016
Vues du PAD Paris Art + Design, Paris © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, visite presse 30 mars 2016
Vues du PAD Paris Art + Design, Paris © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, visite presse 30 mars 2016
Vues du PAD Paris Art + Design, Paris © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, visite presse 30 mars 2016
Vues du PAD Paris Art + Design, Paris © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, visite presse 30 mars 2016

Vues du PAD Paris Art + Design, Paris © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, visite presse 30 mars 2016

PAD PARIS ART+DESIGN 2016. Addition toujours réussie pour les vingt ans de ce salon
Fabrice Hyber. À gauche Pirouette, 2015, sur une forme créée par Pierre Charpin, 2008 Pièce unique, porcelaine Hauteur: 44.5 cm, diamètre: 34 cm. À droite Ciel d'eau, 2015, sur une forme créée par Pierre Charpin, 2008 Pièce unique, porcelaine Hauteur: 44.5 cm, diamètre: 34 cm. Sèvres cité de la Céramique. Salon du PAD Paris Art + Design, Paris © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, visite presse 30 mars 2016

L'été 2015, le Centre régional d'art contemporain Languedoc-Roussillon à Sète présenta 2716, 43795 m². Fabrice Hyber, carte blanche laissée à ce créateur pour investir les 2716 m² de cimaises comme le titre de l'exposition le laissa entendre, en une mise en perspective de 280 tableaux lecurieuxdesarts.fr/2015/07/fabrice-hyber-deroule-son-fil-rouge-poetique.html. Dans une présentation mise en scène signée Fabrice Hyber qui n'est pas sans m'évoquer celle du CRAC de Sète, l’artiste nous présente un show en solo, celui de ses toutes dernières réalisations à Sèvres, toutes des pièces uniques, sur des formes du répertoire de cette manufacture. D'une forme Decœur n°61 pour Petit chat à Confort moderne noir sur un vase créé par Pierre Charpin de 120 centimètres de haut, de Plant-Plant à Jour et Nuit ou Richesse de demain (4 000 et 70 000 euros),la magie d'Hyber nous subjuge toujours. 

PAD PARIS ART+DESIGN 2016. Addition toujours réussie pour les vingt ans de ce salon
Figure masculine. Rapa Nui, île de Pâques. Vers 1880. Hauteur 36 cm.. Ex-collection Alan Wurtzburger avant 1955 puis ex-collection du Baltimore Museum of Art, États-Unis puis Sotheby's New York 1985 © Galerie Flak - Photographie © Danièle Voirin
PAD PARIS ART+DESIGN 2016. Addition toujours réussie pour les vingt ans de ce salon
Masque Yup’ik Eskimo Delta du Yukon, Alaska 19ème siècle. Hauteur 27, 5 cm.. Ex-collection du peintre Mark Tobey (1890-1976) puis ex-collection privée, Seattle © Galerie Flak - Photographie © Danièle Voirin
PAD PARIS ART+DESIGN 2016. Addition toujours réussie pour les vingt ans de ce salon
Masque Obamba Gabon, Afrique. Début du 20ème siècle. Hauteur 40 cm. Ancienne collection Jean-Claude Andrault. Galerie Jacques Lacoste. Salon du PAD Paris Art + Design, Paris © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, visite presse 30 mars 2016

Dans une scénographie très inspirée de Jean-Louis Boulitte, Julien Flak laisse des objets anciens d'Afrique, Océanie et des Amériques envahir son stand. Mystères de l'île de Pâques et de sa statuaire en bois au regard perçant. Cérémonies rituelles et chamaniques, en Alaska, dans le Grand Nord avec un masque sous la forme d'un visage féminin anthropo-zoomorphe, figurant l'esprit du phoque. Grand masque du Gabon d'un visage peint de rouge, de noir et de blanc collecté in situ au Gabon en 1960

PAD PARIS ART+DESIGN 2016. Addition toujours réussie pour les vingt ans de ce salon
Sur la gauche, Masque Senufo / Marka. Côte d'Ivoire. Mali. 19ème siècle. Bois et métal. Hauteur 60 cm. Galerie Lucas Ratton. Salon du PAD Paris Art + Design, Paris © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, visite presse 30 mars 2016
PAD PARIS ART+DESIGN 2016. Addition toujours réussie pour les vingt ans de ce salon
Au premier plan Épingles à cheveux. Ethnie Mangbetu, Congo. Fin du 19ème - début du 20ème siècle. Ivoire. Hauteur 18 cm. 25 cm. 31 cm.. Ancienne collection française. Galerie Lucas Ratton. Salon du PAD Paris Art + Design, Paris © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, visite presse 30 mars 2016
PAD PARIS ART+DESIGN 2016. Addition toujours réussie pour les vingt ans de ce salon
Épingle à cheveux de l'ethnie Mangbetu, Congo. Fin du 19ème - début du 20ème siècle. Ivoire Hauteur : 25 cm.. Ancienne collection française © Remerciement Galerie Lucas Ratton

Masques et sculptures d'Afrique chez Lucas Ratton. Mais surtout rarissimes car fragiles et d'usage courant, très fines et taillées dans des défenses d'éléphant, des épingles à cheveux proposées par ce marchand parisien. 

PAD PARIS ART+DESIGN 2016. Addition toujours réussie pour les vingt ans de ce salon
Frederik Molenschot. Lustre CL. Floyover. 2014. Bronze, leds. H. 80 x L. 170 x l. 85 cm.. Édition limitée de 8 ex. + 4 E.A.. Stand de Carpenters Workshop Gallery. PAD Paris Art + Design, Paris © Remerciement Carpenters Workshop Gallery

Sous l'intitulé Intérieur d'un collectionneur, Carpenters Workshop Gallery dévoile les volumes d'un bel appartement avec des pièces de ses artistes les plus emblématiques Vincenzo de Colitis, Ingrid Donat, Robert Stadler ou Vladimir Kagan. Et, un lustre très aérien du néerlandais Frederik Molenschot.

D'un entretien avec l'un des participants de la section Design contemporain du PAD, installé à Paris, il apparaît que ce secteur défendu par une cinquante de marchands de part le monde, dont une trentaine répartie entre Londres et Paris, est en grande difficulté. La problématique de la TVA à 20 %, car l'objet vendu est considéré comme un objet meublant et non une oeuvre d'art, l'incite à limiter l'édition à deux ou trois exemplaires. L'émergence d'un marché du design contemporain, toujours adossé à une foire telles celles de Bâle ou de Miami actuellement, ne passerait-elle pas par la création d'une véritable foire du design contemporain ? 

Gilles Kraemer

PAD PARIS ART+DESIGN

31 mars - 3 avril 2016

Jardin des Tuileries, esplanade des Feuillants

234, rue de Rivoli (face à la rue de Castiglione)

75001 Paris

https://www.pad-fairs.com/paris/fr/

Tag(s) : #Salons et foires d'art, #Art de vivre - Lifestyle