Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Colloque international aux Beaux-Arts de Paris : L’irRESPONSABILITÉ de l’Artiste
L’irRESPONSABILITE de l’Artiste Beaux-Arts de Paris, Palais des Beaux-Arts, Paris © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 26 avril 2016
Colloque international aux Beaux-Arts de Paris : L’irRESPONSABILITÉ de l’Artiste
L’irRESPONSABILITE de l’Artiste Beaux-Arts de Paris, Palais des Beaux-Arts, Paris © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 26 avril 2016

"La question de la responsabilité – personnelle, sociale, politique – de l’artiste est, plus que jamais, centrale. Il ne se passe désormais guère de semaine sans qu’un scandale, un acte de vandalisme, une affaire de censure ou d’autocensure dans le monde de l’art ne fasse la une des journaux. Au moment où la polémique se concentre sur la sauvegarde de la liberté et de ses fondamentaux, la liberté d’expression et la liberté de création, les artistes sont souvent pris pour cible, et pris à partie, quand ils interviennent dans l’espace public, certes, mais aussi pour ce qu’ils montrent dans l’espace dit «dédié» du musée

C’est tout naturellement le devoir des Beaux-Arts de Paris que d’inviter aujourd’hui artistes et intellectuels de toutes origines et de tous horizons à réfléchir ensemble aux multiples implications de la notion de responsabilité en art. Un colloque volontairement intitulé L’irRESPONSABILITÉ de l’artiste (le titre suppose que les créateurs puissent revendiquer un statut d’exception, mais aussi que ce statut puisse être discuté…) réunira des personnalités du monde entier pour débattre, devant un large public, des enjeux considérables de l’art dans une société qui, d’une certaine manière, ne cesse de le mettre au défi. Ce débat sera ouvert, y compris naturellement dans sa forme: on n’attend pas des artistes, qui ont en partage la capacité d’inventer des réponses singulières à des questions inédites, que leur parole soit académique. La responsabilité est une notion contingente, soumise à l’évolution historique et aux dynamiques culturelles. L’artiste peut, certes, créer des îlots de résistance, mais il peut aussi se voir instrumentaliser par le pouvoir, tous les pouvoirs. Sa place, dans un espace mondialisé où les conflits se multiplient, où un marché dominant confond parfois le sens et la valeur marchande, est peut-être à redéfinir. Doit-on inventer pour l’artiste un nouveau paradigme? C’est l’une des cent questions, complexes, qui seront abordées au cours d’un colloque qui ne prétend pas épuiser son sujet, mais relancer avec audace et rigueur une réflexion dont chacun sent bien l’urgence. Le programme complet des interventions sera dévoilé courant mars. " Jean-Marc Bustamante Directeur des Beaux-Arts de Paris & Kathy Alliou coordinatrice du colloque, chef du Département du développement scientifique et culturel.

La question de la responsabilité – personnelle, sociale, politique – de l’artiste, est, plus que jamais, centrale. Il ne se passe désormais guère de semaine sans qu’un scandale, un acte de vandalisme, une affaire de censure ou d’autocensure dans le monde de l’art ne fasse la une des journaux. Les Beaux-Arts de Paris invitent, pendant 2 jours, artistes et intellectuels du monde entier, pour débattre à travers plus de cent questions, des enjeux considérables de l’art dans une société qui, d’une certaine manière, ne cesse de le mettre au défi.

mercredi 27 avril 2016

9h30 : Accueil - petit déjeuner

10h-10h15 : Ouverture par Audrey Azoulay, ministre de la Culture et de la Communication (à confirmer)

10h15-10h 30: Introduction Jean-Marc Bustamante, directeur des Beaux-Arts de Paris

10h30-11h : Olivier Christin Nous autres peintres, nous jouissons de la même licence que celle dont jouissent les poètes et les fous » (Véronèse): inquisition et autonomie de l’artiste

11h-11h30 : Luc Tuymans Intolérance

11h30-12h : Agnès Thurnauer C’est vous qui avez fait ça ?

12h-12h30 : Pascal Convert Quelle peut être la responsabilité de l’artiste à l’heure de la destruction de la mémoire ?

12h30-13h : questions / réponses intervenants de la matinée.

14h30 – 15h00 : Gerhard Merz L'individu dans l'ombre, les mains vides

15h00 – 15h45 : Peter Lewis et Lisa le Feuvre On the artist's failure

16h00 – 16h45 : Jalal Toufic Don’t go to Hell for the Sake of Finishing Watching the Film

16h 45– 17h15 : Alexandre Kazerouni La responsabilité de l’artiste face à la libéralisation culturelle dans les régimes autoritaires : le cas du marché de l’art et des musées dans les États riverains du golfe Persique  

17h15 -17h45: questions /réponses intervenants de l’après-midi

 

jeudi 28 avril 2016

9h30 : Petit déjeuner

10h – 10h30 : Joann Sfar L’Espace dialectique et le diable

10h30 – 11h00 : Fabienne Brugère La responsabilité des artistes. L’art est-il réparateur ? 11h00 – 11h30 : artiste Xu Bing

11h30 – 12h : Olivier Blanckart l’artiste Fast and Furious entre Raison d’État et Mission Impossible

12h – 12h30 : Claire Fontaine Grève humaine, entre étrangeté et responsabilité

12h30 – 13h : questions / réponses intervenants de la matinée

14h30 – 15h30 : Igor Sokologorsky, Eric Boulatov et Iouri Albert L'artiste face à la société russe

15h30 – 16h : Alberto Sorbelli Spicy Cheese

16h15-17h: Hélène Cixous et Adel Abdessemed Réponds, sable !

17h-17h30 : questions / réponses intervenants de l’après-midi.

Gilles Kraemer (remerciements service de presse)

L’irRESPONSABILITE de l’Artiste

Beaux-Arts de Paris, Palais des Beaux-Arts

13, quai Malaquais. Paris 6

entrée libre

http://www.beauxartsparis.com/fr/l-ecole

Colloque international aux Beaux-Arts de Paris : L’irRESPONSABILITÉ de l’Artiste
L’irRESPONSABILITE de l’Artiste Beaux-Arts de Paris, Palais des Beaux-Arts, Paris © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 26 avril 2016
Tag(s) : #Brèves, #Marché de l'art

Partager cet article

Repost 0