Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nazanin Pouyandeh. Les mondes renversés.
Nazanin Pouyandeh. L'inutile beauté, 2015. Huile sur toile, 220 x160 cm.. © remerciements Nazanin Pouyandeh & galerie Sator

Il y a de la miniature persane mais quoi de plus naturel chez Nazanin Pouyandeh (née en 1981 à Téhéran), de la miniature de l'Empire moghol, des rinceaux habités de fleurs et de personnages drolatiques si fréquents dans les Livres d'heures. Et aussi des démons chinois. Et des mondes, d'autres mondes, des mondes à découvrir derrière cette peinture si narrative de celle qui fréquenta l'atelier de Pat Andrea aux Beaux-Arts de Paris. Regard sur l'œuvre de Nazanin qui avait présenté deux toiles, à l'été 2015, àcentmètresducentredumonde, centre d'art contemporain dynamique de Perpignan - dommage qu'il ne soit pas assez connu - : Who's afraid of picture(s) ? 2 Le peintre et l'image. Une histoire scandaleuse

Vues de l'exposition Nazanin Pouyandeh. L'envers de l'histoire © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, galerie Vincent Sator, Paris, février 2016.
Vues de l'exposition Nazanin Pouyandeh. L'envers de l'histoire © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, galerie Vincent Sator, Paris, février 2016.
Vues de l'exposition Nazanin Pouyandeh. L'envers de l'histoire © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, galerie Vincent Sator, Paris, février 2016.
Vues de l'exposition Nazanin Pouyandeh. L'envers de l'histoire © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, galerie Vincent Sator, Paris, février 2016.
Vues de l'exposition Nazanin Pouyandeh. L'envers de l'histoire © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, galerie Vincent Sator, Paris, février 2016.

Vues de l'exposition Nazanin Pouyandeh. L'envers de l'histoire © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, galerie Vincent Sator, Paris, février 2016.

La peinture de Nazanin Pouyandeh, peut-elle provoquer apeurement par ses portes ouvertes sur un inconnu étrange mais nullement effrayant ? Qui voit-on ? Des jeunes filles, des jeunes femmes dévêtues, la belle aventure amoureuse Histoires naturelles III d'une sphynge et d'un heureux, très heureux mortel d'ailleurs, qui ne pourra que succomber à cet être mythique aux aîles d'ange ? L'on est bien loin des interrogations freudiennes mais, sait-on jamais ! Un ange - sphynge, a-t-on déjà vu ceci, une sphynge aux ailes si Fra Angelico ? Nazanin peint, peint bien, peint très bien. Elle sait l'histoire de la peinture ce que certains artistes auraient tendance à effacer de leur apprentissage ou à totalement faire abstraction. Elle nous narre de singulières histoires, entre Europe, Moyen-Orient, Inde et Chine, celle d'une fille dont les paroles se transforment en oiseaux ou en bouquet de fleurs, d'une belle nue courtisée par des hommes Greco dans un éclairage d'opéra, d'un cheval transportant dans son intérieur des bohémiens endormis nullement perturbés par un tigre s'élançant sur lui, de trois belles telles des odalisques ingresques non effarouchées par un paravent à quatre feuilles parcouru de démons chinois. Nul ressenti d'effroi, ni de surprise tellement ceci nous semble plausible si l'on se love dans les rêves de Nazanin, non ceux que Goya grava de monstres mais ceux des primitifs italiens. Un monde de douceur, de calme, d'attente, d'indolence, empli de bonté. C'est rare, très rare. Même son paysage de désolation, Jour de silence, avec cette maison en ruines, est d'espoir par le charme d'un homme musicien sur le toit. Telle la poésie peinte de Marc Chagall.

Gilles Kraemer

L'envers de l'histoire. Nazanin Pouyandeh

15 janvier - 27 février 2016

galerie Sator

8, passage des Gravilliers (10, rue Chapon) - 75003 Paris

http://www.galeriesator.com/

prix : 1 600 à 16 000 euros.

Exposition Nazanin Pouyandeh

5 février - 2 avril 2016

Centre d'art contemporain Raymond Farbos - 40 000 Mont de Marsan

Trente-sept toiles présentées. Catalogue. Texte de Vincent Delaury (confrère à L'Œil), Nazanin Pouyandeh, la porteuse d'histoires. 114 pages. 10 euros. Profitez de votre séjour à Mont de Marsan pour visiter également le musée Despiau-Wlérick.

Cette exposition sera visible dans une version différente au Centre d'art contemporain La Lune en parachute, à Épinal (14 mai - 25 juin 2016), dans le cadre du Festival des imaginales sous le titre Anésidora. Dans la mythologie grecque Pandore est la première femme. Elle est associée à la légende de la boîte de Pandore. Elle est parfois appelée Anésidora (en grec ancien Anêsidốra ou celle qui fait sortir les présents des profondeurs), en fait la Déesse de la terre qui préside à la fécondité.

Puis en Allemagne à Engen, au Städtisches Museum Engen + Galerie (30 juillet -11 septembre 2016) Nazanin Pouyandeh, L´envers de l´histoire - Die andere Seite der Erzählung"

http://cacrf.canalblog.com/

http://www.laluneenparachute.com/

http://www.engen.de/pb/engen,Lde/Startseite/Tourismus+_+Kultur/Ausstellungen_neu.html

Nazanin Pouyandeh. Les mondes renversés.









Nazanin Pouhandey © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, galerie Vincent Sator, Paris, février 2016
Détails de certaines œuvres de Nazanin Pouyandeh : L'inutile beauté, 2015; Illusions perdues, 2015; Les bohémiens en voyage, 2014; Histoires naturelles III, 2013 © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, galerie Vincent Sator, Paris, février 2016. Remerciements à Nazanin Pouyandeh & à la galerie Sator
Détails de certaines œuvres de Nazanin Pouyandeh : L'inutile beauté, 2015; Illusions perdues, 2015; Les bohémiens en voyage, 2014; Histoires naturelles III, 2013 © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, galerie Vincent Sator, Paris, février 2016. Remerciements à Nazanin Pouyandeh & à la galerie Sator
Détails de certaines œuvres de Nazanin Pouyandeh : L'inutile beauté, 2015; Illusions perdues, 2015; Les bohémiens en voyage, 2014; Histoires naturelles III, 2013 © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, galerie Vincent Sator, Paris, février 2016. Remerciements à Nazanin Pouyandeh & à la galerie Sator
Détails de certaines œuvres de Nazanin Pouyandeh : L'inutile beauté, 2015; Illusions perdues, 2015; Les bohémiens en voyage, 2014; Histoires naturelles III, 2013 © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, galerie Vincent Sator, Paris, février 2016. Remerciements à Nazanin Pouyandeh & à la galerie Sator
Détails de certaines œuvres de Nazanin Pouyandeh : L'inutile beauté, 2015; Illusions perdues, 2015; Les bohémiens en voyage, 2014; Histoires naturelles III, 2013 © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, galerie Vincent Sator, Paris, février 2016. Remerciements à Nazanin Pouyandeh & à la galerie Sator
Détails de certaines œuvres de Nazanin Pouyandeh : L'inutile beauté, 2015; Illusions perdues, 2015; Les bohémiens en voyage, 2014; Histoires naturelles III, 2013 © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, galerie Vincent Sator, Paris, février 2016. Remerciements à Nazanin Pouyandeh & à la galerie Sator

Détails de certaines œuvres de Nazanin Pouyandeh : L'inutile beauté, 2015; Illusions perdues, 2015; Les bohémiens en voyage, 2014; Histoires naturelles III, 2013 © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, galerie Vincent Sator, Paris, février 2016. Remerciements à Nazanin Pouyandeh & à la galerie Sator

Nazanin Pouyandeh. Les mondes renversés.













Exposition Nazanin Pouyandeh. Centre d'art contemporain Raymond Farbos. Mont de Marsan.
5 février - 2 avril 2016
Tag(s) : #Expositions Paris