Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 
Dorothy - Shoes © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, Paris, 14 janvier 2016

"Sa faute ? Votre faute ? Leur faute ? / Qui est donc la mère de tout cela ? C'est elle ? C'est eux ? / C'est moi ? " Dorothy - Shoes
Exposition Dorothy - Shoes. Scléroses en Plaques. ColèresS Planquées © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, Paris, 14 janvier 2016

En colèresS, Dorothy face à une maladie dont elle apprend l'existence la veille de son 33ème anniversaire ? Trop jeune ! QuelleS réactionS face à la SEP, la sclérose en plaque, cette maladie inflammatoire touchant le cerveau, les nerfs optiques et la moelle épinière ? 100 000 personnes en France en sont atteintes.

Réponse en 30 stations, trente stations de douleurs. Ou comment lutter contre cette maladie invisible, ses difficultés de vivre avec. Tenter de l'oublier. Son arme, sur ce chemin de la maladie ? Son appareil photographique. Et... son sourire, sa bonne humeur, sa joie délivrée de tous les instants. Elle est vraiment incroyable Dorothy, riant toujours. Et ses yeux si charmeurs lorsque vous parlez avec elle de "cette maladie bizarre avec des photographies pas faciles".

Vues de l'exposition Dorothy - Shoes. Scléroses en Plaques. ColèresS Planquées © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, Paris, 14 janvier 2016
Vues de l'exposition Dorothy - Shoes. Scléroses en Plaques. ColèresS Planquées © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, Paris, 14 janvier 2016
Vues de l'exposition Dorothy - Shoes. Scléroses en Plaques. ColèresS Planquées © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, Paris, 14 janvier 2016
Vues de l'exposition Dorothy - Shoes. Scléroses en Plaques. ColèresS Planquées © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, Paris, 14 janvier 2016
Vues de l'exposition Dorothy - Shoes. Scléroses en Plaques. ColèresS Planquées © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, Paris, 14 janvier 2016
Vues de l'exposition Dorothy - Shoes. Scléroses en Plaques. ColèresS Planquées © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, Paris, 14 janvier 2016
Vues de l'exposition Dorothy - Shoes. Scléroses en Plaques. ColèresS Planquées © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, Paris, 14 janvier 2016
Vues de l'exposition Dorothy - Shoes. Scléroses en Plaques. ColèresS Planquées © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, Paris, 14 janvier 2016

Vues de l'exposition Dorothy - Shoes. Scléroses en Plaques. ColèresS Planquées © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, Paris, 14 janvier 2016

De Dorothy - Shoes (née en 1979), j'avais vu ses photographies à la première Triennale de Vendôme cet été 2015. S'il y eut un artiste marquant de cette manifestation, ce fut elle, tellement les photographies de cette ancienne comédienne étaient un coup de poing. Une découverte.

Nouveau regard. Le plaisir de revoir ses photographies et de nouvelles. Des femmes qui posent pour elle, sa mère aussi. Sa mère qui s'expose nue devant l'œil objectif de sa fille, "c'est la première fois que je voyais ma mère nue". Des femmes s'offrant à son objectif, non atteintes de la SEP, se laissant photographier, en simulant toutes les souffrances & les douleurs qui sont la quotidienneté de son existence. Des Dorothy bis, des Dorothy par dizaine, par vingtaine, par trentaine, des Dorothy par substitution puisque celle-ci ne s'autoportraitise pas. Des professeur d’anglais, comédienne, analyste fonctionnel, neurologue, directrice de production, photographe, chanteuse, retraitée du corps médical, auteure comique, directrice d’association, scénographe, intervenante en ateliers d’écriture, hôtesse référente, monteuse vidéo, directrice générale, graphiste, artiste de cirque, chargée de mission gérontologie, développeuse web, psychologue, animatrice culturelle... .

Vues de l'exposition Dorothy - Shoes. Scléroses en Plaques. ColèresS Planquées et détails de trois photographies © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, Paris, 14 janvier 2016
Vues de l'exposition Dorothy - Shoes. Scléroses en Plaques. ColèresS Planquées et détails de trois photographies © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, Paris, 14 janvier 2016
Vues de l'exposition Dorothy - Shoes. Scléroses en Plaques. ColèresS Planquées et détails de trois photographies © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, Paris, 14 janvier 2016
Vues de l'exposition Dorothy - Shoes. Scléroses en Plaques. ColèresS Planquées et détails de trois photographies © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, Paris, 14 janvier 2016
Vues de l'exposition Dorothy - Shoes. Scléroses en Plaques. ColèresS Planquées et détails de trois photographies © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, Paris, 14 janvier 2016
Vues de l'exposition Dorothy - Shoes. Scléroses en Plaques. ColèresS Planquées et détails de trois photographies © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, Paris, 14 janvier 2016
Vues de l'exposition Dorothy - Shoes. Scléroses en Plaques. ColèresS Planquées et détails de trois photographies © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, Paris, 14 janvier 2016
Vues de l'exposition Dorothy - Shoes. Scléroses en Plaques. ColèresS Planquées et détails de trois photographies © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, Paris, 14 janvier 2016
Vues de l'exposition Dorothy - Shoes. Scléroses en Plaques. ColèresS Planquées et détails de trois photographies © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, Paris, 14 janvier 2016

Vues de l'exposition Dorothy - Shoes. Scléroses en Plaques. ColèresS Planquées et détails de trois photographies © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, Paris, 14 janvier 2016

Évoquer la sensation de marcher continuellement sur du coton, "avez-vous entendu le coton crisser ?", d'avoir des fourmis des jours et des jours, "ces petites bêtes ont continué à gambader toute la journée et les jours d'après", ressentir des insectes la piquer à la cheville et au mollet, d'appréhender un escalier, des difficultés d'avancer ou de courir, de marcher sans tomber, "je suis tombée. Je suis restée sur le sol, elle avait gagné.", de vivre sa sexualité, de plier ses jambes. 

Rien ne laisse deviner, en regardant ses photographies si simples, frontales, les mille difficultés du quotidien, l'invisibilité de cette maladie. Pour les ressentir & voir autrement, avec les yeux du malade, lisez les courtes phrases plaquées sous chacune d'elles, telle une explication. "Qui suis-je maintenant, moi ? Maintenant que tu es là, toi ? Tu es entrée alors que jamais je ne t'y aurais invitée, tu fauches, tu voles, tu casses tout, tu donnes ton ordre comme désordre, tu empestes l'atmosphère et en réduis l'air, tu te caches, tu feins souvent l'absence, tapie derrière mon ignorance, pour mieux surgir et te répandre."

Pas facile. Quelle simplicité dans les mots de Dorothy sans larmoyante explication. "Tu es cette tenaille qui m'entaille. / Mon aspirateur géographique, d'espaces et de distances. / Maladie, tu réduits les dimensions, les annules, les tords, et les confonds."

Gilles Kraemer

Scléroses en Plaques. ColèresS Planquées.

15 janvier - 31 mars 2016

lundi au vendredi, de 9h à 18h

Institut du Cerveau et de la Moelle épinière. Espace Edmond et Lily Safra

Hôpital La Pitié Salpétrière - Paris 13e

Tirage fine art, ragwhite Bright, 310 gr.

www.dorothy-shoes.com  www.lecurieuxdesarts.fr/2015/06/la-triennale-de-vendome-une-dynamique-irruption.html

 

Tag(s) : #Expositions Paris

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :