Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Claude Lévêque nous tape dans l'œil chez Pierre Soulages
Claude Lévêque, Le bleu de l'œil, 2015. Dispositif in situ, salle d'exposition temporaire, musée Soulages, Rodez. Entrée rabaissée, transformation de l'espace d'exposition en prisme triangulaire, partie haute des cloisons découpée et rétro-éclairée en orange pour former une ligne d'horizon au soleil couchant, lignes de néon bleu © Le Curieux des arts Antoine Prodhomme, 19 septembre 2015

Rodez, musée Soulages, présentation presse à la fin mai 2014. Cohue indescriptible de photographes, ce matin là, jouant du coude, des coudes pour approcher au plus près de Pierre Soulages (né en 1919), l'obligeant à ôter, quelques instants, ses lunettes de soleil. Presque une mêlée de rugby qui dut lui rappeler la pratique de ce sport.

Un an après, retour au musée, lors des journées du patrimoine. La végétation rampante à l'extérieur a commencé à prendre possession du jardin du Foirail (et non du forail comme lu sur un cartel) en en gommant la rudesse de sa minéralité. Dessiné et conçu par les catalans RCR Arquitectes, Gilles Trégouët architecte associé, en collaboration avec Passelac & Roques, ce musée aux bâtiments couverts d'acier Cortex, en un rappel des premières peintures et des brous de noix de l'artiste, renferme les donations qu'il a consenties, avec son épouse Colette, à sa ville natale, en 2005 et 2012. 

Vues du musée Soulages, Rodez © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 19 septembre 2015
Vues du musée Soulages, Rodez © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 19 septembre 2015
Vues du musée Soulages, Rodez © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 19 septembre 2015
Vues du musée Soulages, Rodez © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 19 septembre 2015
Vues du musée Soulages, Rodez © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 19 septembre 2015
Vues du musée Soulages, Rodez © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 19 septembre 2015
Vues du musée Soulages, Rodez © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 19 septembre 2015
Vues du musée Soulages, Rodez © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 19 septembre 2015

Vues du musée Soulages, Rodez © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 19 septembre 2015

L'accrochage, remarquable, que nous n'avions pu voir terminé lors de la présentation du 28 mai 2014, scande en sections le parcours de Pierre Soulages, depuis les quatre tableaux de son adolescence jusqu'aux toiles de l'Outrenoir. Tout est parfait, dans une présentation subtile, avec des dialogues entre travaux des différentes années. Dans la salle toute en longueur, comme la nef d'une église, consacrée aux vitraux de Conques qu'il conçut de 1986 à 1994, regardez très attentivement comment avec des rubans adhésifs noirs collés sur les plaques grandeur nature de mélaminé blanc bordées de papier kraft, les vitraux furent imaginés... .

Vues du dispositif in situ de Claude Lévêque Le bleu de l'œil, salle d'exposition temporaire, musée Soulages, Rodez © Le Curieux des arts Antoine Prodhomme, 19 septembre 2015
Vues du dispositif in situ de Claude Lévêque Le bleu de l'œil, salle d'exposition temporaire, musée Soulages, Rodez © Le Curieux des arts Antoine Prodhomme, 19 septembre 2015
Vues du dispositif in situ de Claude Lévêque Le bleu de l'œil, salle d'exposition temporaire, musée Soulages, Rodez © Le Curieux des arts Antoine Prodhomme, 19 septembre 2015
Vues du dispositif in situ de Claude Lévêque Le bleu de l'œil, salle d'exposition temporaire, musée Soulages, Rodez © Le Curieux des arts Antoine Prodhomme, 19 septembre 2015
Vues du dispositif in situ de Claude Lévêque Le bleu de l'œil, salle d'exposition temporaire, musée Soulages, Rodez © Le Curieux des arts Antoine Prodhomme, 19 septembre 2015

Vues du dispositif in situ de Claude Lévêque Le bleu de l'œil, salle d'exposition temporaire, musée Soulages, Rodez © Le Curieux des arts Antoine Prodhomme, 19 septembre 2015

Dans la salle d'exposition temporaire, un autre grand artiste de la scène artistique française est présent : Claude Lévêque. Le bleu de l'œil en référence à l'écrivain Peter Handke : " Soudain le ciel était devenu bleu. Il n'était pas seulement bleu, mais bleuissait, et bleuissait. C'était un bleuissement si délicat qu'il nous berçait de la certitude que cette délicatesse ne cesserait jamais ". Un dispositif pour lequel Claude Lévêque, comme il le souligne dans son entretien avec Heinz-Noorbert Jocks, est " plus intéressé par la sensation qui doit être à la fois physique et mentale. Je me demande comment est-ce que je peux jouer avec l'espace et le transformer au moyen de la couleur, de la lumière et de ce genre d'interférences. ". 

Dispositif tellement impressionnant que le regardeur appréhende d'y entrer, de si promener et d'aller jusqu'au bout, tellement médusé ou arrêté par ce paysage de lumière constitué de néons en zigzag - cette signature si " lévêquienne ", de lumière orangée, de deux murs dentelés -cimes de montagnes ? - se rejoignant en un angle aigu de faible ouverture. Coucher de soleil sur un paysage empli de mystère et de silence.

Comme ce silence qui règne dans toutes les salles du musée.

                                                              Gilles Kraemer (déplacement à titre strictement personnel).

         

Le bleu de l'œil. Claude Lévêque

25 avril - prolongation jusqu'au 31 octobre 2015

Musée Soulages

Jardin du Foirail

12000 Rodez

 www.musee-soulages.grand-rodez.com

 www.lecurieuxdesarts.fr/2014/08/pierre-soulags-a-rodz-le-noir-en-lumiere. html

Catalogue de l'exposition. Textes de Benoît Decron, Claude Lévêque, conversation entre Claude Lévêque et Heinz-Norbert Jocks. 88 pages. Éditions musée Soulages. Prix 22 €.

Autres interventions de Claude Lévêque dans la ville de Rodez, avec Châtiment au musée Fenaille. Et Le long couloir / Le mur aveugle dans les deux vitrines d'un magasin de la ville. 

Et bientôt, au Louvre, dans les espaces médiévaux du musée Sous le plus grand chapiteau du monde. Partie II, du 19 octobre 2015 au 25 janvier 2016. Avec le soutien de Coton Doux Paris.

http://www.cotondoux.com/

 

 

 

Claude Lévêque nous tape dans l'œil chez Pierre Soulages
Pierre Soulages © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, devant le musée Soulages, Rodez, 28 mai 2014
Tag(s) : #Expositions France

Partager cet article

Repost 0