Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des Passions littéraires françaises. La bibliothèque de Jean Bonna
exposition Jean Bonna. Passions littéraires françaises, bibliothèque de l'Arsenal, Paris © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, présentation presse, avril 2015

A la fin mars 2014, se tenait à la bibliothèque de l'Arsenal une journée d'hommage à Jean Bonna, membre d'honneur de la société d'Histoire littéraire de la France sur le thème Bibliophilie, collectionnisme et littérature française. Jean Bonna intervint sur Un parcours de bibliophilie. Le voici de retour, pour présenter quelques ouvrages de sa bibliothèque, en ce même lieu de tradition littéraire où se tint, sous ses hospices de Charles Nodier chaque dimanche soir pendant dix années, des derniers feux de la Restauration aux premières lueurs de la Monarchie de Juillet, le « salon de l'Arsenal », un des hauts lieux du romantisme.

Paraphrasant un libraire pour lequel il n'y a ni grand ni petit libraire mais des libraires, il n'y a ni grand ni petit bibliophile. Il n'y a que des bibliophiles passionnés et Jean Bonna le démontre avec cette exposition, sobrement intitulée Passions littéraires françaises, de cent vingt-deux ouvrages et lettres - Madame de Sévigné, Sade & Flaubert -, choisis par Bruno Blasselle et Vérène de Diesbach-Soultrait parmi les quelque 3 000 ouvrages de la bibliothèque de ce Genevois.

Des Passions littéraires françaises. La bibliothèque de Jean Bonna
Pierre Corneille, Horace, tragedie, Paris, 1641, édition originale dite B. In-4, reliure de l'époque en vélin souple, encadrement de filets dorés « à la Duseuil », avec les armes du cardinal de Richelieu au centre des plats. Provenance : cardinal de Richelieu ; Roger Simonet ; Lardanchet // À droite Galileo Galilei dit Galilée, Discorsi e dimostrazioni matematiche..., Leyde, Elzevier, 1638. Reliure de l'époque en maroquin rouge, dite à la fanfare, exécutée par Le Gascon. Provenance : François de Noailles ; Pierre Berès // Collection Jean Bonna © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, présentation presse, avril 2015

Qu'est-ce un livre pour un collectionneur ? « La réponse n'est pas si aisée reconnaît Jean Bonna, les livres à force d'être aimés, deviennent autre chose qu'un simple vecteur de transmission de la pensée, mais un objet, et souvent un objet infiniment précieux. ». Il tient sa préciosité de son caractère unique, de sa provenance sensible, de sa reliure. L'idéal bibliophile, la réunion d'éléments pour une parfaite quadrature du cercle. 

En voici un : Horace, tragedie de Pierre Corneille, grand auteur de théâtre classique, dans son éditon originale (1641), en reliure du temps aux armes du fondateur de l'académie Française, le cardinal de Richelieu, où Corneille fut élu en 1647. Que souhaiter de plus dans cette union parfaite de l'intérêt, de la rareté et de la beauté ! Un ouvrage essentiel de la littérature du Grand siècle, une édition originale, une reliure aux armes d'un serviteur de l'Etat participant à l'Histoire de la France qui fut son premier possesseur. L'exemplaire désirable et désiré par tout bibliophile.

Des Passions littéraires françaises. La bibliothèque de Jean Bonna
Edgar Allan Poe, Le Corbeau. The Raven. Traduction française de Stéphane Mallarmé avec illustrations par Édouard Manet. Paris, Richard Lesclide, 1875. Grand in-folio relié en maroquin noir par J.-P. Miguet en 1970. Provenance : Geneviève Mallarmée ; Jean Devray ; François Ragazzoni // Collection Jean Bonna © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, présentation presse, avril 2015

Un autre plus émouvant, plus intime, plus sensible par l'affection puisqu'il s'agit d'un exemplaire offert par un père à sa fille : Le Corbeau d'Edgar Allan Poe, illustré par Édouard Manet (1875), traduit par Stéphane Mallarmé ; le poète l'adressa d'un envoi à sa fille Geneviève, âgé de onze ans : « à Chaton / son papa / Stéphane Mallarmé ». Cette présence visible du cœur, des tumultes de la passion amoureuse, éclate sur la reliure de Servitude et grandeur militaires (1835) d'Alfred de Vigny lorsque l'écrivain l'envoie à Marie Dorval, sociétaire de la Comédie-Française, en faisant inscrire en lettres dorées le nom de celle-ci sur le premier plat de la couverture.

Les envois parlent, dévoilant les sentiments et relations amicales ou non entre l'envoyeur et le dédicataire ; la dédicace imprimée « À mon ami Gide » sur Léda ou la louange des bienheureuses ténèbres (1893) de Pierre Louÿs fut barrée par ce dernier et remplacée par « Contre mon ami André Gide / Son irréconciliable / Pierre Louÿs ». Honoré de Balzac offre Le Lys dans la vallée (1836) au docteur Nacquart, dédicataire de cette édition originale, d'un simple et si spontané envoi manuscrit comme s'il bondissait du coeur « Voilà Cher docteur / 11 juin / Honoré ». L'on a rien trouvé de plus simple, comme si l'on entendait encore la voix de l'écrivain, joignant ce geste d'offrir à la parole amicale.

 

 

 

Des Passions littéraires françaises. La bibliothèque de Jean Bonna
Jean d'Arras, La Mélusine, Lyon, Gaspard Ortuin & Pierre Schneck, s.d. [1485-1486]. In-folio. Nombreux bois gravés. Reliure en demi-parchemin. Provenance : Francesco Redi Arentino, 1658 ; Horace de Landau ; Mme Hugo Finaly ; Nicolas Rauch ; Edmée Maus ; Roland Hartmann // À droite François Villon, Le grant testament... & le petit. Son codicille..., Paris, Pierre Caron, s.d. [1495-1498]. Petit in-4. Marque de Caron sur le tire et quatre bois gravés répétés plusieurs fois. Reliure signée Chambolle-Duru en maroquin bleu nuit. Provenance : Marigues de Champ-Repus ; Eugène Paillet ; Adolphe Bordes // Collection Jean Bonna © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, présentation presse, avril 2015

L'ouvrage le plus ancien présenté ? Un incunable imprimé à Lyon (1485-1486), le premier texte littéraire imprimé en français : La Mélusine de Jean d'Arras, dont ne subsite qu'un autre exemplaire, incomplet, conservé à la BnF. Le plus récent : La Peste d'Albert Camus (1947) dans une reliure de Paul Bonnet.

 

Des Passions littéraires françaises. La bibliothèque de Jean Bonna
Geoffroy Tory, Champ fleury. Au quel est contenu Lart & Science de la deue & vraye Proportion des Lettres Attiques,....., Paris, Geoffroy Tory et Gilles Gourmont, 28 avril 1529. Petit in-folio, Cent quatorze figures gravées sur bois, treize pleines pages figurant des alphabets et une gravée d'initiales. Reliure de l'époque en veau orné à froid de plusieurs roulettes d'encadrement. Provenance : Hippolyte Destailleurs ; Maurice Loncle ; H.P. Kraus ; Otto Schäfer // À droite Luca Pacioli, Divina proportione, Venise, Paganino de Paganini de Brescia, 1er juin 1509. Grand in-4. Nombreuses figures géométriques gravées sur bois. Reliure bolononaise de l'époque // Collection Jean Bonna © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, présentation presse, avril 2015

Mon coup de cœur, un classique mais qui réunit la conjonction de trois premières fois pour l'auteur Guillaume Apollinaire, l'illustrateur André Derain avec 32 bois gravés et l'éditeur Henry Kahnweiler pour L'Enchanteur pourrissant (1909). Suivi d'un autre pour Geoffroy Tory - qui introduisit la cédille dans la typographie moderne du français - et son Champ fleury si reconnaissable à ses lettres majuscules quadrillées et proportionnées au corps humain. 

Chaque amoureux du livre possède un ex-libris, marquant sa possesion mais aussi le passage entre ses mains avant que l'ouvrage ne rejoigne, un jour, d'autres mains aimantes. Celui de Jean Bonna vous le découvrirez dicrètement caché dans le rabat du premier plat du catalogue consacré à ses livres dont il nous livre quelques pépites. 

Vous aurez reconnu Pierre Corneille & Jean Racine, Jean-Jacques Rousseau, F.M. Arouet dit Voltaire, Gustave Flaubert & Pierre Louÿs. Exposition Jean Bonna. Passions littéraires françaises, bibliothèque de l'Arsenal, Paris © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, présentation presse, avril 2015
Vous aurez reconnu Pierre Corneille & Jean Racine, Jean-Jacques Rousseau, F.M. Arouet dit Voltaire, Gustave Flaubert & Pierre Louÿs. Exposition Jean Bonna. Passions littéraires françaises, bibliothèque de l'Arsenal, Paris © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, présentation presse, avril 2015
Vous aurez reconnu Pierre Corneille & Jean Racine, Jean-Jacques Rousseau, F.M. Arouet dit Voltaire, Gustave Flaubert & Pierre Louÿs. Exposition Jean Bonna. Passions littéraires françaises, bibliothèque de l'Arsenal, Paris © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, présentation presse, avril 2015
Vous aurez reconnu Pierre Corneille & Jean Racine, Jean-Jacques Rousseau, F.M. Arouet dit Voltaire, Gustave Flaubert & Pierre Louÿs. Exposition Jean Bonna. Passions littéraires françaises, bibliothèque de l'Arsenal, Paris © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, présentation presse, avril 2015
Vous aurez reconnu Pierre Corneille & Jean Racine, Jean-Jacques Rousseau, F.M. Arouet dit Voltaire, Gustave Flaubert & Pierre Louÿs. Exposition Jean Bonna. Passions littéraires françaises, bibliothèque de l'Arsenal, Paris © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, présentation presse, avril 2015

Vous aurez reconnu Pierre Corneille & Jean Racine, Jean-Jacques Rousseau, F.M. Arouet dit Voltaire, Gustave Flaubert & Pierre Louÿs. Exposition Jean Bonna. Passions littéraires françaises, bibliothèque de l'Arsenal, Paris © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, présentation presse, avril 2015

Jean Bonna. Passions littéraires françaises

21 avril – 23 mai 2015

BnF / Bibliothèque de l'Arsenal

1, rue de Sully – 75003 Paris

mardi au dimanche, 12h à 19h

entrée libre

Internet http://www.bnf.fr/fr/la_bnf/sites/a.site_bibliotheque_arsenal.html

Catalogue : Jean Bonna. Passions littéraires françaises. Sous la direction de Bruno Blasselle, directeur de la bibliothèque de l'Arsenal & Vérène de Diesbach-Soultrait, conservateur de la bibliothèque Jean Bonna. 96 pages, 50 illustrations. Éditions BnF. Prix 30 euros.

 

Vente chez Christie's Londres Important Books and Manuscripts from the Library of Jean A. Bonna, 16 juin 2015,  http://www.christies.com/departments/books-and-manuscripts-10-1.aspx

Tag(s) : #Expositions Paris