Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FRAC Nord-Pas de Calais © Photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 2014
FRAC Nord-Pas de Calais © Photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 2014

FRAC Nord-Pas de Calais © Photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 2014

Dans la transparence que lui a conçue l'agence d'architectes Lacaton & Vassal, l'écrin de verre - serre de l'art et des jeunes pousses - du FRAC Nord-Pas de Calais fait face à la mer. Magnifique réceptacle de cette institution créée en 1982, la même année que celle de l'inauguration du musée d'art contemporain de Dunkerque voisin, l'actuel LAAC.

Cette architecture très simple, translucide, et tellement évidente, est le duplicata parfait, en des dimensions identiques - 75 m de long, 25 mètres de large et 30 mètres de haut – de la Halle AP2, l'ancien Atelier de Préfabrication 2 des chantiers navals de Dunkerque, surnommé ici « la cathédrale ». Le FRAC y est juxtaposé, collé, comme enté. La greffe visuelle a bien pris. D'un côté le plein, de l'autre le vide, le passé et le futur, la mémoire industrielle de la ville en dialogue avec l'ouverture vers l'art. Jeu de miroirs entre ces deux bâtiments. Et, à quelques mètres, par delà le canal, la digue puis la mer du Nord, le gris des cieux.

Hilde Teerlinck directrice du FRAC depuis 2006, est à la tête de cette belle et transparente vigie de l'art, inaugurée en novembre 2013. L'exposition d'ouverture Le futur commence ici permit de déployer plus de 50 œuvres de la collection sur tous les plateaux des étages, de Saâdane Afif à Lorena Zilleruelo, choisies dans une collection de 1500 œuvres d'art et de design.

 

Qui dit FRAC sous-tend conservation et exposition temporaire in-situ ou hors les murs. La démarche de celui du Nord-Pas de Calais est toute autre, Hilde Teerlink ayant souhaité que certaines œuvres restent dans une semi-demeure, « comme un signal, une intervention que l'on a plaisir à revoir au même endroit », entrant en résonance avec les expositions temporaires. D'où cette proposition dite Appendice. Œuvres semi-permanentes.

Art, avec une installation semi-pérenne de Latifa Echakhch prévue pour trois années, allant vers sa fin évanescente A chaque stencil une révolution, avec cette salle aux murs tapissés de papier carbone dont les coulures, de moins en moins actives, laissent encore quelques traces bleutées au sol (se rendre plutôt au palazzo Grassi pour une intervention similaire juste mise en place par Latifa, ce printemps 2014, dans le cadre de l'exposition L'illusione della luce ; c'est plus visuel et prégnant dans le ressenti du pouvoir des stencils diffuseurs et porteurs des mots, l'œuvre y vit alors que celle de Dunkerque a perdu tout pouvoir évocateur).

Mobilier très architecturé issu des collections du FRAC avec le Café Module # 3 et Beautiful Curtain #1 du duo des designers suisses Sabina Lang / Daniel Baumann aux réminiscences très De Stijl. 

Constellations, FRAC Nord-Pas de Calais © Photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 2014
Constellations, FRAC Nord-Pas de Calais © Photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 2014
Constellations, FRAC Nord-Pas de Calais © Photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 2014

Constellations, FRAC Nord-Pas de Calais © Photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 2014

Au rez de chaussée des œuvres emblématiques et de nouvelles acquisitions dialoguent en Constellations, certaines œuvres faisant directement référence à l'univers, d'autres, à première vue qu'indirectement telle celle de Bouchra Khalili dont Constellations fig. 7 et fig. 8 représentent le cheminement terrestre entre Utrecht et Beni-Mella, Istanbul et Al Fashi. Hilde Teerlinck précise que « la constellation est construite de lignes imaginaires que l'on tire entre les étoiles, donc c'est au visiteur de s'approprier les œuvres et de créer des connexions entre elles ». Pour nous accueillir, posée au sol, Per purificare le parole, la grande terre cuite et acier d'une étoile, figure spatiale de Gilberto Zorio - comme un rappel de la prochaine exposition consacrée à l'arte povera - en résonance avec deux photographies d'Hirshi Sugimoto si reconnaissables à cette fusion de noir et de gris, entre ciel et mer dans une intemporalité poétique et les six photographies Lunagram de Lisa Oppenheim dont les quartiers de la Lune renvoient au grand disque en aluminium d'Ann Veronica Janssens. Et, dans cette spatialité apparaît la cosmologie si surréaliste de Panamarenko, son vaisseau Verti-vortex.

 

Nouvelle génération, FRAC Nord-Pas de Calais © Photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 2014
Nouvelle génération, FRAC Nord-Pas de Calais © Photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 2014
Nouvelle génération, FRAC Nord-Pas de Calais © Photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 2014
Nouvelle génération, FRAC Nord-Pas de Calais © Photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 2014

Nouvelle génération, FRAC Nord-Pas de Calais © Photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 2014

Nouvelle génération fait la part belle à la photographie. Photographies disposées l'une à côté de l'autre, une façon de provoquer des dialogues entre elles, comme dans une chambre d'adolescent dans laquelle un poster succède à un autre poster, comme des strates du déroulé des émotions et du vécu de quelques années. Un dialogue inter-générationnel avec en ouverture l'œil du poète et de l'éternel jeunesse de Robert Doisneau : Les frères, rue du docteur Lecène. 1934 quand même !!! Ou de l'École, rue Buffon, 1956. Chapeau bas devant l'artiste ; à côté de lui, Victor Boullet, Anne Collier, Torbjørn Rødland ou Martine Stig n'ont qu'à bien se tenir. Au milieu une voiture, Close, une très belle voiture, la Jaguar de Frederik van Simaey, sans porte si ce ne sont les poignées, œuvre frustrante et curieuse, signe d'une incommunicabilité. Attention à ne pas devenir capricieux et irascible comme un enfant privé d'un jouet dont il ne peut se servir et ne transformez pas vos rêves en réalité comme le fit le britannique Ryan Gander en inventant une groupe musical Pearl Gray. Ou devenez musicien en marchant sur un tapis activant une bande son constituée de bips et provoquant un allumage alterné de lampes selon Angela Bulloch et son installation multimédia interactive Grandstand and the Marxist Myth.

Mais, rien ne vous empêche de porter vos rêves, en regardant par les grandes baies vitrées, vers la mer du Nord... .

Constellations

17 mai – 31 août 2014

Nouvelle génération

17 mai – 31 décembre 2014

FRAC Nord-Pas de Calais

503, avenue des Bancs de Flandre

59140 Dunkerque

Internet : www.fracnpdc.fr

 

Prochaine exposition :

Latin lovers – De l'Arte povera dans la collection du Frac Nord-Pas de Calais. Hommage à Jean Hoet, ancien directeur du musée d'Art contemporain de Gand (SMAK). 10 septembre – 18 janvier 2015

 

Pour compléter votre connaissance des collections de ce FRAC, lecture des 3 indispensables tomes 1983-1990 / 1991-2000 / 2001-2010 consacrés à la riche collection de ce fonds régional d'art contemporain, Textes de Gérard Durozoi. Yves Brochard et Filip Luyckx entre autres. 25 euros chacun.

 

 

 

Entrée du LAAC © Photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 2014
Entrée du LAAC © Photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 2014

Traversez la rue et vous voici au LAAC ou Lieu d'Art et d'Action Contemporaine où se tient l'exposition L'Aventure d'une passion (12 avril - 19 octobre 2014) consacrée à la belle histoire de Gilbert Delaine qui créa ce musée d'art contemporain à Dunkerque. Seule la passion pouvait guider Gilbert Delaine, une démarche incroyable et difficilement réalisable aujourd'hui.

Latifa Echakhch © Annik Wetter
Latifa Echakhch © Annik Wetter

Prix Marcel Duchamp 2013, Latifa Echakhch présentera un projet spécifique au Centre Pompidou, du 8 octobre 2014 au 26 janvier 2015.

Tag(s) : #Expositions France

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :