Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hôtel Lutetia, Paris, présentation presse lundi 12 mars 2014 © Photographie Gilles Kraemer

Hôtel Lutetia, Paris, présentation presse lundi 12 mars 2014 © Photographie Gilles Kraemer

L’hôtel Lutetia vient de fermer ses portes le 14 avril pour une durée de 3 ans pour une rénovation totale. Cette institution de la rive gauche, supportant vaillamment son siècle, puisqu'elle ouvrit ses portes en 1910, méritait d'importants travaux aussi bien d'intérieur que d'extérieur où des filets visibles empêchent les chutes de pierres du balcon filant.

Comme pour l'hôtel de Crillon ou Le Plaza Athénée l'année dernière, c'est devenu une règle intéressante... financièrement de vendre son contenu aux enchères avant travaux. Les grands et mythiques hôtels font toujours rêver et chacun est prêt à acheter une table ou une chaise, à n'importe quel prix. Le nouveau propriétaire du Lutetia n'y faillit pas, gardant cependant quelques pièces qui seront réintégrés dans le futur palace tels trois des quatre Signaux de Takis. Pour le 4e, Fleur Cosmique, comptez 20 000 à 30 000 euros.

Étude choisie, celle de Pierre Bergé, qui résida dans la suite 608 de cet hôtel pendant une dizaine d'années. Au marteau, Antoine Godeau, de Pierre Bergé & Associés et Pierre-Guilhem Métayer. 

Hôtel Lutetia, Paris, présentation presse lundi 12 mars 2014 © Photographies Gilles Kraemer
Hôtel Lutetia, Paris, présentation presse lundi 12 mars 2014 © Photographies Gilles Kraemer
Hôtel Lutetia, Paris, présentation presse lundi 12 mars 2014 © Photographies Gilles Kraemer
Hôtel Lutetia, Paris, présentation presse lundi 12 mars 2014 © Photographies Gilles Kraemer
Hôtel Lutetia, Paris, présentation presse lundi 12 mars 2014 © Photographies Gilles Kraemer

Hôtel Lutetia, Paris, présentation presse lundi 12 mars 2014 © Photographies Gilles Kraemer

Six jours seront nécessaires pour disperser les 3000 lots d'œuvres d'art et mobilier et les 700 lots de vins et alcools, auxquels se rajouteront les matériels d'hôtellerie et de restauration. Estimation de la vente : entre 1, 5 et 2 millions d'euros. Hésiterez-vous entre la Romanée-Conti 1989 à 6 000 / 7 000 euros ou le Pétrus 1990 à 2 200 / 2 400 euros ? Je préfère neuf Vendanges tardives de chez Lorentz à 125 / 140 euros.

Alors, si vos moyens ne vous permirent pas de dîner au restaurant Le Paris ni de dormir dans  l'une des 231 chambres et suites, poussez aujourd'hui la porte tambour pour visiter cet établissement dans lequel le Général passa sa nuit de noce, qui fut le quartier général du Service de renseignements et du contre-espionnage de l'état-major allemand puis le lieu où furent accueillis, d'avril à août 1945, de nombreux rescapés des camps de concentration nazis.

 

Hôtel Lutetia, Paris, présentation presse lundi 12 mars 2014 © Photographies Gilles Kraemer
Hôtel Lutetia, Paris, présentation presse lundi 12 mars 2014 © Photographies Gilles Kraemer
Hôtel Lutetia, Paris, présentation presse lundi 12 mars 2014 © Photographies Gilles Kraemer
Hôtel Lutetia, Paris, présentation presse lundi 12 mars 2014 © Photographies Gilles Kraemer

Hôtel Lutetia, Paris, présentation presse lundi 12 mars 2014 © Photographies Gilles Kraemer

Mémoire vivante de ce lieu attitré des artistes et des écrivains - l'établissement fut fréquenté par Samuel Beckett, Saint-Exupéry, André Malraux, Albert Cohen qui y écrivit Belle du seigneur, André Gide, Juliette Greco, Boris Vian, Picasso - : l'homme aux clefs d'or, Jean-Luc alias Bouboule, quarante-quatre ans de maison. Troisième chef concierge de cet hôtel depuis sa création, prenant aujourd'hui sa retraite, il se souvient de ce lieu de rencontres incroyables et improbables.

Souhait le plus fou d'un des habitués de l'hôtel : faire livrer en vingt-quatre heures 80 tartes Poilâne en Californie pour un anniversaire. Pari tenu. Souvenir le plus émouvant : Isabelle Huppert, la première à signer son livre d'or et la dernière à y apposer sa signature. Souvenir le plus personnel : une sculpture, réalisée avec des clefs, offerte par Philippe Hiquily pour son anniversaire. Vous n'en saurez pas plus. 

Hôtel Lutetia, Paris, présentation presse lundi 12 mars 2014 © Photographies Gilles Kraemer
Hôtel Lutetia, Paris, présentation presse lundi 12 mars 2014 © Photographies Gilles Kraemer
Hôtel Lutetia, Paris, présentation presse lundi 12 mars 2014 © Photographies Gilles Kraemer
Hôtel Lutetia, Paris, présentation presse lundi 12 mars 2014 © Photographies Gilles Kraemer

Hôtel Lutetia, Paris, présentation presse lundi 12 mars 2014 © Photographies Gilles Kraemer

Lot n°1 : Torse, une sculpture de César pour 30 000 / 40 000 euros. Dernier lot, le n° 4654, trois bouteilles de Marc de Bourgogne pour 15 / 20 euros. Et, entre, le mobilier de la suite décorée par Fernando & Humberto Campana avec sa moquette à 4 000 / 6 000 euros, celui de la suite d'Arman aux meubles ... pourquoi pas … faits de violons et d'étuis tronçonnés ! La suite la plus pertinente : la 711 ou suite Eiffel, avec sa chambre en mezzanine, meublée d'un mobilier en inox de Guillaume Piéchaud ; craquez pour le bureau araignée et sa chaise requin à 10 000 / 15 000 euros. Dans cet inventaire ajoutez un canapé confortable deux places gondole et son fauteuil dans le style 1930 à 300 / 500 euros ou, provenant  du salon Saint-Germain, une paire de fauteuils corbeille style Art déco à 300 / 400 euros.

 

Hôtel Lutetia, Paris, présentation presse lundi 12 mars 2014 © Photographies Gilles Kraemer
Hôtel Lutetia, Paris, présentation presse lundi 12 mars 2014 © Photographies Gilles Kraemer

Hôtel Lutetia, Paris, présentation presse lundi 12 mars 2014 © Photographies Gilles Kraemer

Pour fêter vos achats, le vin de Champagne s'impose. Six bouteilles de brut Taittinger, cuvée Lutetia, 2006, à 200 / 300 euros, frappées dans un seau en métal argenté, gravé Paris de la maison Christofle à 150 / 200 euros et bues dans six flutes en Baccarat à 300 / 500 euros. Ou peut-être plus. Face à la nostalgie, les enchères ne se maîtrisent pas.

En partant, regardez la boîte aux lettres en bois et laiton doré (100 / 150 euros) et endormez-vous dans une parure de lit brodée Lutetia, encore dans son emballage (60/100 euros). 

Hôtel Lutetia, Paris, présentation presse lundi 12 mars 2014 © Photographies Gilles Kraemer
Hôtel Lutetia, Paris, présentation presse lundi 12 mars 2014 © Photographies Gilles Kraemer
Hôtel Lutetia, Paris, présentation presse lundi 12 mars 2014 © Photographies Gilles Kraemer

Hôtel Lutetia, Paris, présentation presse lundi 12 mars 2014 © Photographies Gilles Kraemer

Lutetia

45, boulevard Raspail

Expositions et ventes sur place

 

Expositions publiques : jeudi 15 au dimanche 18 mai 2014, de 10h à 18h

Ventes : lundi 19 au jeudi 22 mai pour les objets d'art et le mobilier, vendredi 23 mai pour les matériels d'hôtellerie et de restauration, samedi 24 mai pour les vins et alcools

 

Internet : vente-lutetia.com

Tag(s) : #Marché de l'art