Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Peter Downsbrough © Photographies Gilles Kraemer, présentation presse, 28 février 2014, M.R.A.C. de Sérignan
Peter Downsbrough © Photographies Gilles Kraemer, présentation presse, 28 février 2014, M.R.A.C. de Sérignan

Peter Downsbrough © Photographies Gilles Kraemer, présentation presse, 28 février 2014, M.R.A.C. de Sérignan

Peter Downsbrough (né en 1940), avait participé au Musée régional d'art contemporain Languedoc-Roussillon de Sérigan (M.R.A.C.) à l'exposition collective : Entre-deux, réflexion sur le visible, vide et temps en 2013. A lui aujourd'hui, d'investir ce beau lieu en commençant par l'extérieur du musée puis, dans l'entrée avec deux propositions : ENCORE, LA, LA, l'une en face de l'autre, dans une autre temporalité que les espaces de cette institution. Ces deux pièces nous guident et nous conduisent vers l'exposition.

 

Vocabulaire réduit, épuré et mesuré dans une multitude de propositions qui ne cessent de se réinventer et de se réinterroger entre elles, voici les caractéristiques de cet homme si discret et peu loquace dans la présentation de son travail. D'une grande modestie, il s'efface devant son œuvre ! Son vocabulaire est très simple : lié à l'espace, son travail se nourrit de lignes et de mots, les mots étant des signes visuels utilisés dans l'espace et des signes évoquant l'avancement.

 

 

Peter Downsbrough. AND HERE, AS, OR, SET, four corner piece, 2013. Sculpture en quatre parties. Courtesy Galerie Martine Aboucaya, Paris. © Peter Downsbrough and Artists Rights Society (ARS), New York

Peter Downsbrough. AND HERE, AS, OR, SET, four corner piece, 2013. Sculpture en quatre parties. Courtesy Galerie Martine Aboucaya, Paris. © Peter Downsbrough and Artists Rights Society (ARS), New York

Peter Downsbrough. Sans-titre, Brussels 1996. Photographie noir et blanc. Courtesy Galerie Martine Aboucaya, Paris. © Peter Downsbrough and Artists Rights Society (ARS), New York

Peter Downsbrough. Sans-titre, Brussels 1996. Photographie noir et blanc. Courtesy Galerie Martine Aboucaya, Paris. © Peter Downsbrough and Artists Rights Society (ARS), New York

Dans une volonté de présenter plusieurs expositions dans l'exposition, Hélène Audiffren, directrice du M.R.A.C. et commissaire de l'exposition a souhaité que les différentes facettes de l'artiste soient présentes avec des sculptures, des photographies, des vidéos, des livres. Tout l'Œuvre de Downsbrough, fait de démarches différentes, est une dialogue entre les multiples propositions de cet homme protéiforme. Ainsi, des photographies représentant des villes étasuniennes ou européennes commercent avec l'immense mur sur lequel il a plaqué SET APPART..., en une scansion de mots coupés, de mots utilisés en miroir car écrits à l'envers, des mots qui deviennent des objets. Mots aussi bien français qu'anglais, tout se mêle. Les quarante-deux mètres de SET APPART... nous obligent à une interrogation selon les points de vue où l'on se trouve, tout au long de notre déplacement dans cette immense salle, presque infinie. Cet espace qu'il structure se retrouve dans ses photographies, rarement de format vertical, des compositions frontales dans un jeu de plusieurs plans et des coupures visuelles. Dans un beau cabinet de dessins qui ferait rêver tout amateur, dans cette semi obscurité enveloppante nécessaire aux œuvres sur papier, une sélection de ses livres d'artiste – déjà 101 – ainsi que des estampes est présentée.

 

Changement total dans la grande salle du haut montrant ses nouveaux champs d'appropriation. Il n'y a plus rien sur les murs. Au milieu de la pièce, la proposition très radicale AN, HERE, AS, OR, SET éclatée en quatre sculptures dans un sous-titre indicatif four corner piece. En quelques lignes, sa sculpture / sculptures, d'une grande force, dessine un volume dans l'espace, comme si ce dernier devenait lui même une sculpture. Une monumentalité faite de ce presque rien et de cet impalpable, dans cette épure si brancusienne, avec cette prégnance de la ligne, rien que la ligne, une proposition magistrale pensée pour le M.R.A.C.. Ailleurs, il installe des tubes métalliques tombant du plafond et effleurant le sol et pose ses mots  découpés HORS, DE, DE.

 

Sculptant l'impalpable de ces mots lumineux, Peter Downsbrough dynamise notre regard sur l'espace dont il a pris possession en modifiant et interpellant notre appréhension face à son œuvre.

 

Peter Downsbrough. Sans-titre, Antwerp 2003. Photographie noir et blanc. Courtesy Galerie Martine Aboucaya, Paris. © Peter Downsbrough and Artists Rights Society (ARS), New York

Peter Downsbrough. Sans-titre, Antwerp 2003. Photographie noir et blanc. Courtesy Galerie Martine Aboucaya, Paris. © Peter Downsbrough and Artists Rights Society (ARS), New York

Exposition Peter Downsbrough au M.R.A.C. de Sérignan © Photographies Gilles Kraemer, présentation presse, 28 février 2014, M.R.C.A de Sérignan
Exposition Peter Downsbrough au M.R.A.C. de Sérignan © Photographies Gilles Kraemer, présentation presse, 28 février 2014, M.R.C.A de Sérignan
Exposition Peter Downsbrough au M.R.A.C. de Sérignan © Photographies Gilles Kraemer, présentation presse, 28 février 2014, M.R.C.A de Sérignan
Exposition Peter Downsbrough au M.R.A.C. de Sérignan © Photographies Gilles Kraemer, présentation presse, 28 février 2014, M.R.C.A de Sérignan

Exposition Peter Downsbrough au M.R.A.C. de Sérignan © Photographies Gilles Kraemer, présentation presse, 28 février 2014, M.R.C.A de Sérignan

Peter Downsbrough

1er mars - 11 juin 2014

Musée Régional d’Art Contemporain Languedoc-Roussillon

146, avenue de la plage - 34410 Sérignan

 

Tag(s) : #Expositions France

Partager cet article

Repost 0