Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Guéroult du Pas, Cartes, plans et vues des digues que le roi a fait construire sur la Loire en Forez, vers 1714, recueil in-folio avec un frontispice allégorique figurant un passage de la Loire et douze vues aquarellées. L'ouvrage est relié aux armes et pièces d'armes de Louis XIV (adjugé 50 000 euros sur estimation de 30 000 / 40 000 €)

Guéroult du Pas, Cartes, plans et vues des digues que le roi a fait construire sur la Loire en Forez, vers 1714, recueil in-folio avec un frontispice allégorique figurant un passage de la Loire et douze vues aquarellées. L'ouvrage est relié aux armes et pièces d'armes de Louis XIV (adjugé 50 000 euros sur estimation de 30 000 / 40 000 €)

Commencée dans les années 1930, cette bibliothèque réunit 148 ouvrages parmi les plus significatifs de l’histoire de l’architecture occidentale, de Vitruve à Ledoux, de Leon Battista Alberti (1404-1472) à Zonca dans un ordre alphabétique et de 1485 aux premières années de l'Empire pour leur année de parution.

La qualité des exemplaires qui la composent, la plupart inconnus ou oubliés du marché de la bibliophilie, lui confère un caractère exceptionnel. Depuis la dispersion de la bibliothèque de l'architecte Fernand Pouillon (ventes du 18 juin 1987, 1er mai 1985 et 1er juillet 1986, experts Claude Guérin et Dominique Courvoisier), un tel ensemble n’avait été proposé aux enchères. Le qualificatif d'exceptionnel, trop souvent usité, mais nullement usurpé dans le cas présent, s'applique à ces ouvrages que nous avons pu voir, tous dans une parfaite condition, alors que le plus souvent les livres d'architecture, donc instruments de travail, ont souffert d'une manipulation quotidienne.

François Cojannot dans la préface de l'imposant et important catalogue souligne que « l'architecture ne saurait être entendue au sens restrictif d'art de concevoir, de bâtir et d'orner un édifice, car elle déborde largement sur l'urbanisme, le génie civil et militaire, l'hydraulique, l'art des jardins, les fêtes publiques et privées, le décor intérieur et l'ameublement, entre autres ».

 

 

Leon Battista Alberti. De re aedificatoria. Florence, 1485, in-folio. Reliure du XVIIIe siècle. Édition princeps rare, il s'agit certainement du premier livre d'architecture imprimé. Cet exemplaire fut abondamment annoté en latin, à la sanguine, par une main de la première moitié du XVIe siècle. Faisant preuve d'un esprit attentif et critique, l'annotateur formule des appréciations personnelles, n'hésitant pas à s'adresser à l'auteur d'une façon empreinte de familiarité toute rhétorique et humaniste. Certaines des pages contiennent des figures géométriques illustrant graphiquement le texte (adjugé 280 000 euros sur estimation de 40 0 000 / 60 000 €)
Leon Battista Alberti. De re aedificatoria. Florence, 1485, in-folio. Reliure du XVIIIe siècle. Édition princeps rare, il s'agit certainement du premier livre d'architecture imprimé. Cet exemplaire fut abondamment annoté en latin, à la sanguine, par une main de la première moitié du XVIe siècle. Faisant preuve d'un esprit attentif et critique, l'annotateur formule des appréciations personnelles, n'hésitant pas à s'adresser à l'auteur d'une façon empreinte de familiarité toute rhétorique et humaniste. Certaines des pages contiennent des figures géométriques illustrant graphiquement le texte (adjugé 280 000 euros sur estimation de 40 0 000 / 60 000 €)

Leon Battista Alberti. De re aedificatoria. Florence, 1485, in-folio. Reliure du XVIIIe siècle. Édition princeps rare, il s'agit certainement du premier livre d'architecture imprimé. Cet exemplaire fut abondamment annoté en latin, à la sanguine, par une main de la première moitié du XVIe siècle. Faisant preuve d'un esprit attentif et critique, l'annotateur formule des appréciations personnelles, n'hésitant pas à s'adresser à l'auteur d'une façon empreinte de familiarité toute rhétorique et humaniste. Certaines des pages contiennent des figures géométriques illustrant graphiquement le texte (adjugé 280 000 euros sur estimation de 40 0 000 / 60 000 €)

Vitruve (Marcus Vitruvius Pollio, dit). L. Vitruuii Pollionis de architectura libri decem. Venise, Christophorus de Pensis (?), 13 nov. 1495, in-folio. Reliure de l’époque en veau brun estampé à froid sur ais de bois. Seconde édition, très rare, du De architectura. Ce texte connut trois éditions incunables, toutes introuvables aujourd’hui. Cet exemplaire appartint au Metropolitan Museum of Art, department of prints, New York (avec son cachet Metropolitan duplicate, 10/07) (adjugé 100 000 euros sur estimation de 70 000 / 90 000 €)

Vitruve (Marcus Vitruvius Pollio, dit). L. Vitruuii Pollionis de architectura libri decem. Venise, Christophorus de Pensis (?), 13 nov. 1495, in-folio. Reliure de l’époque en veau brun estampé à froid sur ais de bois. Seconde édition, très rare, du De architectura. Ce texte connut trois éditions incunables, toutes introuvables aujourd’hui. Cet exemplaire appartint au Metropolitan Museum of Art, department of prints, New York (avec son cachet Metropolitan duplicate, 10/07) (adjugé 100 000 euros sur estimation de 70 000 / 90 000 €)

Domenico Fontana, Della trasportatione dell'obelisco vaticano e delle fabriche di Nostro Signore papa Sisto V..., Rome, 1590, in-folio (adjugé 38 000 euros sur estimation de 15 000 / 18 000 €)
Domenico Fontana, Della trasportatione dell'obelisco vaticano e delle fabriche di Nostro Signore papa Sisto V..., Rome, 1590, in-folio (adjugé 38 000 euros sur estimation de 15 000 / 18 000 €)

Domenico Fontana, Della trasportatione dell'obelisco vaticano e delle fabriche di Nostro Signore papa Sisto V..., Rome, 1590, in-folio (adjugé 38 000 euros sur estimation de 15 000 / 18 000 €)

Pour évoquer l'un des événements majeurs de la Rome papale du cinquecento, plongez vous dans l'ouvrage de l'architecte Domenico Fontana, Della trasportatione dell'obelisco vaticano e delle fabriche di Nostro Signore papa Sisto V..., Rome, 1590, in-folio, dans lequel il relate le déplacement de l'obélisque d'Héliopolis - transféré à Rome en l'an 37 – du ras de l'abside de Saint-Pierre au centre de la place soit 250 mètres. Douze planches gravées par Natale Bonifacio évoque cette opération qui se déroula en 1586, nécessitant 900 hommes, 140 chevaux et 40 cabestans. Ceci rappelle le voyage de l'obélisque de Louxor, depuis son abattage en octobre 1831 en Égypte jusqu'à son érection le 25 octobre 1836 sur la place de la Concorde à Paris. Cet incroyable voyage est évoqué dans une exposition venant de commencer au Musée national de la Marine (12 février – 6 juillet 2014) ; cet ouvrage n'y est pas présenté. 

[…] Entrée de Charles IX à Paris... Avec le couronnement de tres-haute tres illustre & tres excellente Princesse Madame Elizabet d'Autriche..., Paris, 1572-157, in-4 relié vélin blanc du temps. Cette première édition de ce « Livre de fêtes », agrémenté de 16 bois gravés représentant des architectures éphémères, décrit les festivités organisées par la ville de Paris en l'honneur du couple royal (adjugé 32 000 euros sur estimation de 20 000 / 30 000 €)

[…] Entrée de Charles IX à Paris... Avec le couronnement de tres-haute tres illustre & tres excellente Princesse Madame Elizabet d'Autriche..., Paris, 1572-157, in-4 relié vélin blanc du temps. Cette première édition de ce « Livre de fêtes », agrémenté de 16 bois gravés représentant des architectures éphémères, décrit les festivités organisées par la ville de Paris en l'honneur du couple royal (adjugé 32 000 euros sur estimation de 20 000 / 30 000 €)

Giovanni Battista Piranesi. Collection de 21 ouvrages Rome, 1748-1780 en 15 volumes in-folio, soit 829 estampes en tirage romain, reliés du temps par leur premier amateur (adjugé 500 000 euros sur estimation de 600 000 / 800 000 €)

Giovanni Battista Piranesi. Collection de 21 ouvrages Rome, 1748-1780 en 15 volumes in-folio, soit 829 estampes en tirage romain, reliés du temps par leur premier amateur (adjugé 500 000 euros sur estimation de 600 000 / 800 000 €)

Pour les estimations, elles vont de 1 200 € (Sacre et couronnement de Louis XVI..., 1775, in-8, reliure du temps en maroquin rouge aux armes de France à 600 000 / 800 000 € pour la collection de 21 ouvrages Rome, 1748-1780, de Giovanni Battista Piranesi (1720-1778) en 15 volumes in-folio, soit 829 estampes en tirage romain, qui furent reliés du temps par leur premier amateur Charles-Nicolas Duclos-Dufresnoy. Cette estimation est largement justifiée pour cet ensemble dans un état de conservation exceptionnel et vraisemblablement unique. Gardez cependant 120 000 / 160 000 € pour l'album in-folio (630 x 485 mm) Recueil des plans, élévations et vues du château de Petit-Bourg, 1730, demeure appartenant au duc d'Antin (surintendant des Bâtiments du roi) dans laquelle Louis XV et Marie Leczinska firent de fréquents séjours. Les 25 dessins aquarellés par Jean Chaufourier (1675-1757) représentent des vues du château, des appartements et de leurs éléments décoratifs et des jardins. L'un figure  l'arrivée de Louis XV dans cette demeure.

Jean Chaufourier. Recueil des plans, élévations et vues du château de Petit-Bourg. 1730, in-folio. Reliure maroquin rouge de l’époque. Le plus précieux des albums réalisés pour le duc d’Antin (1665-1736). Il représente le château de Petit-Bourg, domaine surplombant la Seine en vue de la forêt de Sénart, érigé sur les plans de Pierre Cailleteau (1655-1724), dit Lassurance avec 25 dessins aquarellés par Jean Chaufourier (120 000 / 160 000 €)
Jean Chaufourier. Recueil des plans, élévations et vues du château de Petit-Bourg. 1730, in-folio. Reliure maroquin rouge de l’époque. Le plus précieux des albums réalisés pour le duc d’Antin (1665-1736). Il représente le château de Petit-Bourg, domaine surplombant la Seine en vue de la forêt de Sénart, érigé sur les plans de Pierre Cailleteau (1655-1724), dit Lassurance avec 25 dessins aquarellés par Jean Chaufourier (120 000 / 160 000 €)

Jean Chaufourier. Recueil des plans, élévations et vues du château de Petit-Bourg. 1730, in-folio. Reliure maroquin rouge de l’époque. Le plus précieux des albums réalisés pour le duc d’Antin (1665-1736). Il représente le château de Petit-Bourg, domaine surplombant la Seine en vue de la forêt de Sénart, érigé sur les plans de Pierre Cailleteau (1655-1724), dit Lassurance avec 25 dessins aquarellés par Jean Chaufourier (120 000 / 160 000 €)

Claude-Nicolas Ledoux. L’Architecture considérée sous le rapport de l’art, des mœurs et de la législation..., tome premier. Paris, 1804, in-folio dans une reliure de l’époque signée Rosa. Cette édition originale, dédiée à l'empereur de toutes les Russies, est une une synthèse de l'œuvre et de la pensée de l’un des architectes majeurs du XVIIIe siècle autour de son utopie de la ville de Chaux (40 000 / 60 000 €)

Claude-Nicolas Ledoux. L’Architecture considérée sous le rapport de l’art, des mœurs et de la législation..., tome premier. Paris, 1804, in-folio dans une reliure de l’époque signée Rosa. Cette édition originale, dédiée à l'empereur de toutes les Russies, est une une synthèse de l'œuvre et de la pensée de l’un des architectes majeurs du XVIIIe siècle autour de son utopie de la ville de Chaux (40 000 / 60 000 €)

Informations pratiques :

Bibliothèque d'architecture d'un amateur. De Vitruve à Ledoux

 

Vente jeudi 6 mars 2014 à 15h00 à l'hôtel Meurice, 228 rue de Rivoli – Paris

 

Expert : Bertrand Meaudre, librairie Lardanchet, Paris. Tél.01 42 66 68 32

Commissaire-priseur : Jérôme Delcamp, étude ALDE. Tél. 01 45 49 09 24

 

Exposition privée sur r.d.v. à la librairie Lardanchet, 100 rue du Faubourg St-Honoré - 75008 Paris, du 5 au 24 février

Expositions publiques à la librairie Lardanchet, du 25 février au 3 mars de 10h à 13h et de 14h à 17h30. Le 4 mars de 10h à 13h et de 14h à 16h. Et à l’hôtel Meurice, jeudi 6 mars de 10h à 13h

 

Catalogue : 148 numéros, 274 pages, presque 2 kilos !

 

Grand succès pour cette vente. Estimée entre 2, 5 et 3;5 millions d'euros, le total frais inclus s'est élevé à 4 536 250 €.

Sept préemptions ont marqué la grande réceptivité des institutions.

 

Le château de Versailles s'est porté acquéreur pour 30 000 euros (estimation 30 000 / 40 000 €) d'un Recueil de 16 planches aquarellées figurant Marly et Saint-Germain, vers 1690-1699 et pour 21 000 euros (estimation 2 000 / 3 000 €) d'un Recueil de 20 plans manuscrits aquarellés, et 16 plans gravés dus à l'architecte Pierre Patte ainsi qu'à d'autres dessinateurs parmi lesquels Jean Barltelot, vers 1750.

 

Le Centre des monuments nationaux acquiert pour 100 000 euros (estimation 70 000 / 90 000 €) un Recueil des vues et plans, carte générale et particulière du château et seigneurie d'Oyron..... , 1713. Situé au nord des Deux-Sèvres et édifié à partir du XVIe siècle, ce château est géré par ce Centre.

 

La Bibliothèque nationale de France s'est enrichie pour 60 000 euros (estimation 40 000 / 60 000) d'un Album comportant des cartes et arpentages du duché d'Antin, 1717 et pour 220 000 euros (sur une estimation de 120 000 / 160 000 €) d'un Recueil des plans, élévations et vues du château de Petit-Bourg, 1730.

 

La médiathèque de Roanne ne pouvait laisser échapper pour 50 000 euros (estimation 30 000 / 40 000 €) un Recueil de cartes, plans et vues des digues que le roi a fait construire sur la Loire..., vers 1714.

 

Pour 12 000 euros (estimation 8 000 / 12 000 €) les Archives de France s'enrichissent d'un Recueil de 6 plans à l'encre de Chine avec retombes, tirés par le cabinet de Ange-Jacques Gabriel, représentant... du petit château de Choisy, vers 1754. Frais de vente : 25 % TTC jusqu'à 30 000 euros, 22 % TTC au-dessus.

 

 

Tag(s) : #Marché de l'art

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :